Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Taxer les produits neufs, détaxer le travail de réparation !!… L’édito de Charles Sannat

Dans ce pays nous marchons globalement sur la tête, et nous raisonnons à l’envers à peu près sur tous les sujets importants.

L’économie, n’est pas en reste, et c’est un grand foutoir. Le Général disait la chienlit, c’est même la grande chienlit.

L’une des raisons, et j’en parlais hier dans l’édito consacré à nos vedettes de l’Assemblée Nationale qui se font carabistouiller toute la journée par des lobbys, des associations et autres groupes de pression passés maîtres dans l’art de « raconter des histoires » (Story-telling) et dans celui de la mercatique (le marketing et l’art de la vente), sans même parler de corruption ou de PA, PA pour petits avantages…

Bref, voici encore actuellement un exemple de ces forces à l’oeuvre.

Prenez deux grandes sociétés comme Le Bon Coin et la CAMIF. Ajoutez-y quelques bons attachés de presse aux honoraires sans doute confortables qui font le siège de l’Assemblée Nationale et nos « zaimables zinfaillibles zélus »… qui se font mettre dans la tête de créer un avantage fiscal pour les achats d’occasion !

Ben, oui, pensez donc ma brave dame, acheter du Français (la Camif qui en fait son axe de vente) ou de l’occasion (le métier du Bon Coin) et vous obtenez une demande de 2 sociétés privées de créer une nouvelle niche fiscale. Vous pourriez ainsi déduire de vos impôts une partie des achats sur Le Bon Coin par exemple… Merveilleux n’est pas ?

Merveilleux pour les profits du Bon Coin, ça c’est sûr.

Pour l’intérêt particulier on voit bien l’avantage.

Pour l’intérêt général c’est moins sûr…

Taxer le neuf, et détaxer la réparation !

Il y a une proposition ou une approche assez simple pour essayer d’améliorer notre empreinte écologique, notre niveau d’emploi, et au bout du compte le bien-être dans la société.

Il s’agit de taxer fortement les produits neufs. Franchement de vous à moi payer mon aie-phone 1 200 euros ce qui est déjà considérable, ou 1 400 euros ne changera pas grand chose (il faudra attendre 3 mois de plus pour mettre plus de sous de côté), si ce n’est aux profits d’Apple.

Donc oui, il faut massivement augmenter la TVA sur tous les produits qui sont soit fabriqués loin (TVA écologique) soit non indispensables (on épargne les produits alimentaires, les produits d’hygiène de base etc), et on taxe tous les e-bidules électroniques au sens large.

Cela doit s’accompagner d’un obligation à rendre tous ces produits réparables et de disponibilité de pièces détachées pendant 30 ans.

Il ne faut pas permettre d’acheter moins cher, mais rendre l’acte de réparer économiquement rentable !

Puis, on détaxe totalement le travail de tous ceux qui auront une activité de réparation !!

Combien de fois nous jetons à la poubelle des choses que nous ne pouvons pas réparer, ou plus grave, qu’il n’est pas rentable de réparer parce que l’achat neuf est moins coûteux que l’acte de réparer qui se décompose en « pièces détachées » et en « main d’oeuvre ». Le problème c’est évidemment dans l’acte de réparer, le coût du travail, comparé à l’achat neuf de bidules produits en masse en Chine…

Ce sont des centaines de milliers d’emplois qui pourraient être facilement créés de cette façon et cela viendrait évidemment développer ce que l’on appelle l’économie circulaire.

Permettre de déduire de ses impôts les achats effectués sur Le Bon Coin est une ânerie sans nom, une gabegie fiscale, une honte démocratique ne serait-ce que d’y penser de cette façon-là est un non-sens économique.

Le problème ici n’est pas que quelques entreprises privées défendent des intérêts purement et spécifiquement particuliers. Mais que le système laisse la place à ce genre d’approches, et que la représentation nationale puisse finir par être sensible à ces actions de lobbying qui, à l’arrivée, finissent par nuire considérablement à l’intérêt collectif.

Les solutions existent, mais c’est tout qu’il faut revoir. Il faut revoir la fiscalité, la monnaie, les taux qui doivent être individualisés par secteur pour éviter la rigidité qu’impose un taux directeur unique, etc, etc… Le problème c’est que dans un monde totalement interconnecté, où nous avons perdu volontairement toutes nos souverainetés, nous n’avons, plus aucun, levier de commande.

Philippe PASCOT: “C’est nous qui décidons car c’est nous qui avons le pouvoir !” Aurélien Taché(LREM): “Le fait de transférer une grande partie de la souveraineté nationale au niveau européen, c’est le cœur de ce que l’on va proposer aux élections européennes”

Il ne se passera donc rien.

Et nous assisterons impuissant à l’accélération du rythme des âneries… jusqu’à l’effondrement aussi douloureux que salvateur.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
5 Comment threads
2 Thread replies
5 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
bbrisebeverlymiannepereChanny Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
bbrise
Invité
bbrise

en marche vers un avenir Entre 4 et 5 millions d’étrangers illégaux en Europe des hommes jeunes, arrivés récemment, un chiffre relativement faible

beverly
Invité
beverly

Il existe des magasins de recyclage d’objets réparés pour une seconde vie. des vides greniers….Il y a aussi des sites de gens : voisinages, qui proposent de l’aide pour reparations diverses. Oui il est temps de changer tout nos modes de vies.

Michèle Boireau
Membre

Moins taxer les réparations ? Encore faudrait-il que les choses soient réparables, que l’obsolescence ne soit pas programmée, organisée . Mon ancien lave-linge (2 seuls programmes , coton/ fragile) a duré 25 ans avant sa première panne ( un décollement de la durite menant l’eau du bac à lessive vers le tambour: je recevais l’eau savonneuse directement sur les pieds) . Frais de réparation, en dévissant le dessus du lave-linge : un tube de colle contact . Réparé par mes soins maternels, le lave-linge a duré 15 ans de plus chez moi et dure encore chez le copain fauché auquel… Read more »

beverly
Invité
beverly

Parfois c’est qu’une petite piece a changer, un televiseur d’un proche a eu un probleme de son il avait juste qu’a supprimer une piece qui ne servait pas a grand chose. ils sont quand même vicieux de mettre des pieces qui s’usent rapidement.

pere
Invité
pere

Merci BB de relayer les analyses de Charles Sannat, toujours intéressantes.
Développer l’économie circulaire et favoriser tout ce qui pourrait augmenter la durée de vie des objets du quotidien. Très bonne approche face à la décroissance des économies développées.

Channy
Invité
Channy

Mouais pourquoi aussi ne pas detaxer les carrossiers les librairies et disques d occasion,.les cordonniers,les magasins d occasions type cash converters.bref la liste serait longue..très longue..

beverly
Invité
beverly

changer de mode de consommation ! de grès ou de force ! ça arrivera.apprendre a louer ou consommer moins de l’inutile. Ceux qui ont l’habitude du bling bling seront bientot ceux qui seront les plus coupables. En fait c’est parfois amusant de voir le monde changer dans tout, je pourrais citer par exemple tout le coté familial aussi, les familles nombreuses, les divorces…. de voir que tout ce qu’on a été lobotomisé s’inverse.les bases precedentes sont bien a revoir en tout point. Aujourd’hui ceux qui sont visés ce sont ceux qui ont cru que les biens materiels neufs etaient un… Read more »