Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Les banques européennes annoncent plus de 44.000 suppressions de postes
 

Plus de 44.000 suppressions d’emplois sont prévues dans une dizaine de banques en Europe, dont Société Générale et Commerzbank. Dans certaines institutions, les coupes vont être en partie compensées par de futures embauches.

Au moins dix banques européennes ont annoncé depuis le début de l’année la suppression de plus de 44.000 postes, confirmant la passe très difficile que traverse un secteur confronté à des taux d’intérêt bas ainsi qu’à des tensions politico-commerciales.

Dans certains établissements, de futures embauches compenseront ces coupes, explique l’AFP. Dernières annonces en date, celles vendredi de Société Générale et de Commerzbank.

En France et en Belgique

Le groupe français était l’un des premiers en 2015 à annoncer la refonte de son réseau de détail en France, face à la baisse de fréquentation des agences et au virage du numérique. Entre 2016 et 2020, Société Générale, qui emploie plus de 147.000 personnes, a programmé la suppression de 3.450 postes.

Les 530 nouvelles dans le réseau français, présentées vendredi aux syndicats, viennent s’ajouter aux 1.600 annoncées dans le monde en avril, dont environ 750 en France dans la banque de financement et d’investissement principalement.

Fin août, la première banque française, BNP Paribas, a confirmé envisager de se séparer d’environ 20% des effectifs de sa filiale de conservation de titres en France, soit une réduction de 446 à 546 postes d’ici à 2021. En mars, BNP Paribas Fortis, sa filiale belge, avait confirmé réduire de 40% son nombre d’agences et supprimer quelque 2.200 emplois d’ici trois ans.

Le bancassureur belge KBC compte supprimer 1.400 emplois en Belgique d’ici à 2022 afin d’améliorer son «efficacité opérationnelle».

Lire la suite sur or-argent.eu

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer.
(En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Walid Amara
7 mois plus tôt

Et surtout qu’ils goûtent au AGO qu’ils ne peuvent pas payer

LIDDEF
7 mois plus tôt

Elles devraient faire gaffe quand même…
Ça va finir par créer chez quelques vocations nouvelles… https://t.co/9AE22KfbKa

2
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x