Les embauches reculent en avril et en mai !!

Attention mauvais signe, certes, le marché de l’emploi pour les cadres reste positif et relativement dynamique, porté par les départs en retraite de classes d’âge plus nombreuses. C’est d’ailleurs ce phénomène de départ à la retraite avec un rythme soutenu qui fait croire à une meilleure activité économique.

Mais c’est en trompe-l’œil.

Nous avons appris aujourd’hui que les embauches dans le privé ont encore reculé en mai après avoir reculé également en avril ce qui fait le second mois consécutif de baisse.

Un mois ça va. Deux mois c’est trop… trois mois bonjour les dégâts et l’on attendra les chiffres de juin pour savoir si nous avons éventuellement une inflexion inquiétante de tendance qui est en train de pointer le bout de son nez.

« Le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois dans le secteur privé, hors intérim, a enregistré en mai un deuxième mois de baisse consécutif, avec un recul de 2,2% après une diminution révisée à 0,5% en avril, selon les données publiées jeudi par l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss) ».

« Sur les trois mois à fin avril, le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois dans le privé fléchit de 2,4% et accuse une baisse de 1,3% sur un an, observe l’Acoss ». 

A noter que les embauches en CDI sont en chute de 3% et celles en CDD de -1,4%.

Le gouvernement peut répéter à l’envi que tout va bien et que c’est facile de trouver du boulot donc que cela justifie la réforme de l’assurance chômage, les « membres de la 7ème compagnie sur le terrain, ont une appréciation un peu différente de la situation ».

Charles SANNATVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

3 commentaires

  1. Formation, formation et formation. Gilets jaunes : Les conséquences économiques les plus graves sont à venir
    rapport du Sénat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page