Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
La peur du Covid-19 transmise par les médias mainstream déclenche une 2nde vague de panique aux conséquences économiques graves
 

La peur du Covid-19 a complètement paralysé l’économie américaine au cours du premier semestre de cette année, et il semble désormais que certaines personnes font pression pour que cela se reproduise au cours du deuxième semestre de 2020. Ce matin, je suis tombé sur un article quelque peu audacieux sur lequel on pouvait lire qu’il y aurait 180 000 décès d’américains d’ici le mois d’octobre, et à l’heure actuelle, presque tous les médias diffusent des articles sur la façon dont le nombre de cas confirmés aux Etats-Unis augmente sans discontinuité. Et c’est vrai que nous assistons, en ce moment, à une augmentation alarmante du nombre de cas confirmés. En fait, le nombre de nouveaux cas aux Etats-Unis mercredi a établi un nouveau record…

Les Etats-Unis n’ont jamais enregistré autant de cas de Coronavirus en une seule journée, avec 36 358 nouveaux cas positifs signalés mercredi, selon un décompte de NBC News.

Les cas enregistrés Mercredi ont dépassé le précédent record qui datait du 26 avril dernier – le premier sommet en termes de cas confirmés aux Etats-Unis – avec 73 cas, selon les données compilées informatiquement par NBC News. L’Organisation mondiale de la santé a enregistré dimanche un sommet en termes de cas confirmés sur une seule journée avec plus de 183 000 individus à travers le le monde.

Les médias mainstream traitent cela comme une sorte de grand choc sanitaire, mais très franchement, ce n’est pas très surprenant de leur part.

Depuis des mois, je dis à mes lecteurs que le confinement a permis de faire baisser la courbe des cas confirmés mais que le nombre de cas recommencerait à augmenter après la fin du confinement. C’est exactement ce qui s’est passé, mais n’importe qui aurait pu anticiper cela avec un minimum de bon sens.

Plus tôt cette année, les états de la partie nord-est des Etats-Unis étaient en quelque sorte, l’épicentre de l’épidémie, mais maintenant ce sont les états des régions plus au sud et à l’ouest du pays qui sont devenus les points chauds les plus sensibles…

L’Arizona, la Californie, le Texas, le Floride, l’Oklahoma et la Californie du Sud ont signalé des nouveaux cas de coronavirus quotidiens, avec des records au cours de cette semaine, car le nombre de cas continue d’augmenter dans plus de la moitié des états américains.

Le gouverneur du Texas, Greg Abbot, a déclaré que l’état faisait face à une épidémie massive avec 5 000 autres cas signalés mercredi. Le gouverneur de la Californie, Gavin Newsom, a rapporté mercredi 7 149 tests positifs, un nombre record pour le plus grand état du pays. Cette semaine, les deux états ont dépassé l’ensemble de l’Union européenne sur le nombre moyen de cas journaliers.

Les choses sont particulièrement graves en Californie. Au cours des deux derniers jours, nous avons constaté une augmentation de 69% du nombre de nouveaux cas confirmés…

Le département californien de la santé publique a annoncé son deuxième record consécutif de cas de coronavirus alors que cet état rejoint d’autres états également impactés par un nombre croissant de cas confirmés.

La Californie a signalé 7 149 cas supplémentaires de Covid-19 depuis mardi, soit une augmentation de 69% en deux jours, portant le total à 190 222 cas, selon le département de la santé. Le précédent bond sur une journée a été signalé mardi lorsqu’on a enregistré 5 019 nouveaux cas supplémentaires.

Inutile de dire que les politiciens vraiment trouillards de la Californie seront encore moins désireux de remettre tout le monde au travail comme avant. Et puisque l’état de Californie représente un des états avec l’une des plus fortes activités économiques du pays, cela va être un frein majeur à l’économie américaine dans son ensemble.

Si la pandémie continue de durer encore quelques années, qu’adviendra-t-il à des états comme celui de la Californie ? Beaucoup de gens avaient prévu que la vie redeviendrait presque à la normale maintenant, mais au lieu de cela, nous commençons à voir tout le contraire. En fait, nous venons d’apprendre par exemple que la réouverture de Disneyland a été reporté sans donner de date précise…

Disney retarde la réouverture progressive de Disneyland et de Disney California Adventure, les parcs à thème phares de la société en Californie, a annoncé mercredi l’entreprise.

Le complexe, situé à Anaheim en Californie, devait accueillir à nouveau ses clients le 17 juillet après avoir vécu des mois de fermeture en raison de la pandémie de coronavirus.

D’autres très grandes sociétés prennent des mesures similaires en ce moment. Par exemple, Apple vient de fermer de nombreux magasins à cause de cette nouvelle vague de cas confirmés de coronavirus…

Vendredi, les actions boursières ont chuté alors que les craintes de la deuxième vague ont été ravivées à la suite d’un rapport selon lequel Apple fermerait temporairement 11 magasins de détail américain en Floride, en Arizona, en Caroline du Nord et en Caroline du Sud. « En raison des conditions actuelles liées au Covid-19 dans certaines des communautés que nous desservons, nous avons décidé de fermer temporairement des magasins dans ces régions », a déclaré un porte-parole d’Apple dans un communiqué. « Nous prenons cette mesure avec beaucoup de prudence alors que nous surveillons de très près la situation et nous sommes impatients de revoir nos équipes et nos clients dès que possible. »

Rapidement les actions d’Apple ont été impactées surtout depuis l’annonce d’une deuxième vague d’infections virales, au moment où Apple a décidé tout dernièrement qu’ils fermeraient 7 autres magasins à Houston et au Texas en raison de la nouvelle flambée du virus.

Selon les optimistes, cela n’était pas censé se passer ainsi. La propagation de cette pandémie était censée être terminée, et elle devait s’évaporer petit à petit.

« Chine, Inde, Iran reconfinement… la 2ème vague gonfle !! » L’édito de Charles Sannat La 2ème vague. Plus puissante. Plus incontrôlable pour un virologue allemand.

Mais au lieu de cela, il est devenu extrêmement clair que ce virus n’est pas près de disparaître complètement et risque même de rester aux Etats-Unis pendant encore bien longtemps. New York, Jersey et le Connecticut ont tous annoncé que les personnes qui voyagent en provenance des neufs états qui ne contrôlent pas le Covid-19, seront contraints à une mise en quarantaine obligatoire de 14 jours, et la police de New York recherchera activement les véhicules avec des plaques d’immatriculation de ces états en particulier…

A New York, les flics arrêteront des voitures avec des plaques d’immatriculation des états concernés en leur demandant pourquoi ces personnes ne se sont pas mises en quarantaine et combien de temps elles comptent rester dans cet état.

La quarantaine s’applique à tous les états ayant un taux d’infection de 10 pour 100 000 personnes sur une moyenne mobile de sept jours ou 10% de la population totale testée positive.

En parlant de New York, cette pandémie a déjà eu un impact économique et financier beaucoup plus important que la plupart des observateurs ne l’avaient prévu.

Tout particulièrement pour la ville de New York, car la ville est confrontée à une réduction de 9 milliards de dollars de recettes fiscales, et le maire Bill de Blasio dit que la ville pourrait être contrainte de se débarrasser de 22 000 employés…

Le maire de New York, Bill de Blasio, a déclaré que la ville envisageait 22 000 licenciements et mises en disponibilité parmi ses 326 000 employés pour réduire d’un milliard de dollar les dépenses après des pertes de revenus liées au confinement.

De Blasio prévoit une perte de 9 milliards de dollars de recettes fiscales au cours des deux prochaines années en raison de la pandémie.

Malheureusement, beaucoup plus de fonctionnaires seront licenciés à travers le pays avant la fin de la crise.

Bien sûr, les choses sont encore pires pour le secteur privé, et nous continuons à avoir plus d’exemples tous les jours. Mardi, nous avons appris que GNC avait décidé de déposer le bilan…

GNC Holdings Inc., qui a déposé ce mardi un dossier de mise en faillite (Chapter 11), a publié une première liste de magasins qui fermeront.

La liste publiée sur le site de la chaîne basée à Pittsburg, GNCevolution.com, compte 248 magasins fermés, dont 219 aux Etats-Unis et 29 au Canada.

Et nous venons également d’apprendre que la fin pourrait être proche pour l’entreprise « Chuck E. Cheese »…

La pandémie de coronavirus pourrait entraîner la fin de Chuck E. Cheese. Le restaurant pour enfants populaire a dû fermer ses 610 emplacements dans tout le pays pendant l’épidémie. Aujourd’hui, la société mère de Chuck E. Cheese, CEC Entertainment, s’approche de la faillite avec un milliard de dollars de dettes.

Le Wall Street Journal rapporte que la Chuck E. Cheese demande aux prêteur 200 millions de dollars pour continuer ses activités.

Je ne suis pas allé manger dans un Chuck E. Cheese depuis de nombreuses années, mais quand j’étais enfant, j’adorais vraiment y aller.

En tant que jeune garçon, cela semblait être un endroit tellement magique, et maintenant cela m’attriste profondément d’entendre que l’entreprise pourrait ne pas s’en sortir.

En fin de compte, beaucoup plus d’entreprises emblématiques vont sombrer alors que l’Amérique plonge encore plus profondément dans cette nouvelle dépression économique.

La peur d’un virus a complètement bouleversé notre économie et, grâce aux médias mainstream, une grande partie de la population continuera d’avoir peur de ce virus et ce, encore pendant un bon moment.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site “l’once d’or”. Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
16 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
michel clerc
michel clerc
3 mois plus tôt

En l’espace de 40 ans les “médias” sont passés de 4eme pouvoir a 1er, il est temps que quelq’un nettoie les écuries d’augias et les remette a leur place, travail herculéen après 40 ans d’idéologie de gauche, voyez ce qui se passe aux USA avec Trump, parfait accord entre tous les “médias” US et occidentaux pour discréditer le grain de sable qui enraie la machine, ce ne sont plus des “informateurs” objectifs mais des parasites qui influent sur le public pour imposer leurs “idées”

Pas moi
Pas moi
3 mois plus tôt

Y en a pas des mazoutés devant leur TV qui ont le réflexe de diviser 180.000 (le nombre de morts prévu par les mainstream) par 350.000.000 d’américains ?
Allez ! Ca fait 0,05% !
Ce qui veut juste dire que 99,95% ne vont pas mourir … Mais cela il ne faut pas trop compter sur les mainstream pour balancer de tels chiffres !
Affligeant, mais ça marche !

mat
mat
3 mois plus tôt

A NE PAS AVOIR COMME VOISIN

mat
mat
3 mois plus tôt

LA SEULE SOLUTION
LES RICHES DOIVENT PAYER
SINON C’EST LA DESTRUCTION 
DE LEUR FORTUNE PAR LA 
DESTRUCTION DE LA MONNAIE 
D’UNE MANIERE OU D’UNE AUTRE
ILS PERDERONT
TOUT D’UN COTE OU UNE PARTIE 
DE L’AUTRE
A VOTRE AVIS COMBIEN VAUDRA
UNE MAISON A SAN-FRANCISCO 
DANS 2 ANS, A MON AVIS PAS GRAND 
CHOSE ET PEU IMPORTE OU ILS SERONT 
PARTIS, ILS CREERONT LE MEME 
PHENOMENE AILLEURS PARCE QUE 
CE SONT EUX LE PROBLEME

mianne
mianne
3 mois plus tôt

Le nombre des tentes de SDF tout au long des trottoirs de San Francisco et d’autres grandes villes américaines ne peuvent qu’augmenter avec les expulsions en nette augmentation ( un tiers des loyers de Mai n’ont pas été payés) . Il est bien évident que tous les occupants de ces tentes n’ont pu et ne peuvent se confiner et que l’épidémie de Covid19 ne peut être jugulée en Californie et dans toutes les villes à forte proportion de SDF, à moins que, comme tous les précédents virus de la grippe, ce virus ne survive pas aux chaleurs de l’été dans… Read more »

Moulinex
Moulinex
3 mois plus tôt

La tempête parfaite…

Geneviève Martinet
Geneviève Martinet
3 mois plus tôt

“Tôt ou tard, d’une manière ou d’une autre, l’Humanité sera confrontée au problème global de sa survie ” Suivant récit “les corps indécents”. Pandémie, changements climatiques, pollution… hé hé on y arrive !

Kalimero
Kalimero
3 mois plus tôt

Malheureusement, beaucoup plus de fonctionnaires seront licenciés à travers le pays avant la fin de la crise.”
Pourquoi malheureusement ?
En France cela nous enlèverait un terrible fardeau sans compter que l’efficacité des dits fonctionnaires est loin d’être prouvée.
Il faut revenir à un format moins dispendieux et vite.

Laurent vialatte
Laurent vialatte
3 mois plus tôt
Reply to  Kalimero

t’as une couche de connerie toi..waouh…pour enlever ça meme un karcher n y pourrait rien

Dick-Butt
Dick-Butt
3 mois plus tôt

Il dit pourtant la vérité, creusez le sujet et vous verrez.

Laurent vialatte
Laurent vialatte
3 mois plus tôt
Reply to  Dick-Butt

le sujet ..cela fait longtemps que je l ai croisé ..je suis du coté du bien commun..
Quand tout sera privatisé , nous serons privé de tout…

Pierre Londoncoca
Pierre Londoncoca
3 mois plus tôt

Tout faux, mais inutile d’essayer d’expliquer que c’est bon pour la santé de boire à un âne qui ne veut pas boire

Pierre Londoncoca
Pierre Londoncoca
3 mois plus tôt

Tiens un fonctionnaire qui aimerait rester dans la conspiration du silence sur la PRINCIPALE INEGALITE EN FRANCE qui est celle entre les salariés du privé et les fonctionnaires…

Poujade51
Poujade51
3 mois plus tôt
Reply to  Kalimero

ça veut dire payer le chômage à tous ces gens pendant 2 ans ! tu crois que les caisses vont survivre? en plus un chômeurs ça ne consomme pas beaucoup donc CA en berne dans tous les commerces….. ( un chômeur touché = souvent 2,3 ou 4 personnes touchés à la maison : eux aussi ne consommeront plus ! )

Dick-Butt
Dick-Butt
3 mois plus tôt

Les bons moutons qui se feront un jour pucer.

Last edited 3 mois plus tôt by Dick-Butt
16
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x