Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Les « Spac » ! La nouvelle invention des financiers de Wall Street

La dernière trouvaille des grands gourous de Wall Street qui a pour objectif de contourner l’esprit de la loi tient en quatre lettres. « Spac ».

Spac pour  « special purpose acquisition company ou si nous le traduisons en bon français compréhensible par tous « société d’acquisition à vocation spécifique ».

Vous allez me dire d’accord Charles pour la traduction, mais nous ne sommes pas plus avancés pour comprendre à quoi sert le Spac. Je connais les spanc qui s’occupent de pipi-cacas et des canalisations dans lesquels ils circulent, mais les Spac je vois pas !

Et bien vous savez dans la vraie vie, si vous voulez introduire votre entreprise en bourse c’est très pénible car on vous demande remplir tout un tas de papiers et on demande même à ce que les comptes soient vérifiés, audités diffusés, analysés et disséqués !

Bref, c’est ennuyeux.

Pour éviter cette perte de temps et cette intrusion dans votre intimité financière, on crée un Spac !

Une coquille vide, qui va lever des fonds en bourse. Comme il n’y a rien dedans, il n’y a rien à voir, rien à vérifier, rien n’a auditer, bref, c’est rapide, discret et efficace.

Puis, avec les sous levés par votre Spac qui sera côté en bourse, vous allez racheter une société qui elle n’est pas cotée et ne compte pas vraiment l’être tout en l’étant un peu, mais sans dire tout ce qu’il y a de caché sous les tapis.

Pratique.

J’ai le beurre, l’argent du beurre et le sourire béat de la crémière en plus.

Aux Etats-Unis, depuis le début de l’année 2020, 128 Spac ont été créés et ont levé un total de 48,1 milliards de dollars contre seulement 13,6 milliards sur l’ensemble de l’année 2019. En clair la pratique explose, et vu les quantités de monnaies qui inonde le marché, ce n’est pas prêt de s’arrêter.

Scott Minerd: un krach terrible pourrait obliger la FED à acheter des actions Egon Von Greyerz: “Nous allons droit vers le pire krach mondial de l’histoire !”

D’ici deux ou trois nous découvrions des fraudes massives aux Spac, car quand c’est fumeux, c’est que c’est nuageux !

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

4 1 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x