Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Charles Sannat: “Le prix Nobel Shiller voit des bulles partout ! Au lieu de la bulle de tout !!”

Avis à ma population d’aimables villageois Stratégistes qui résistent encore et toujours, la lettre d’octobre sur les taux négatifs est en ligne dans vos espaces lecteurs ici !

Le prix Nobel, Robert Shiller, « voit des bulles partout », c’est bien. C’est sur le site investors.com qu’il contemple les 40 bulles !

Moi, j’y vois la bulle de tout, ce qui n’est pas pareil, car confondre des bulles partout avec la bulle de tout, c’est justement ne pas vouloir voir ni montrer surtout, la réalité de la gravité d’une situation où toutes ces bulles ont toutes la même cause et les mêmes origines.

Ecoutons d’abord Robert Shiller !

Lorsque l’auteur du livre Irrational Exuberance et prix Nobel d’économie Robert Shiller affirme qu’il voit des bulles partout, il est préférable de l’écouter, en plus il est professeur d’économie à Yale c’est dire !!

Et donc Robert Shiller a déclaré : « Je vois des bulles partout, il n’y a pas de solution. Vous devez juste traverser la tempête. Il faut investir alors même que l’on peut s’attendre à une baisse du prix. ».

Shiller voit des bulles sur les marchés actions, les marchés obligataires et sur le marché immobilier.

Pour les actions qu’il trouve trop chères, il anticipe un rendement annuel moyen de 4,4 % pour les 30 années à venir, ce qui sera 2 fois inférieur à la moyenne à long terme classique.

Mais ce n’est pas tout, Shiller s’inquiète aussi pour les obligations. Pour lui, la performance de 8.31 % générée cette année par le SPDR Portfolio Aggregate Bond ETF (un fond obligataire de référence) est intenable car cela correspond à 2 fois plus que la moyenne annuelle de ces 10 dernières années. Et Shiller de conclure « si la bulle obligataire se constitue parce que les investisseurs résonnent de façon simpliste, cela peut encore durer un certain moment, mais cela se terminera mal ».

Enfin, pour Shiller la bulle immobilière : c’est comme en 2005 !
Le marché immobilier est en phase de constitution d’une bulle qui n’est pas sans rappeler 2005. Pourtant selon lui, « les gens ont encore en mémoire les années 2000, ils savent que les prix peuvent baisser. Nous ne sommes plus aussi exubérants aujourd’hui, je ne suis donc pas sûr que l’histoire va se répéter » a-t-il conclu.

Pas de solution, serrez les fesses !

Pour résumer Shiller voit des bulles partout et pense qu’« il n’y a pas de solution. Vous devez juste traverser la tempête. Il faut investir alors même que l’on peut s’attendre à une baisse du prix. »

Avouez que ça tout de même c’est du conseil de prix Nobel !

C’est brillant, et cela vaut de l’or en barre n’est pas ?

Je sais pourquoi je ne suis pas prix Nobel ! Hahahahahaha

Trève de plaisanterie, revenons à nos moutons (à savoir vous et bientôt tondus),  l’idée que « vous devez juste traverser la tempête. Dire qu’il faut investir alors même que l’on peut s’attendre à une baisse du prix » est juste totalement faux, et n’est rien d’autre qu’un message à peine subliminal de propagande visant à se faire tenir bien sage les moutons que nous sommes au moment de la tonte.

Excusez-moi d’avoir d’autres ambitions pour mon patrimoine (et le vôtre) que les projets qu’a Shiller pour nous.

Bougez pas. Il n’y a pas le choix. Haut les mains et peau de lapin… c’est bon Shiller, nous aussi on est allé à l’école et on connaît la chanson !

Cette phrase est d’autant plus suspecte compte tenu de l’absence d’explication de toutes ces bulles.

Y’en a plein, j’en vois partout, des bulles, des p’tites bulles partout…

Sauf qu’il y a une raison.

La raison ce sont les taux bas, ou négatifs !!

La raison c’est l’argent gratuit, la vedette !

Quand on peut emprunter à 1 % pour acheter un appartement qui en rapporte 4 ou 5, faut peut-être pas se priver.

Vous allez me dire, oui, mais imaginez que les prix baissent !

Et c’est là la question à 1 million de dollars, d’euros et même de roupies. Les prix vont-ils baisser ?

La question est donc qu’est-ce qui pourrait faire baisser les prix de tous les actifs de toutes ces bulles qui sont la bulle de tout ?

Taux négatifs: Une recette pour le désastre ! Marc Touati: Taux négatifs: “On est dans une fuite en avant extrêmement dangereuse,… Ca va faire mal ! »

Simple la vedette prix Nobel à qui faut tout dire.

Les taux !

Si taux montent alors bulles crack, boom et hue.

Si taux baissent alors bu-bulles partout encore plus grosses.

Mais les taux peuvent-ils baisser plus bas que zéro ?

Ben oui la vedette prix Nobel…

Même que le FMI a fait un super rapport intitulé « enabling deep négative rates »… ou comment mettre en place des taux profondément négatifs dans l’économie !!! Et quand le FMI vous parle de taux profondément négatifs, c’est aussi pour l’avoir profondément dans l’arrière train de votre épargne, car le FMI parle de taux de -4 ou -5% voir plus !

Alors peut-il y a avoir une limite à la hausse des actifs, à la hausse des prix dans une économie où les taux deviennent de plus en plus négatifs ?

La réponse est non !

En fait si l’on pousse le raisonnement (délirant je le concède) des taux négatifs, plus on fait du négatif, plus les actifs montent.

Dit autrement, pour éviter la déflation des actifs et le dégonflement des actifs, il faut aller toujours plus loin dans les taux négatifs…

Du coup, cela permet d’avoir quelques petites idées pour échapper à la ruine généralisée qui nous guette et qui va commencer et commence déjà par le gonflement de la plus gigantesque bulle puisque c’est la bulle de tout, la bulle de tous les actifs en même temps. Au bout du compte tout va péter, mais d’ici là, il y a des petites combines à mettre en place pour être moins fauchés qu’avant.

Je propose, pour ceux qui voudront aller plus loin, le dossier spécial (lettre STRATEGIES du mois d’octobre en ligne) consacré à cette hypothèse, qui concerne l’épargne de chacun, intitulé « Comment fuir les taux négatifs et éviter le gel de votre épargne ». Plus de renseignements ici (pour tout abonnement à la lettre STRATEGIES vous avez accès à l’ensemble des dossiers et lettres déjà édités).

En réalité tout tourne autour de cette histoire de taux.

Si les taux plongent encore plus profondément, la bulle pourra gonfler encore, si les taux remontent nous exploserons par insolvabilité généralisée…

En ce qui me concerne, mon scénario favori est celui de conditions monétaires ultra-accomodantes pour pousser au plus loin le problème d’insolvabilité généralisée. La bulle de tout va continuer à grossir parce que sinon nous sommes tous morts demain et que le système s’effondre.

Il faut donc acheter des actifs tangibles avec de la dette pas chère, en espérant que les dettes y compris les nôtres, ne seront jamais remboursées dans le cadre d’un gros reset mondial…

Je vous dis tout dans le dossier de ce mois-ci ici.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des