Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
« La FED baisse ses taux, les bourses sans enthousiasme ! » L’édito de Charles Sannat

Alors que les marchés avaient lourdement chuté la semaine dernière, et après un fort rebond lundi sur lequel je vais revenir, c’est la Réserve fédérale, la FED, la banque centrale américaine, qui vient de déclencher un traitement de choc à base d’une baisse de taux d’un demi-point ce qui est considérable.

En effet pour la FED, si l’économie « reste solide » l’épidémie de coronavirus « fait peser des risques évolutifs sur l’activité économique ».

Souvenez-vous en 2018, la FED avait largement remonté ses taux ce qui avait entraîné un mini-krach boursier dans les derniers mois de l’année 2018. Cette baisse des marchés avait été enrayée uniquement après que la FED ait finalement annoncé qu’elle ne monterait plus les taux, puis elle les a baissés à nouveau.

Pourtant, cette nouvelle baisse de taux constitue un mouvement surprise et quasi-inédit, car les hausses comme les baisses de taux sont des décisions prises dans le cadre des réunions traditionnelles (FOMC).

En baissant les taux de 0.5 % les taux américains s’établissent désormais entre 1 et 1,25 % car les taux directeurs de la FED sont toujours donnés dans une fourchette indicative.

La décision a été prise à l’unanimité des dix membres présents au comité de politique monétaire exceptionnel, organisé alors que la prochaine réunion n’était prévue que dans deux semaines.

« La baisse des taux ne va pas réduire le nombre d’infections », mais elle va contribuer à fluidifier les conditions financières et « améliorer la confiance » des entreprises, a expliqué le président de la Fed Jerome Powell, à l’occasion d’une conférence de presse organisée dans la foulée de l’annonce.

Paradoxalement, les marchés financiers ont plutôt mal réagi, plongeant dans le rouge pendant les déclarations du banquier central…

Pourquoi ?

Parce que cela indique implicitement que la situation économique est grave, parce que la situation sanitaire est grave, et parce que cette épidémie va s’installer et va durer.

Cela va durer plusieurs semaines, plusieurs mois.

Et c’est d’ailleurs Emmanuel Macron qui a déclaré le plus officiellement que cette crise allait durer plusieurs semaines, plusieurs mois, et que nous devions faire bloc et faire preuve de résilience (ce qui implique de se préparer).

Si cela dure, alors les effets ne sont pas MTR et donc les marchés doivent revaloriser les actions de chaque entreprise en fonction d’une situation mondiale et fortement évolutive.

Cela introduit de l’incertitude et de la volatilité.

Cette volatilité exprimée par l’indice VIX va donc, a priori, poursuivre son augmentation.

Pourquoi les marchés sont en hausse de plus de 5 % aux Etats-Unis ?

Voilà une bonne question.

La réponse est assez simple.

C’est une histoire avant tout technique.

Pour gagner à la baisse il faut « vendre à découvert », ce qui veut dire que vous vendez des actions que vous n’avez pas, mais qu’il vous faudra bien « livrer » puisque vous ne les avez pas et que vous les avez vendues à quelqu’un qui, lui, les a achetées. Il faut donc livrer les titres en fin de mois boursier.

Il va donc falloir « racheter » des actions à un moment.

Quand il y a des ventes à découvert massives les mouvements de baisse sont très violents.

Mais… ils vont permettre également un mouvement de hausse tout aussi violent quelques jours plus tard car, il va falloir « racheter » ces titres, et quand on est nombreux à acheter au même moment les cours montent !

Dit autrement, les grandes baisses entraînent de grandes remontées à très court terme.

MAIS… le mouvement reste baissier, et la hausse est moins forte que la baisse précédente.

C’est un phénomène très simple à expliquer et à comprendre.

Les marchés sont rentrés dans une phase baissière parce que la situation actuelle est grave et qu’elle implique une mise à l’arrêt de l’économie mondiale. Plus les baisses seront fortes, plus les rebonds seront importants, mais ils ne resteront que des rebonds.

Egon Von Greyerz: “Nous allons droit vers le pire krach mondial de l’histoire !” Sommes-nous à la veille du pire KRACH Boursier de tous les temps ? Le marché va t-il piéger tout le monde ? Réponse… (Partie 2)

L’or va continuer à monter, et subira également de fortes baisses lorsque les traders prendront quelques profits sur le métal jaune pour payer les pertes sur les bourses. Mais l’or restera orienté à la hausse.

L’économie va souffrir terriblement, et beaucoup, beaucoup vont perdre leur travail car ce qui est sur désormais, c’est que cette épidémie sera aussi une catastrophe pour l’emploi. Le gouvernement n’y peut rien. Il faudra soutenir au maximum, et nous en reparlerons très rapidement, car cela va devenir un sujet aussi important que la lutte contre le virus. Nous devrons lutter pour la vie et pour notre survie économique.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Max
Max
8 mois plus tôt

Mais non, c’est juste un avis, une publicité pour vendre de l’or 😎

Max
Max
8 mois plus tôt

Et il croit ce qu’il écrit ?

2
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x