Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
BNP veut vous faire payer… votre conseiller !

Alors que nous sommes au bord d’une nouvelle crise bancaire, et que l’activité de « banquier » rapporte de moins en moins, c’est la BNP qui conduit un projet pilote dans une trentaine d’agences, consistant à facturer l’accès à un conseiller bancaire dédié via un abonnement de 12 euros par mois !

Inutile de vous dire tout le bien que je pense de cette idée fumeuse.

Pourquoi pas payer l’accès à un conseiller si ce dernier est très compétent et qu’il vous fait gagner de l’argent par ailleurs. Mais comment voulez-vous qu’un banquier vous fasse gagner de l’argent dans un monde de taux d’intérêt négatifs ?

Il n’a aucun moyen structurel de vous aider à faire fructifier votre patrimoine.

Ensuite, les banques se sont évertuées à faire terriblement baisser le niveau de leurs conseillers, en les réduisant à de simples vendeurs de produits sans pouvoir.

J’ai vécu cette lente déliquescence.

Résultat ?

95 % des conseillers des banques ont des connaissances particulièrement limitées en économie, en bourse ou en finance les rendant fondamentalement incapables de fournir quelque conseils que ce soit.

Bref, c’est une nouvelle rapine qui arrive et on vous fera payer le contact ! Tout sur Internet, et si vous voulez parler à quelqu’un ce sera 12 euros de plus par mois.

De leur côté les Caisses d’Epargne avaient envisagé en début d’année de tester le statut de « banquier auto-entrepreneur » dans deux régions, une première en France…

En fait, il faut que le client paye plus et que les banques aient moins de salariés à nourrir.

La pandémie de Covid-19 précipite les fermetures d’agences bancaires Gaël Giraud: “Alors que nos banques continuent de répéter qu’elles vont pour le mieux… En réalité, la FAILLITE est à l’horizon de plusieurs d’entre elles à l’automne !”

Cela promet, à l’occasion de la crise actuelle, de superbes plans de départs plus ou moins volontaires, et de réductions d’effectifs par le turn-over naturel.

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Poujade51
Poujade51
1 mois plus tôt

Pourquoi voir mon conseiller ? il en sait moins que moi sur l’économie….

Tournesol
Tournesol
1 mois plus tôt
Reply to  Poujade51

Tou pareil confère mon message ci-dessous.

Dick-Butt
Dick-Butt
1 mois plus tôt

Je pensais avoir lu 12€ en cas de sollicitation du conseillé, mais non c’est carrément par mois, on ne doute de rien à la BNP xD

C’est en effet un de leur nouveau moyen de faire fermer plus rapidement les agences, car les gens ne voudront pas de ce service, et ne voudront donc plus voir un conseiller, ce qui les rendra inutile, et boom les licenciements, c’est pas beau ça ?

Tournesol
Tournesol
1 mois plus tôt

Je viens de souscrire à la BNP mais par voie internet pour éviter toutes ces ponstions inutiles car je suis dans le finance depuis >40 ans et ils n’ont rien ni à m’apprendre, ni à me proposer car aujourd’hui toutes les banques offrent les mêmes produits et toujours rien d’intéressant.

4
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x