Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
ALERTE ! Leurs revenus ne couvrent même plus leurs dépenses… Voici ce que déclarent près de 50% des américains !!
 

Les consommateurs à faible revenu ont du mal à joindre les deux bouts même s’ils vivent dans le pays le plus puissant économiquement au monde. Or, s’il y a une récession aux Etats-Unis ou si l’emploi continue de ralentir – il y a de fortes chances que l’américain moyen qui détient des dettes insurmontables sera sûrement en défaut de paiement, selon un rapport d’UBS, relayé par Bloomberg.

Matthew Mish, analyste chez UBS, a écrit dans un rapport récent que 44% des consommateurs américains ne gagnent pas assez d’argent pour couvrir leurs dépenses.

Cette récente enquête qui repose sur 2100 américains interrogées sur leur situation financière actuelle, a indiqué qu’au moins 40% de ces personnes interrogées avaient rencontré des problèmes de crédit, qu’il s’agisse d’un rejet de carte de crédit ou d’un défaut de paiement. L’enquête a relevé que c’était une augmentation de 3% par rapport à l’année dernière.

Mish a déjà commenté le fait que les consommateurs à faible revenu ont constaté une très faible amélioration de leur pouvoir d’achat au cours de la dernière décennie. Ils ont considérablement alourdi leur dette à cause des cartes de crédit, des prêts automobiles et de la dette étudiante.

Alors que les taux des fonds fédéraux baissent, les taux sur les cartes de crédit atteignent des niveaux records.

Compte tenu du fort effet levier que les consommateurs américains à faible revenu ont souscrit au travers des cartes de crédit, le prochain ralentissement ou resserrement dans le secteur du crédit à la consommation pourrait devenir bien pire que le fiasco de la bulle internet, selon ce qu’à publié Mish en juillet.

Dans ce récent rapport, Mish explique qu’il n’y a pas encore de signes d’un ralentissement imminent du crédit à la consommation.

L’analyste a écrit que l’indicateur d’UBS détermine si le crédit à la consommation va franchir à la hausse les 0,10 à la fin du mois de septembre. Les scores élevés de l’indice sont souvent associés à la détérioration de la santé des consommateurs. En 2001 et en 2007, l’indicateur était à environ 0,70.

Mish a déclaré qu’au cours des six derniers mois, seuls 17% des consommateurs ont signalé une amélioration de leur bien-être financier.

Comme nous l’avons constaté ces derniers mois, les premiers signes qui ressemblent à une récession se font d’abord sentir dans le secteur manufacturier, puis se répercutent sur les services et l’emploi. Cela signifie que le ralentissement économique aux Etats-Unis s’est déjà répandu partout, affectant désormais les consommateurs et conduisant à un déclin de la santé financière des consommateurs américains à la fin de l’année, juste au moment des périodes de vacances.

Mish a écrit que les consommateurs à faible revenu ne peuvent plus s’en sortir, ce qui laisse à penser que les consommateurs encore plus fragiles financièrement demeurent soumis à une pression disproportionnée.

Comme l’économie américaine ralentie au quatrième trimestre, les consommateurs à faible revenue sont déjà sous très forte pression.

L’Amérique se dirige droit vers la plus grande crise d’endettement de l’histoire ! USA: Nouveaux sommets historiques au 2nd trimestre 2019 pour ces 3 bulles de crédit qui menacent d’exploser à tout moment !!

Déjà, le pourcentage de prêts étudiants en grande souffrance de 90 jours ou plus, a bondi par rapport à il y a un an. Les défaillances sur les prêts automobiles restent élevées par rapport à l’année dernière.

Et quand le consommateur adopte un comportement prudent, réduisant ainsi toutes sortes de dépenses, c’est à ce moment-là, que l’on assiste à un ralentissement économique encore plus impactant. Rappelez-vous que les consommateurs représentent 70% du PIB américain.

Source: zerohedge

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x