Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Bill Bonner: « Prenez vos distances ! »
 

Les banques centrales multiplient les actions concertées, mais pour l’instant, rien n’y fait sur les marchés.

Comme le soleil se couche rapidement ! Il y a quelques semaines seulement, nous profitions de la chaude lueur d’un monde bienveillant.

Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, annonçait au monde que l’économie américaine était en pleine forme. Donald Trump affirmait même qu’elle ne s’était jamais mieux portée.

Et regardez-la aujourd’hui.

Ces derniers jours, le marché boursier s’est effondré dans les mêmes proportions qu’en 1929. Selon certains épidémiologistes de renom, le coronavirus pourrait provoquer plus de morts que la Deuxième guerre mondiale et la guerre de Sécession réunies.

Une chose est claire…

Le virus ne peut être arrêté – mais il peut être ralenti. Cela donne aux médecins et aux infirmières le temps de se préparer… et de traiter efficacement les nouveaux cas à mesure qu’ils se présentent.

« Prenez vos distances », conseillent les médecins. Restez chez vous. Evitez les foules. Ne voyagez pas. Et tenez-vous à au moins un mètre de quiconque pourrait être infecté.

En attendant que les choses se calment, les marchés continuent de plonger. Peu à peu, une chose devient claire :

Le système immunitaire de l’économie a été fragilisé par la fausse monnaie et le crédit factice. Le seul moyen de poursuivre cette escroquerie, c’est d’injecter de nouvelles doses massives de fausse monnaie et de crédit factice.

Oui, cher lecteur, le désastre économique ne peut être empêché, lui non plus. Mais il peut être prolongé… déguisé… retardé… nié… et, en fin de compte, aggravé.

L’inflation ET la mort.

Trop peu… et trop tard ?

Les principales banques centrales de la planète se coordonnent pour prendre des mesures. Dans Investir-Les Echos :

« La Réserve fédérale a pris de nouvelles mesures choc comme la baisse de ses taux de 100 points de base et la relance d’un programme d’assouplissement quantitatif de 700 milliards de dollars. La Banque du Japon soutient les marchés d’actions avec des achats d’ETF. La coordination entre les banques centrales est enfin une réalité avec des opérations d’échange de liquidités en dollars. »

A ce stade, malgré un spectaculaire – et très temporaire – rebond vendredi sur les marchés US, cela n’a pas été suffisant pour compenser l’appel d’air causé par le pétrole et le microbe : la chute se poursuit sur les marchés européens et américains.

Notre conseil

Notre conseil aux investisseurs est le même que notre conseil concernant la santé : prenez vos distances.

Les lecteurs de nos Chroniques sont probablement déjà sortis des actions. Mais à présent, la crise entre dans une nouvelle phase… présentant de nouveaux dangers.

La première phase d’une grande crise de dette est déflationniste. Les prix chutent. Les entreprises font faillite. Des gens sont licenciés. Les investisseurs se ruent généralement vers la sécurité des bons du Trésor US. Les prix des T-Bonds grimpent tandis que les prix des obligations d’entreprises et des junk bonds chutent.

Ensuite arrive la phase deux : l’inflation. Les autorités injectent alors du nouvel argent à une échelle toute différente. C’est à ce moment-là que les T-Bonds baissent.

Pourquoi ? Parce que le seul moyen pour les autorités de lutter contre la baisse est d’émettre encore plus de fausse monnaie. Plus d’obligations. Plus d’assouplissement quantitatif (QE). Plus de folie repo. Plus de dollars. Plus de relance. Plus de déficits.

Tôt ou tard, toute cette nouvelle fausse monnaie fait baisser la valeur de l’argent lui-même…

… Et les T-Bonds, calibrés en dollars, baissent aussi.

A suivre…

Pour plus d’informations et de conseils de ce genre, c’est ici et c’est gratuit


bonnerBill Bonner est le fondateur d’AGORA, le plus large réseau d’entreprises indépendantes de presse spécialisée au monde.
En 1978, depuis sa ville natale, Baltimore (Maryland, Etats-Unis), Bill Bonner a voulu développer un « marché » (« Agora » en grec) des idées. Pas de l’information homogénéisée telle que les médias grand public relayent sur nos écrans et journaux, mais une source d’idées diverses avec des opinions et des avis originaux, alternatifs et surtout utiles. Bill a à cœur d’aider les lecteurs à mieux comprendre le monde dans lequel ils vivent, et à agir dans en conséquence. Que ce soit en matière de géopolitique, de macro-économie ou tout simplement le domaine de l’épargne, Bill incite ses lecteurs à cultiver un esprit vif et anticonformiste.
Bill a également co-écrit des livres qui ont tous figuré dans la liste des best-sellers du New York Times et du Wall Street Journal : L’inéluctable faillite de l’économie américaine (2004), L’Empire des dettes. À l’aube d’une crise économique épique (2006) et Le Nouvel Empire des dettes. Grandeur et décadence d’une bulle financière épique (2010).

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x