Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Irak: 80 nouveaux forages pour une compagnie chinoise !

La géopolitique du pétrole et de l’énergie est l’un des principaux enjeux du monde actuel. En réalité, le monde, ses guerres et ses tensions, sont façonnées par les besoins énergétiques de chacun.

Avec la mise en place de l’exploitation des ultimes ressources américaines et l’industrie des gaz de schiste, c’est l’ensemble de la géopolitique du pétrole qui a été bouleversée. Les équilibres changés.

Les Etats-Unis n’ont plus besoin du Moyen-Orient. La Chine, elle, avide d’énergie, s’y précipite.

Chaque puits se négocie entre les grandes puissances et le stock d’énergie fait l’objet de savant partage donnant lieu à des négociations parfois très difficiles.

La Chine continue à prendre pied en Irak. Ce n’est pas un hasard ni le fruit de « l’indépendance » irakienne. Les Etats-Unis permettent l’accès de la Chine au pétrole irakien. En face c’est l’Iran.

Il n’y a rien de gratuit et tout répond à une logique stratégique.

Charles SANNAT

BAGDAD, 6 septembre (Xinhua) — La compagnie pétrolière irakienne Basra Oil Company (BOC) a signé un contrat avec une entreprise chinoise pour le forage de 80 puits de pétrole dans le gigantesque gisement pétrolifère de Majnoon, dans la province de Basra, dans le sud du pays, selon un communiqué du ministère irakien du Pétrole diffusé vendredi.

« BOC a signé un contrat avec la société chinoise Hilong Oil Service & Engineering pour la préparation et le forage de 80 puits de pétrole pour un coût de 54 millions de dollars », a indiqué le communiqué sans donner plus de détails sur les puits de pétrole.

Un autre contrat a également été signé entre BOC et Iraqi Drilling Company pour le forage de 43 puits de pétrole dans le champ pétrolifère de Majnoon, pour un coût estimé à 255 millions de dollars, a ajouté le communiqué, citant le directeur général de BOC, Ihsan Abdul Jabbar.

Les deux contrats ont été signés à Basra lors d’une cérémonie à laquelle a assisté le ministre irakien du Pétrole, Thamir al-Ghadhban.

« La signature des deux contrats fait partie des plans de BOC visant à augmenter les taux de production de pétrole à Majnoon à 400 000 barils par jour en 2022 », a déclaré M. al-Ghadhban, cité par le communiqué.

Majnoon est l’un des gisements de pétrole les plus riches du monde, avec des réserves estimées à environ 38 milliards de barils de pétrole brut.

Il y a deux ans, la société pétrolière néerlandaise Shell a renoncé à un contrat portant sur la mise en valeur du gisement de Majnoon sous prétexte de se concentrer sur la production de gaz, a de son côté déclaré Asim Jihad, porte-parole du ministère irakien du Pétrole.

Après le retrait de Shell, le ministère a décidé de développer le gisement de pétrole en fonction de l’expérience nationale et de certaines entreprises amicales, a ajouté M. Jihad.

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des