Les gouvernements en faillite ne peuvent plus se permettre des taux d’intérêt supérieurs à ZÉRO

En temps normal, les gouvernements seraient devenus totalement insolvables avec les niveaux élevés de dette qu’ils créent. Mais le Japon a réglé ce problème il y a vingt ans en fixant les taux à zéro. Cette tendance s’est accélérée ces deux dernières années et il existe maintenant plus de 11 000 milliards $ d’obligations gouvernementales à rendement négatif à travers le monde. Mais, évidemment, les gouvernements n’ont jamais de problème à payer les intérêts, puisqu’ils n’ont qu’à émettre encore plus de dette pour les payer.

Alors que les gouvernements du monde entier sont en concurrence pour baisser les taux d’intérêt, la Réserve fédérale américaine continue de faire croire qu’elle sera en mesure un jour de monter ses taux… Mais nous sommes dans un système financier mondial qui est entièrement interdépendant. La plus grande économie du monde ne peut monter les taux sans que cela ait de graves conséquences sur le système financier et le dollar. De plus, pour les États-Unis eux-mêmes, monter les taux à ce stade irait totalement à l’encontre de la tendance de l’économie réelle. Les profits des sociétés sont en déclin, ainsi que la production industrielle, et plusieurs indicateurs vont dans ce sens, comme le fret, le transport et le trafic conteneurs. Et le taux de chômage réel n’est pas de 4%, mais bien de 21%. Mais le plus important est que la dette fédérale américaine, qui se situe aujourd’hui à plus de 23 000 milliards $, devrait atteindre au moins 30 000 milliards $ d’ici dix ans, selon le Central Budget Office. Cette dette pourrait fort bien atteindre 35 000 milliards $ ou plus d’ici 2025 si la croissance américaine n’est pas au rendez-vous, ce qui devrait être le cas, sans doute. Avec toute cette pression, il serait plus qu’étonnant que le gouvernement américain remonte les taux prochainement, malgré tout ce qu’on peut nous laisser entendre.

Il est totalement incompréhensible de prêter de l’argent à des gouvernements en faillite ! Egon Von Greyerz: “Les gouvernements sont en faillite, les dettes augmentent maintenant à un rythme exponentiel”

Source: or.fr

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

5 commentaires

  1. Pas moi; jamais acheter l’or quand il fait les titres des journaux.

    Celui qui mange dans l’oisiveté ce qu’il n’a pas gagné lui-même le vole ; et un rentier que l’État paye pour ne rien faire ne diffère guère, à mes yeux, d’un brigand qui vit aux dépens des passants. Hors de la société, l’homme isolé, ne devant rien à personne, a droit de vivre comme il lui plaît ; mais dans la société, où il vit nécessairement aux dépens des autres, il leur doit en travail le prix de son entretien ; cela est sans exception. Travailler est donc un devoir indispensable à l’homme social. Riche ou pauvre, puissant ou faible, tout citoyen oisif est un fripon.

    Jean-Jacques Rousseau
    En marche

    1. Voici la suite: (JJ Rousseau)

      Tu n’as pas d’amis. Tu as le charisme d’un moule à gaufres. Tu ne sais pas quoi foutre de tes vacances. Ta vie est d’un vide sidéral et sidérant. Tu veux en finir avec ton existence parasitaire. Te pendre sous la lune. Mais sais-tu que tu es encore jeune? Que ton corps beau de loin est toujours plein de sève ? Que tu as les manches de tes vêtements sans goût qui débordent de muscles flasques ? Alors avant de partir, de débarrasser la planète de tes absences, de souffler à jamais sur l’ombre de ton ombre, va donc fouiller le ventre à l’air du canal. Rends toi utile. Deviens le héros très discret de ton ordinaire sans lumière. Arpente le chemin de halage sous ce soleil plein d’aplomb. Donne des couleurs à ce corps malingre de punaise suicidaire en flirtant dangereusement avec les orties. Et glisse doucement jusqu’au lit vide et sec de ce bassin. Tu n’y trouveras pas les draps froissés et salis par de menus mais répétitifs travaux manuels que tu connais trop bien. Mais juste de la vase craquelée par trop de morsures d’Horus. S’il reste un peu de vivacité à tes yeux ravagés par les drames lacrymaux, tu constateras que la gangue essorée est hérissée de bouteilles, constellée de déchets ignobles jetés par tes contemporains douteux. Alors là tu retrouveras un peu d’espoir et d’énergie salvatrice. Tu retireras une à une ces raclures. Tu agiras avec frénésie, presque heureux de l’agilité retrouvée de tes dix doigts morts, presque soulagé par cette nouvelle respiration…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page