Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Etats-Unis: Les usines d’acier tournent au ralenti et la Fed continue à perpétuer le mythe du « tout va bien »
 

Même si un très grand nombre de preuves sont toutes réunies pour nous faire comprendre tout le contraire, la réserve fédérale continue et insiste à nous expliquer que l’économie américaine se porte bien. Mercredi, son président, Jerome Powell, a déclaré devant tout le pays que « la situation économique américaine se porte bien » en 2019 et il a même insisté en affirmant que « les projections de base sont bonnes ». Bien sûr, il n’a rien dit concernant les chiffres liés à l’effondrement du secteur manufacturier, ni des chiffres du commerce mondial qui sont les pires depuis la dernière récession, pas plus que du « bain de sang » dans l’industrie du camionnage américain (secteur du transport de marchandises par camions). Powell a tout de même admis que les risques à la baisse pour l’économie avaient augmenté, mais à part de vagues affirmations de ce style, il n’a vraiment pas admis que tous nos problèmes économiques s’accroissent. Compte tenu du fait que Powell possède plus de pouvoir de décisions sur l’économie américaine que n’importe qui dans tout le pays, nous devrions tous être profondément préoccupés par cela. Pour moi, la performance de Powell mercredi m’a rappelé un moment assez fort de 2008, lorsque Ben Bernanke, le Président de la Réserve Fédérale de l’époque, nous avait expliqué que la Fed ne pronostiquait aucune récession pour le moment et pourtant la récession avait déjà commencé.

Comme cela fait des semaines que je le démontre, il y a un tombereaux de preuves montrant qu’un ralentissement économique majeur a déjà commencé et et on peut le constater à chaque instant tout autour de nous.

Par exemple, mercredi, nous avons reçu des nouvelles extrêmement alarmantes concernant le secteur américain de la sidérurgie. L’année dernière, lorsque l’administration Trump avait décidé des taxes douanières supplémentaires de 25% sur les importations d’acier, ils expliquaient que c’était censé aider considérablement l’industrie américaine de l’acier. Mais au lieu de cela, il y a eu une chute spectaculaire de la demande à cause de ce ralentissement économique, les sociétés sidérurgiques ont été obligées de prendre des mesures radicales. Selon CNN, l’entreprise américaine de production d’acier “U.S Steel” vient d’annoncer qu’elle allait fermer un haut fourneau à Gary, en Indiana et qu’une autre société allait fermer elle aussi, pas très loin de Detroit…

Les difficultés sont de retour dans l’industrie de l’acier aux Etats-Unis malgré les tarifs douaniers supplémentaires sur les importations qui étaient censés l’aider.

Jeudi soir, l’entreprise américaine US Steel  a annoncé que deux des hauts fourneaux où l’on produit de l’acier tournaient au ralenti, il s’agit d’aciéries phares, l’une à Gary dans l’Indiana, près de Chicago et l’autre à Ecorse, dans le Michigan, près de Detroit. Les hauts fourneaux qui tournent au ralenti, vont réduire leur production d’environ 200.000 tonnes d’acier par mois voire plus, a annoncé l’entreprise.

« Nous relancerons la production dans l’un ou les deux hauts fourneaux qui tournent au ralenti lorsque les conditions de marché s’amélioreront » a expliqué l’entreprise.

Mais quand est-ce que les conditions de marché vont s’améliorer ?

en 2020 ?

Après que ce nouveau ralentissement ait pris fin ?

Ou jamais ?

Bien entendu, l’entreprise US Steel n’est pas le seul producteur sidérurgique américain qui rencontre des problèmes en ce moment. En réalité, « Nucor » et « Steel Dynamics » ont tous les deux diminué leurs prévisions de bénéfices

Dans la lignée de l’entreprise US Steel, des avertissements similaires nous sont parvenus lundi de « Nucor », le plus grand aciériste national, et de « Steel Dynamics » également. Les deux sociétés prévoient des bénéfices bien plus faibles…  « Nucor » indiquait de faibles demandes de la part de l’industrie automobile.

Malheureusement, la vérité c’est que de plus en plus de secteurs souffrent profondément en ce moment…

  • L’effondrement du commerce de détail aux Etats-Unis impacte sévèrement l’industrie de la vente au détail et nous sommes sur le point de connaître la pire année de toute l’histoire américaine en termes de fermetures de magasins.
  • Les ventes dans l’industrie automobile s’effondrent et les prêts en souffrance (impayés) ont grimpé à des niveaux extrêmement élevés.
  • L’industrie agricole va vivre sa pire année depuis au moins plusieurs décennies.
  • Le secteur du transport de marchandises par camions évalué à 800 milliards de dollars se trouve déjà au beau milieu d’un véritable « bain de sang ».
  • L’industrie de l’immobilier s’apprête à vivre le pire ralentissement depuis l’effondrement des marchés des prêts hypothécaires à risque (subprimes), durant la dernière crise financière.
  • Le secteur industriel n’avait pas connu des chiffres aussi mauvais depuis la dernière récession et la situation s’aggrave rapidement.

Mais oui, disons aux américains que l’économie est en plein boom et nous verrons bien s’ils y croient.

Olivier Delamarche: Pourquoi les USA sont déjà en récession ! USA: John Williams met en garde: “On est déjà en récession,… Faites attention !”

Redevenons plus sérieux. L’économie américaine est en train de plonger dans une récession d’une rare ampleur et la situation économique continue de se détériorer rapidement. La réserve fédérale aurait pu redonner un petit coup de pouce à court terme en réduisant les taux d’intérêt mercredi. Mais ils ont décidé de ne pas le faire

La réserve fédérale était divisée sur le sujet des taux d’intérêt mercredi mais elle a indiqué formellement qu’aucune réduction n’aurait lieu en 2019. La décision a été prise malgré des points de vue différents concernant la suite des événements à venir et laisse entrevoir encore un assouplissement possible avant la fin de l’année, selon le déroulement des événements.

La banque centrale prévoit une ou deux réductions des taux d’intérêt à travers ses prévisions économiques mais pas avant 2020. Malgré une formulation prudente du communiqué qui a suivi la réunion de mercredi, les marchés parient toujours sur une baisse des taux d’intérêt dès le mois de juillet.

Peut-être que la Fed souhaite conserver quelques petites munitions pour quand la récession démarrera officiellement et cela, je suis prêt à le comprendre.

Mais cette dernière décision de la Fed ne va sûrement pas plaire au président Trump et cela va susciter encore plus de spéculations autour du fait que Trump veuille démettre Powell de ses fonctions

Il se pourrait qu’une confrontation ait lieu entre le Président de la Fed, Jerome Powel et le président Trump, qui met de la pression sur la Fed pour qu’elle baisse ses taux. Rien que jeudi, Trump a dit : « Voyons ce qu’il va faire » lors de la grande messe de la Fed, quand quelqu’un lui a demandé s’il comptait toujours démettre Powell.

Lors de la conférence de presse annuelle, les journalistes ont posé à Powell, la question de son avenir en tant que Président de la Fed. Il a répondu : « Je pense que la loi est claire, j’ai quatre années pleines de mandat et je compte bien les mener à terme ».

Trump a besoin d’une économie qui soit aussi forte que possible tandis qu’il pense déjà aux prochaines élections.

Plus l’économie américaine est forte, plus il aura des chances de remporter à nouveau les élections.

Et en fin de compte, il se peut que la Fed lui rende service en essayant de perpétuer le mythe du « tout va bien dans le meilleur du monde ». Car si la Fed avait réduit ses taux d’intérêt mercredi, cela aurait définitivement signifié qu’une nouvelle récession était sur le point de commencer. Comme l’a rappelé avec pertinence John Hussman, presque toutes les précédentes réductions de taux d’intérêt dans l’histoire étaient en corrélation avec une récession en cours ou à venir…

A part les exceptions de 1967 et 1996, chaque réduction de taux d’intérêt de la Fed a été associé à une récession. Faites attention à ce que vous désirez.

Jusqu’à présent, la Fed a toujours adopté l’approche du « on fait semblant et cela ira bien », ce qui marche parfois d’ailleurs.

Malheureusement, Je pense que cela ne fonctionnera pas cette fois-ci. Des millions et des millions d’américains ont été leurrés par un faux sentiment de sécurité, et on ne les prépare pas à la sombre période qui se profile.

L’un de mes lecteurs récemment, a laissé un commentaire dans lequel il a affirmé que ce que nous vivons n’est pas une plaisanterie et je partage ce sentiment.

Nous n’avons pas connu une situation économique aussi mauvaise depuis la dernière récession et les perspectives économiques se détériorent de jour en jour.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 37,68 €. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule. Pour des prix imbattables sur l’achat d’Or et d’Argent, c’est ici et sur devis. Livrable dans toute la France.

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

L’Or des Fous (Broché)


Prix habituel EUR 24,00
Neuf: EUR 24,00 EUR En stock
Used from: EUR 24,00 En stock
buy now

Guide de l’Investissement en Or et autres métaux précieux (Broché)


Prix habituel Price Not Listed
Neuf: 0 Non disponible
Used from: 0 En stock
buy now

L’effondrement du dollar et de l’euro et comment en profiter (Broché)


Prix habituel EUR 22,00
Neuf: EUR 22,00 EUR En stock
Used from: EUR 22,00 En stock
buy now

Guide d’investissement sur le marché de l’Or (Broché)


Prix habituel EUR 26,35
Neuf: EUR 26,35 EUR En stock
Used from: EUR 26,35 En stock
buy now

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
4 Comment threads
0 Thread replies
3 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
CrisispreparadoEsprit de contradictionBRUNO Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Crisispreparado
Invité
Crisispreparado

Il ne reste plus aucune marge de manoeuvre pour sauver le ¨système¨. La seule action possible des gouvernements des anciens pays développés pour gagner encore un peu de temps : la propagande tous azimuts.
https://crisispreparado.yolasite.com/

Esprit de contradiction
Invité
Esprit de contradiction

En marche vers l’inconnu.

BRUNO
Invité
BRUNO

The show must go on!! enfin pas pour longtemps

BRUNO
Invité
BRUNO

The show must go on !!!