Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Pour JPMorgan, les investisseurs devraient regarder le moyen terme, au-delà du « bruit » des élections américaines.

Vous remarquerez dans cet article de CNBC, référence de l’analyse économique et financière aux Etats-Unis, il faut aller chercher du risque sur les actions et il ne faut pas s’en faire car tout va très bien se passer.

Et puis lorsque vous grattez un peu, le type qui vous conseille de ne pas écouter les inquiétudes, vous explique tout de même qu’il y a un sacré paquet de risques… non, sans blague ?

« Avec l’incertitude qui plane sur les prochaines élections américaines de novembre, Patrik Schowitz, de JPMorgan Asset Management, conseille aux investisseurs de dépasser le « bruit » des élections américaines et les invite à se concentrer plutôt sur le moyen terme.

« Sur une période de six mois, vous savez, nous pensons que la vision cyclique compte beaucoup, beaucoup plus que … le bruit et les manigances autour de l’élection américaine », a déclaré Monsieur Schowitz, stratège mondial multi-actifs de la firme, à l’émission « Street Signs Asia » de CNBC.

« Tout ce qui dépasse deux ou trois mois, par exemple, devrait être positionné sur le risque, vous devriez surpondérer les actifs risqués comme le crédit, comme les actions », a-t-il annoncé.

Néanmoins, Monsieur Schowitz a reconnu qu’il y a « beaucoup de risques » pour les mois ou les deux prochains mois, l’entreprise restant plus équilibrée dans ses positions à l’heure actuelle.

« Nous avons réduit le risque et la taille de notre portefeuille, mais nous n’avons pas vraiment changé de direction », a informé le stratège.

« La direction que nous prenons est toujours dominée par le fait que nous avons traversé la récession, que nous sommes dans le prochain cycle économique – la direction générale des marchés et des économies devrait être vers le haut », a-t-il ajouté. « Ce qui fait beaucoup de bruit, c’est qu’il est difficile de prendre un pari très clair en termes de cycle, de défense, de valeur, de croissance ».

Mardi, le président américain Donald Trump a annulé les discussions de relance avec les démocrates jusqu’après l’élection du 3 novembre.

Commentant la possibilité d’une plus grande relance américaine, Monsieur Schowitz a déclaré « Il sera préférable de mettre en place des mesures de relance maintenant, mais tant que nous les mettrons en place au début de l’année prochaine, nous pensons que l’économie pourra s’en sortir », ajoutant que les ménages ont accumulé « une épargne massive ».

« Il semble que les deux parties, que ce soit Biden ou Trump, aient l’intention de nous donner une nouvelle impulsion », a-t-il certifié. « Tout le monde veut faire passer une autre série de mesures, ils veulent juste que leur propre nom y figure ».

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x