Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Peter Schiff: « Le marché obligataire US est une Bulle ! L’Amérique fera défaut un jour et devra restructurer sa Gigantesque dette ! »
 

La semaine dernière, les investisseurs se sont rués vers les valeurs refuges alors que le coronavirus continuait de susciter l’inquiétude sur l’ensemble de l’économie mondiale. Les rendements obligataires américains n’ont jamais été aussi faibles, à tel point que le rendement du Trésor américain à 30 ans vient de franchir à la baisse le seuil des 1,3%. Parallèlement, les marchés actions ont chuté vendredi, ce qui a engendré d’importantes baisses sur les indices. Le Dow Jones a perdu -256,50 points.

Vendredi, Peter Schiff a évoqué ce qui se passe sur les marchés. Il a dit malgré ce que le courant dominant puisse dire ou penser, le marché obligataire est une bulle.

Peter a déclaré que les marchés actions auraient encore baissé davantage si la hausse du marché obligataire n’avait pas contribué à soutenir la valorisation des actions américaines. Plus les taux d’intérêt baissent, et plus la valorisation des actions demeure intéressante. Peter a répété que le marché obligataire n’est en rien un secteur refuge. Les banques centrales injectent d’énormes quantités de liquidités dans le système financier mondial et on s’attend de plus en plus à ce que la Réserve fédérale emboîte le pas.

Peter Schiff: « Sans ça, les marchés actions américains seraient bien plus bas encore. »

Lors d’une interview sur CNBC, quelqu’un a demandé au président de la Fed de St.Louis, James Bullard, comment les baisses de taux et la politique monétaire de la banque centrale pourraient parvenir à lutter face à l’impact économique engendré par le coronavirus – Une question que Peter avait posé dans un podcast précédent. Le problème posé par le coronavirus est la potentielle baisse de l’offre – à savoir une nette diminution de la production économique chinoise. En effet, la crainte est que la Chine produise moins de produits. Comment l’impression monétaire pourrait résoudre un tel problème ? Même Bullard a dû admettre que cela ne le résout rien techniquement, mais il a affirmé que cela pouvait aider à atténuer l’impact.

Greyerz: “La plupart des gens ne réalisent pas l’ampleur de l’effondrement qui nous attend” Les banques centrales vont perdre le contrôle des taux d’intérêt

Peter Schiff: « Mais ce n’est pas possible, car si le problème est une réduction de l’offre, en quoi une augmentation de la demande d’articles dans une période de pénurie serait bénéfique ? Au fond, tout ce que sait faire la FED, c’est d’attiser la demande en imprimant toujours davantage d’argent. Les gens ont désormais plus d’argent pour acheter des produits qu’on ne peut déjà plus trouver »

Rappelez-vous, la Fed avait agi de la même manière lors de l’embargo pétrolier des années 1970. Cela avait conduit à une stagflation.

Une grande partie de cette liquidité va actuellement vers le marché obligataire. Cela soulève une question: Peut-on parler de bulle sur le marché obligataire ? Certaines personnalités font valoir que ce marché est une énorme bulle et ce, depuis longtemps maintenant. L’été dernier, David Stockman, ancien directeur du Budget de Ronald Reagan, avait déclaré que nous faisions face à la plus grosse bulle obligataire de tous les temps.

Actuellement, le rendement des bons du Trésor américains est en fait inférieur au taux d’inflation officiel du gouvernement.

Peter Schiff: « Même si vous croyez la parole du gouvernement en ce qui concerne le taux d’inflation, le rendement des bons du Trésor américain est négatif. Parallèlement, l’Amérique n’a jamais été aussi mal en point financièrement. La dette publique américaine est supérieure à 23 400 milliards de dollars et augmente sans arrêt de plus en plus vite et ce sans que cela n’inquiète qui que ce soit à Washington, aussi bien du côté des démocrates que des républicains, qui ne semblent absolument pas inquiet du sujet. Donc, personne n’a ou ne prétend avoir une solution, pour réduire les déficits puisque personne ne s’en souci. Les États-Unis n’ont jamais été aussi endettés qu’ils ne le sont actuellement et l’est à un niveau jamais atteint de toute son histoire, et la future trajectoire de cet endettement va monter en flèche et toute le monde s’en fout voire font mine d’être concernés »

Gardez à l’esprit que les pouvoirs en place pensent que l’inflation est trop faible. Ainsi, les rendements obligataires devraient être beaucoup plus élevés étant donné la probabilité de voir l’inflation augmenter davantage à l’avenir, avec également une très forte chance de voir le gouvernement américain faire défaut et se voir obliger de restructurer sa gigantesque dette.

Peter Schiff: « Le fait que les obligations soient aussi élevées face à d’aussi faibles fondamentaux, vous démontre clairement que le marché des bons du Trésor US est une bulle. »

Cependant, les médias mainstream répète à qui veulent bien les entendre, qu’il ne s’agit pas d’une bulle. Ils expliquent que cette énorme quantité de liquidités qui afflue vers les obligations est justifiée car les gens veulent se protéger en se couvrant avec des valeurs refuges (Obligations) en raison du spectre d’un énorme ralentissement économique induit par l’épidémie de coronavirus. Or, Peter Schiff n’est absolument pas d’accord.

Peter Schiff: « Quiconque achète nos obligations américaines (Dette) à ces niveaux de prix en pensant se protéger est un idiot. Et c’est exactement cela qui définit ce qu’est une bulle. »

Parallèlement, le cours de l’or continue de progresser et dépasse désormais les 1670 dollars. Peter Schiff a expliqué que la vigueur observé sur le marché de l’or n’est pas quelque chose de temporaire et que cela n’a rien à voir avec le Coronavirus.

Source: schiffgoldVoir les précédentes interventions de Peter Schiff

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x