Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Stations de ski le scandale environnemental !

Ne prenez pas ces modestes lignes pour une critique ou une leçon de morale à l’égard de nos concitoyens montagnards qui ont transformé leurs montagnes souvent dures et la neige en or-blanc.

Comme beaucoup, j’aime la montagne, j’aime y aller quand les finances le permettent car, la montagne c’est cher. C’est normal. Pensez donc à tous ces canons à neige qui marchent à l’électricité et déversent des tonnes d’eau pour les transformer en neige, pensez à ces remontées mécaniques par milliers, sans oublier désormais la livraison de neige fraîche par hélicoptères entiers ou par camions des cimes enneigées.

« Le bilan carbone de la France ne se joue pas ici » : la station de ski de Superbagnères dépassée par la polémique de la neige livrée par hélicoptère
L’héliportage de neige pour entretenir deux téléskis de la station de Superbagnères a déclenché un tollé national et entrainé la convocation, jeudi 20 février, du président du département au ministère de la Transition écologique et solidaire. Franceinfo s’est rendu sur place pour interroger commerçants et vacanciers »

Le problème du tourisme de masse en général, pas uniquement celui de la neige par hélico !

Cela peut sembler totalement absurde d’aller chercher 50 tonnes de neige plus haut en altitude, mais ce n’est effectivement que l’écume des choses. Je ne justifie pas, je constate que chaque jour, à chaque heure, des milliers d’avions transportent des millions d’individus partout dans le monde.

La crise du coronavirus montre à quel point les échanges et flux de personnes sont considérables. Un hélico de plus ou de moins ne changera effectivement rien au bilan carbone de notre pays ou à celui de nos bobos des grandes villes qui vont se faire bronzer à Bali, ou à Puket.

Le véritable sujet de la protection de l’environnement c’est en fond, celui du tourisme de masse, de la montagne à la plage en passant par ces immenses palaces flottants sur lesquels je suis allé une fois et qui sont des monstres de pollution; logique puisque l’on parle pour certains d’entres eux de 8 000 personnes à bord entre les passagers et l’équipage. Une véritable ville flottante.

Nous sommes tous des « agents » économiques à qui l’on offre des possibilités de prendre l’avion, le bateau, d’aller à la plage ou à la montagne, il ne faut pas s’étonner que cette possibilité soit utilisée. Il serait d’ailleurs à ce titre très éclairant de comparer le bilan carbone de celui qui fait une croisière sur le Princess diamond, à celui qui va à la montagne en France, à celui qui va faire bronzette à Bali dans un club « all inclusive » (avec pailles en plastique).

C’est donc tout un modèle économique, tout un modèle de consommation, toute l’industrie des vacances, des loisirs et du transport qu’il faut revoir.

Vaste sujet.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

avatar
4 Comment threads
3 Thread replies
4 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
PersonneMoulinexEugénieGardeCHAlain Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Personne
Invité
Personne

Tout ce bazar pour 10% de français qui partent au ski pendant les vacances de février. Ah oui ! Parce qu’en France février = ski ! Juillet-Aout = mer du moins pour les macroneux qui peuvent encore se le payer ! Et les médias mainstream mazouteurs de tronches qui nous en font des brouettes comme si toute la France partait en vacances au même moment ! Je suis relativement prés des montagnes et je les fréquente toute l’année. Skieur depuis 55 ans, je skie si il y a de la neige, s’il n’y en a pas je randonne et randonner… Read more »

Eugénie
Invité
Eugénie

Depuis les années 70 tout est fait en dépit du bon sens !
Avant on allait à la montagne l’été et à la plage l’hiver.
Mais pour faire plus de pognon on a « inventé » les otaries qui se crâment sous le soleil le long de nos rivages l’été et les gens qui font la queue aux remontes pents l’hiver.
Que voulez-vous, les gens ne sont pas intelligents : triste constat mais il reste un fait réel !!!
* et les mêmes de vouloir sauver la planète..; Morte de rire.

Moulinex
Invité
Moulinex

Et oui:-) bienvenue dans un monde ridicule . J’ai parlé avec un gars qui part au ski la semaine pro. Normal pour lui… Alors qu’il suis gretta … Tu vois le niveau du gars

Eugénie
Invité
Eugénie

C’est tout à fait ça !
La campagne est aussi ravagée par ce genre de gens.
Sous prétexte de vivre à la campagne ces gens savent tout faire ; en fait rien serait plus approprié.
Style : j’abats un arbre et donc dans la foulée je le brûle dans la cheminée, normal je suis rural maintenant et être bûcheron c’est inné. Ca ne brûle pas ! Je rajoute des seaux de gasoil… J’

Moulinex
Invité
Moulinex

Oui. C’est exactement leur logique. C’est triste un?

GardeCH
Invité
GardeCH

Ce sera revu mécaniquement et arithmétiquement suite au décès de qqs. dizaine de mio. d’individus comme l’ont produit les dernières guerres  » mondiales « 

Alain
Invité
Alain

« C’est donc tout un modèle économique, tout un modèle de consommation, toute l’industrie des vacances, des loisirs et du transport qu’il faut revoir. »

Absolument rien ne sera revu.
Tout le monde veut en être, veut en croquer.
Tant pis pour la planète et les générations futures. Après nous le déluge !