Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Le Black Friday à peine achevé que 48 millions d’américains remboursent encore leurs dettes de cartes de crédit de la période de Noël 2018

La plus grande journée de l’année en termes de soldes vient d’avoir lieu et les spécialistes en marketing ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour soutirer le plus d’argent possible des consommateurs américains. Malheureusement, il est de plus en plus difficile d’amener les consommateurs à ouvrir leur porte-monnaie, car beaucoup d’entre eux sont déjà énormément endettés… Dans notre société, on nous a inculqué l’idée que cela devait être la période la plus heureuse de l’année et pour de nombreux américains, le moment le plus important des vacances d’hiver, à savoir ouvrir leurs cadeaux le matin de Noël. Il y a donc énormément de pression pour dépenser le plus d’argent dans les cadeaux en tout genre, mais cela conduit à des niveaux très élevés de dettes sur les cartes de crédit. En fait, une étude récente vient de révéler que 48 millions d’américains sont toujours en train de rembourser leurs dettes de cartes de crédit de la période de Noël 2018

Les vacances de noël peuvent devenir très compliquées : cuisiner des repas élaborés, faire face à des températures glaciales, faire des projets de voyages qui plaisent à tout le monde.

Par contre, dépenser à outrance, ça, c’est très facile. En réalité, environ 48 millions d’américains remboursent encore leurs dettes de cartes de crédit de la période de Noël 2018, selon un sondage de NerdWallet réalisé par The Harris Poll.

Malheureusement, certains de ces consommateurs américains paieront plus de deux fois l’emprunt initial contracté auprès des sociétés émettrices de cartes de crédit, et il peut être extrêmement difficile de s’en sortir quand on est pris au piège dans un processus d’endettement infernal et sans fin.

Alors pourquoi les gens continuent-ils de s’endetter ?

Eh bien, selon un thérapeute financier, de nombreux américains sont à la recherche de la magie de noël à cette époque de l’année, comme une sorte d’expérience émotionnelle

L’achat de cadeaux nécessite d’avoir de l’argent, du temps et de l’énergie alors que la plupart ont déjà du mal à s’en sortir, a déclaré Amanda Clayman, thérapeute financière basée à Los Angeles. Pendant ces vacances hivernales, nous sommes tous à la recherche une sorte d’expérience émotionnelle, dit-elle : « C’est exactement comme dans les films de Hallmark ».

Mais en réalité, les sentiments de chagrin ou de nostalgie sont plus forts dans la vie réelle que dans ce genre de films. « C’est malheureusement souvent un vrai moment de tristesse et de solitude pour beaucoup de gens », a déclaré Sarah Newcomb, économiste du comportement chez Morningstar. Faire du shopping (pour tout ou n’importe quoi) peut devenir refuge dangereux afin de soulager un manque.

Nous désirons ce que nous voyons à la télévision, cela étant, ce n’est que du superficiel.

A la fin, beaucoup d’américains quittent cette période de Noël en se sentant profondément désabusé, car à part les illusions, ils n’ont rien trouvé d’autres.

Oui, certaines familles fortunées auront littéralement des centaines de cadeaux sous leurs sapins de Noël mais la plupart des familles américaines rencontrent de grosses difficultés financières ces temps-ci.

En fait, plus de deux millions d’américains vivent sans produits de première nécessité telles que l’eau courante voire sont sans plomberie intérieure. Ce qui suit provient de Daisy Luther

Un nouveau rapport indique que plus de 2 millions d’américains en Virginie occidentale, en Alabama, au Texas et dans la réserve de la nation Navajo dans le sud-ouest du pays vivent sans eau courante et sans plomberie intérieure. Ils boivent dans des cours d’eau pollués. Ils transportent des seaux de cette même eau chez eux pour se laver. Ils urinent et défèquent dehors sans traitement des eaux usées.

L’écart entre les riches et les plus pauvres continue de se creuser et aujourd’hui, les 0,1% des plus riches américains détiennent désormais autant de richesses que les 90% des plus pauvres américains réunis.

Cela étant, mettons tout ça de côté pendant un instant.

C’est la recette parfaite pour aboutir à un désastre social et cette situation s’aggrave d’année en année.

Cela s’explique en grande partie par le fait que la réserve fédérale américaine a artificiellement gonflé les marchés financiers et que du coup, lundi, les actions ont atteint un nouveau sommet historique…

Les indices S&P 500 et le Nasdaq Composite ont atteint des records sans précédent en clôture lundi, équivalent à une hausse de 0,8% à 3,133,64 et de 1,3% à 8 632,49, respectivement. Les deux indices ont également atteint des niveaux records en journée. Le Dow Jones a lui aussi atteint un rnouveau sommet historique en clôture, gagnant 190,85 points, soit 0,5% à 28 066,47 points.

Le président Trump a tweeté à propos de de ce nouveau record : profitez-en !

Mais ce que la plupart des américains ne comprennent pas, c’est que 84% de toute la richesse du marché boursier appartient aux 10% des plus riches américains.

Bien sûr, cette gigantesque bulle boursière ne durera pas indéfiniment. Nous sommes déjà en récession et cette récession devrait se poursuivre au quatrième trimestre…

Les bénéfices des entreprises de l’indice S&P 500 SPX, de + 0,75% devraient maintenant reculer de 1,51% au quatrième trimestre par rapport à la même période de l’année précédente, selon les statistiques clés de FactSet Research Systems Inc sur des prévisions moyennes réalisées par leurs analystes sur les entreprises individuelles. Une récession des bénéfices est actée lorsqu’il y a deux baisses trimestrielles consécutives voire plus, d’une année sur l’autre, or justement, les bénéfices des entreprises composants l’indice S&P 500 ont plongé au cours des deux premiers trimestres de l’année 2019, et il est quasiment certain qu’ils continueront de baisser au troisième trimestre – alors que l’on a déjà eu près de 95% des rapports du troisième trimestre publiés, les bénéfices ont chuté de 2,34%, soit la plus forte baisse enregistrée jusqu’à présent cette année.

Pour être clair, avec une récession des bénéfices comme celle-ci, dans 75% des cas, cela mène à une récession économique totale.

Les trois quarts (75%) des récessions depuis la Seconde guerre mondiale se sont transformées en récession économique, selon le site Market Watch qui a déclaré très franchement s’être gratter la tête pour tenter de réconcilier le pessimisme ambiant des analystes à propos des bénéfices avec la hausse continue des marchés boursiers.

La vérité est donc que ceux qui applaudissent le succès des marchés boursiers en ce moment, ne pourront probablement pas le faire encore très longtemps.

Et tous les jours, nous continuons de recevoir de plus en plus de mauvaises données économiques. Par exemple, nous venons d’apprendre que le plus grand fabricant de moteurs de poids lourds aux Etats-Unis allait licencier environ 2000 employés…

Les tendances de marché ont désormais un impact sur Cummins, un fabricant d’équipement de poids lourds de Colombus, dans l’Indiana.  Il s’agit du plus grand fabricant de moteurs de camions de classe 8, avec une part de marché de 38,3% en 2018 par rapport à des concurrents comme Daimler et Volvo/Mack.

Le porte-parole de Cummins, Jon Mills, a confirmé à Business Insider que la société, qui emploie quelques 62 610 personnes dans le monde, va devoir réduire ses effectifs à travers le monde de 2000 postes environ. Ces licenciements seront actés d’ici le premier trimestre de l’année 2020, a-t-il déclaré.

Alors qu’une incroyable tempête économique se dirige droit vers les Etats-Unis, beaucoup pensent que ce Noël représente les dernières vacances en famille que les américains pourront apprécier sereinement.

Il est devenu plus que clair que des périodes extrêmement difficiles s’annoncent et bon nombre d’experts estiment que la crise qui est à venir sera pire que celle de 2008.

Crise Financière 2020: Tout Savoir sur le Crash à Venir ! Y aura-t-il un krach boursier pour fin 2019 et début 2020 ? Récession, crise – Faut-il avoir peur ? Etre effrayé ? Analyse avec Charles Sannat

Alors, profitez du temps que vous avez pour passer de très bonnes fêtes avec votre famille et vos amis au cours des prochaines semaines car des changements commencent déjà à se produire et notre pays va bientôt connaître des souffrances sans précédent.

Source: theeconomicollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

L’Or des Fous (Broché)


Prix habituel EUR 24,00
Neuf: EUR 24,00 EUR En stock
Used from: EUR 24,00 En stock
buy now

Guide de l’Investissement en Or et autres métaux précieux (Broché)


Prix habituel Price Not Listed
Neuf: 0 Non disponible
Used from: 0 En stock
buy now

L’effondrement du dollar et de l’euro et comment en profiter (Broché)


Prix habituel EUR 22,00
Neuf: EUR 22,00 EUR En stock
Used from: EUR 22,00 En stock
buy now

Guide d’investissement sur le marché de l’Or (Broché)


Prix habituel EUR 26,35
Neuf: EUR 26,35 EUR En stock
Used from: EUR 26,35 En stock
buy now

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
14 Comment threads
19 Thread replies
9 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
15 Comment authors
beverlyFracasseM A R C E LAnne BelatGRIMAUD GENEVIEVE Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
bbrise
Invité
bbrise

48 million endettes 100 million pauvre quel pays sans ftur

Fracasse
Invité
Fracasse

Wall Street 29 octobre 1929, c’est le “Black Tuesday”, c’est la ruine…chez les esclaves du Léviathan le 29 novembre 2019 est le “Back Friday” (jour du Crucifiement du Christ), et c’est l’endettement…dans le “Dictionnaire des Idées reçues” de Jacques Stenberg, on trouve au mot consommation(société de):SOMMATION AUX CONS!

Anne Belat
Invité

Tant pis pour les moutons qui se laissent manipuler par la pub et le cosummerisme
Suivre le vent, c est avoir le poids d une feuille morte

M A R C E L
Invité
M A R C E L

Bons jour!,Santé!et Soleil!,Jó napot kivánok!!,Bondjoû!!,Goede Dag!,Guten Tag!.
Que c’est explicite!!

bbrise
Invité
bbrise

Chéri, devine qui vient dormir ce soir… Un migrant ! La solidarité, la fraternité, ce sont des jolis mots, encore plus jolis quand on y met les actions qui vont avec. Le discours dominant sur les migrants est évidemment d’une hypocrisie grossière, et si l’on proposait à ces généreuses personnes – généreuses sur le papier – de choisir entre héberger un Africain sans papiers et le laisser se noyer en Méditerranée, le mal de tête serait maximal. Pourtant, il est possible de parler et aussi d’agir sans le ressort de la culpabilité. Mais ce n’est pas donné à tout le… Read more »

Fracasse
Invité
Fracasse

COLLABO

bbrise
Invité
bbrise

h16

Ah, l’école française, l’Éducation Nationale de la République Française, celle qui aura amené tant de grands hommes et de grandes femmes dans les pages de l’Histoire de notre grand pays et qui aura permis à tant d’individus d’accéder à l’instruction, le savoir et la culture ! Ah, si elle n’était pas là, qui diable fabriquerait, comme des saucisses industrielles, du crétin et de l’analphabète dans la componction calculée d’une société qui refuse maintenant la réalité avec obstination ?

Fracasse
Invité
Fracasse

Avant l’instauration de la dictature francs-maçonne en 1789 se planquant à juste titre sous le masque de “République”, nous avons eu Rabelais, Molière, Racine, Corneille, Bossuet, Fénelon, maintenant nous avons Attali, BHL, Finkielkraut, F.Peillon, Zemmour,etc…

GRIMAUD GENEVIEVE
Invité

Ils sont tous fous… Ne savent pas se priver… Tant pis pour eux…

beverly
Invité
beverly

“on nous a inculqué l’idée que cela devait être la période la plus heureuse de l’année”
c’est tout a fait ça, on nous fait croire qu’une journée peut effacer les problemes, c’est aussi en cette periode que l’on retrouve souvent plus de deprime car l’illusion n’est qu’illusion les problemes ne s’effacent pas avec des cadeaux.
Il y en a qui en ont encore besoin visiblement, malheureusement la réalité en sera toujours douloureuse.

bbrise
Invité
bbrise

decalage horaire ou probleme de sommeil

beverly
Invité
beverly

Et toi wink ?
Mes horaires de la journée ne sont pas les mêmes que la majeur partie de la population. et quelque part c’est mieux ainsi j’aime ce coté à ne pas être dans la masse des fourmis.

bbrise
Invité
bbrise

decalage horaire

bbrise
Invité
bbrise

encore une drogue populo sans cerveau

Michèle Boireau
Membre

On dirait bien que cette boulimie consumériste américaine de la période de Noël se propage chez nous à cause de téléfilms américains débiles dits “de Noêl” où sont montrés du doigt les affreux qui n’ont pas “l’esprit de Noël” (sic), qui n’aiment pas que l’on tue des centaines de milliers de jeunes sapins, qui refusent d’écouter ou de chanter des mièvreries, d’accrocher des décorations niaises , ni de se creuser la tête et le porte-monnaie pour offrir de beaux cadeaux que les jeunes revendent le lendemain même sur Le Bon Coin . Si la crise financière fait cesser cette folie… Read more »

Marco Desrosiers
Invité

L effondrement aurais du avoir lieux il i as 5 ans environs comme dit ici sur B&B mais quand l on connait qui es au commende et qu elle sont leur stratageme on comprent pourquoi tout es encore debout quand l on sais que ses la manipulation des marcher et set imprimerie des devise qui es en passent criminel désoler MAIS ICI LES NOUVEL SONT EXACT ET SET EFFONDREMENT ES DEJA FAIT MAIS PERSONNE VEUX SAVOIR EXACTEMENT LA VÉRITER ALORS …

Marc Lewitt
Invité

Ce journal vous parie la fin du monde tous les jours.

Fracasse
Invité
Fracasse

Une annexe des “Témoins de Jéhovah”?

bbrise
Invité
bbrise

mderire merci

beverly
Invité
beverly

fin d’un systeme, changement de nos vies
pour ceux qui ne comprennent pas qu’il faut dejà revoir nos façons de vivre le changement sera bien plus brutal.

Shark
Invité
Shark

Un beau ” black-merday ” sur la figure de l’élite youpin de New York !