Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Pour Morgan Stanley, la FED va devoir augmenter la taille de son bilan de façon permanente.

La Fed devra faire croître son bilan de manière  » permanente « , affirme la grande banque Morgan Stanley.

En effet pour elle, la Réserve fédérale devra maintenir des opérations permanentes dans ses efforts pour stabiliser les marchés des prêts à court terme (Repo) et maintenir son taux d’emprunt cible sous contrôle.

Le résultat devrait se traduire par une expansion du bilan de 315 milliards de dollars au cours des six prochains mois.

Selon les projections de Morgan Stanley, les achats d’actifs de la Réserve fédérale totaliseront probablement 315 milliards de dollars au cours des six prochains mois, car elle cherche à stabiliser les marchés du financement à un jour et à contenir les mouvements de son taux d’intérêt cible.

Ces mesures permanentes seront nécessaires parce que les achats temporaires actuels ne suffiront probablement pas à stabiliser le marché des contrats d’achat à un jour ou des prises en pension, a dit la banque. Il y a tout juste un mois, la Fed a mis un terme à un processus qui a entraîné une réduction de plus de 600 milliards de dollars du bilan, qui se compose principalement de Treasurys et de titres adossés à des créances hypothécaires, qu’elle avait acquis dans ses efforts pour sortir l’économie américaine de la crise financière.

« Nous maintenons que ces opérations de pension temporaire ne s’avéreront pas une solution suffisante à long terme aux récentes pressions financières « , a déclaré Kelcie Gerson, stratégiste de Morgan Stanley, dans une note. « En fin de compte, la Fed devra augmenter la taille de son bilan de façon permanente. »

Dans son effort plus permanent de reconstitution des réserves, la Fed devrait acheter entre 35 et 40 milliards de dollars par mois en bons du Trésor à court terme, plus environ 15 milliards de dollars par mois en diverses échéances « au cours des six prochains mois et au-delà », écrit M. Gerson.

Et voilà comment nous venons de vivre le cycle de resserrement monétaire le plus court de l’histoire économique.

L’année dernière la FED a monté ses taux jusqu’au seuil de douleur et de couinement atteint en octobre 2018 puis elle a réduit la taille de son bilan jusqu’à cette année de 600 milliards de dollars. Le problème c’est que le marché a été asséché de liquidité.

Peter Schiff: Dette publique US: “BOND de près de 500 MILLIARDS $ en UN MOIS !” Egon Von Greyerz: “Quoi que les gouvernements et les banques centrales essaient de faire pour sauver le monde, ils échoueront !”

La normalisation de la politique monétaire est donc tout simplement impossible. Et c’est exactement ce que je vous dis depuis des mois. C’est impossible, donc si on ne peut pas sortir des QE et normaliser la politique monétaire, cela implique la fuite en avant… nous allons y aller ! C’est pour cette raison qu’il faut aller vers les actifs tangibles et fuir ce qui est « monétaire ».

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des