Le coronavirus fait flamber le bitcoin

Le bitcoin profite largement de la crise du coronavirus et en profite même nettement plus que l’or. Pour tout dire, je pense que cela est également lié aux mesures de confinement.

Lorsque vous êtes en quarantaine, il est plus facile d’acheter du bitcoin en ligne, que de se rendre.. chez un vendeur d’or physique qui aura touché des pièces et vous transmettra des… microbes, car les pièces et billets sont des vecteurs de transmission de maladies, à éviter en cas de pandémie mortelle…

Jim Rickards: “Le Bitcoin est une chaîne de Ponzi, il n’y a pas de Madoff mais c’est le même principe” Nouriel Roubini: “Le Bitcoin est la plus grosse bulle de toute l’histoire de l’humanité et sa valeur fondamentale est ZÉRO !”

C’est dans contexte qu’il faut lire l’envolée du bitcoin. Cela ne change rien au fait que les crypto-monnaies privées n’ont pas franchement d’avenir puisqu’elles seront interdites… mais cela n’empêchera nullement la spéculation avant que cela ne soit le cas.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

12 commentaires

  1. Je crois qu’il n’y a aucun lien entre le coronavirus et l’augmentation du Bitcoin. Le bitcoin était déjà en hausse avant que l’on parle du corona virus et qu’il y ait des quarantaines.

    De toutes façon si s’était le cas, les chinois achèteraient des bitcoins parce qu’ils ne peuvent sortir dehors, cela a du sens, mais pour acheter quoi…de la nourriture électronique composée de 50 % de 0 et 50% de 1. Et pour revenir à l’or c’est un objet physique comme n’importe quel autre objet, les virus ne peuvent pas entrer par l’épiderme, donc lavage de mains.

    Personnes ne sait pourquoi le bitcoin monte comme pourquoi il baisse.

    1. J’ai jamais dit qu’il tomberait à zéro pas plus qu’il allait aller à 50000$. Ce que j’ai et je dit encore c’est que le bitcoin est un objet de spéculation pur pas une monnaie. Le bitcoin n’a rien d’une valeur refuge. J’ai mieux le concret, les terres, la bouffe, et les armes et munitions

        1. Oui, si tu es au courant regarde l’augmentation du prix des armes au cour des années, ça ne varie pas de +/-4% par jours, ça ne fait qu’augmenter lentement mais surement. Et si jamais shtf, c’est la meilleure protection et une des meilleures valeur que tu peux posséder.

          1. En passant j’ai oublié une arme peu t’apporter de la nourriture, j’ai des chevreuils, dindes sauvages, perdrix, lièvres, alors oui c’est décidément une valeur refuge.

          2. On verras si ça sera si facile d’avoir des armes en cas de krach économique accompagner de révolte du peuple.

            Je te dis que le bitcoin n’est que de la spéculation. Te rappelles tu l’automne 2017 ou le bitcoin est passé de d’environ 2000$ en juillet à 20000$ en décembre et redescendu à 4500$ à la fin 2018. La, il monte mais qui dit qu’il n’y aura pas d’autre drop de 2000$ ou plus.

            Je n’ai rien contre ce que le bitcoin offre, liberté, non contrôlé par les gouvernements etc.

            Mais les variations très fortes et brusques, me font penser qu’il y a des gens qui manipulent le bitcoin. Tel que tu dis supposons que des personnes qui en ont acheter pour 1000 euros à 0.001 euros, donc 1 000 000 de bitcoin et qu’ils les ont encore. Quelle belle façon de manipuler, vente massive rapide pour faire baisser la valeur et il rachète par petit bloc pour ne pas trop faire bouger le prix, et le jeu recommence.

            À date je serait curieux de savoir s’il y a tant de gens qui ont fait des gains avec le bitcoin, surement pas la majorité des gens. C’est mon point de vue.

  2. La Chine c’est près de 1,5 milliard d’habitants.
    Imaginez ce que ça donnerait si le peuple tout entier se révoltait (à la suite de mesures d’austérité) : ce serait une véritable PANDÉMIE MONDIALE (étymologie du mot « pandémie » : « Composé de pan- et de -démie, comme une espèce de superlatif d’épidémie. Du grec ancien πανδημία, pandêmía («le peuple tout entier»), composé de πᾶν, pân («tout») et δῆμος, dễmos («peuple»)« .

    On soigne donc le « mal » par le « mal ».
    Pasteur injectait la rage dans le patient avant que celle contractée via un autre être vivant n’atteigne le cerveau du patient : la révolution est ainsi tuée dans l’oeuf.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page