Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Effondrement des recettes de l’Etat, explosion du déficit merci qui ?

Merci les Gilets Jaunes ?

Et bien non !

Explosion du déficit qui passe de 55 à 84 milliards d’euros de 2018 à 2019 !

Le déficit de l’Etat, au 31 mai, passe de 55,1 milliards de déficit en 2018 à 83,9 milliards d’euros en 2019 ! C’est donc une explosion du déficit, liée à un effondrement des recettes de l’Etat, et cette chute sans précédent n’est pas liée aux mouvements sociaux d’après le ministre mais… au prélèvement à la source !!

« Le solde général d’exécution au 31 mai 2019 s’établit à -83,9 Md€ contre -55,1 Md€ à fin mai 2018. À ce stade de l’année, les résultats ne sont pas significatifs, notamment en raison
de l’effet de la mise en œuvre du prélèvement à la source.

Dépenses au 31 mai 2019, les dépenses du budget général atteignent 148,1 Md€ contre 143,0 Md€ au 31 mai 2018 du fait principalement de décalages calendaires et de la revalorisation de la
prime d’activité, tandis que les prélèvements sur recettes s’établissent à 23,0 Md€ contre 21,8 Md€ au 31 mai 2018.

Recettes au 31 mai 2019, les recettes du budget général (nettes des remboursements et dégrèvements) s’établissent à 109,8 Md€ contre 132,6 Md€ à fin mai 2018.
Les recettes fiscales nettes à fin mai 2019 sont en baisse de 21,2 Md€ par rapport à fin mai 2018. Cette baisse s’explique principalement par la mise en œuvre du prélèvement à la source qui modifie le rythme infra-annuel des décaissements et des encaissements d’impôt sur le revenu. En particulier, les mois de février et mai 2018 correspondaient au recouvrement des deux premiers tiers provisionnels. Par ailleurs, les recettes nettes de taxe sur la valeur ajoutée sont en baisse de 8,4 Md€ par rapport à fin mai 2018 du fait de l’augmentation inscrite en loi de finances initiale pour 2019 des transferts aux organismes de sécurité sociale.

Donc si l’on comprend bien les explications de Bercy, il ne s’agirait que d’un décalage de trésorerie dans le temps et d’ici la fin de l’année, tout le monde étant mensualisé, le retard va être considérablement rattrapé.

Delamarche: Si la France ne fait pas 4,2% de croissance, elle ne rembourse pas les intérêts de la dette Jovanovic: En comptabilisant les régions, l’endettement de la France est compris entre 140 et 150%

Espérons que ce soit bien la bonne explication, parce que si les sous ne rentrent plus dans les caisses de l’Etat, la situation va vite devenir intenable.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
mianne
mianne
1 année plus tôt

Les prélèvements de l’impôt sur le revenu à la source ne changent rien par rapport à la mensualisation . Les recettes seraient en baisse ? Rien d’étonnant .Il faut que l’on m’explique pourquoi le FISC français n’encaisse pas systématiquement l’impôt français sur l’argent gagné en France . Il le fait pour les seuls salariés français, ce qui est totalement injuste . Cela empêcherait les chanteurs, et autres artistes francophones royalement payés , dont les productions sont en langue française et dont les énormes revenus se font presque exclusivement en France, de déclarer leurs revenus français ailleurs qu’en France et de… Read more »

ISMAR
ISMAR
1 année plus tôt

Merci à Jacques Michel

garofula
garofula
1 année plus tôt

On comprend la variabilité des recettes. Mais quid des dépenses ? Sont-elles incompressibles ? Si les recettes baissent, il n’y a pas de raison que les dépenses ne baissent pas également.

Laurent
Laurent
1 année plus tôt
Reply to  garofula

ahh oui ? faudra m expliquer comment les recettes baissent s il y a toujours un peu de croissance
ahh oui mais suis je bete.. avec les cadeaux faits aux riches sans aucune contrepartie ( exit tax , flat tax , CICE, 40 milliards excusez du peux) pas etonnant que les recettes baissent
taper sur les depenses c est bien.. mais tout les systemes du monde ne garantissent plus une vie digne á 10 et 15% de leur population et cela est innacceptable quand 1% de la population se gave comme jamais

Souverainiste utopiste
Souverainiste utopiste
1 année plus tôt
Reply to  Laurent

Tu as oublié les 340 sociétés et multinationales (dont EDF) qui délocalisent joyeusement et légalement leurs bénéfices au Luxembourg.
Mais chut ! faut pas en parler c’est l’UE et les français adorent …

Jean P
Jean P
1 année plus tôt

Tout un bilan pour les Macronnites, malgré les ventes de propriétés d’État.

6
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x