11.8 C
Munich
dimanche, juin 23, 2024

L’ECONOMIE AMERICAINE S’EFFONDRE : « Lorsque le marché boursier sera réellement impacté…Et nous y sommes presque…Ce sera le CHAOS !!! »

NOS SOLUTIONS

A LA UNE

LES DERNIÈRES VIDÉOS

Si les cours des actions commencent à chuter simplement parce que l’inflation est un peu plus élevée que prévu, que se passera-t-il une fois que le marché se rendra enfin compte que l’ensemble de l’économie commence littéralement à s’effondrer ? Les taux de délinquance des consommateurs montent en flèche en ce moment, la crise de l’immobilier commercial s’accélère rapidement, les banques d’un océan à l’autre sont traversent de graves difficultés financières, les grandes entreprises partout aux États-Unis procèdent à des licenciements massifs et le nombre de SDF augmente au rythme le plus rapide jamais enregistré. Mais si vous ignorez tous ces petits détails, vous pouvez être comme Joe Biden et prétendre que tout va bien.

Mardi, l’indice « Dow Jones Industrial Average » a perdu 524 points. Il s’agit de la plus grosse perte sur une journée depuis mars 2023

Les actions américaines ont chuté à la suite d’une vente massive après qu’un rapport sur l’inflation plus élevé que prévu pourrait mettre en péril le plan de la Réserve fédérale de réduire les taux d’intérêt.

Le « Dow Jones Industrial Average » a chuté de 524 points ou 1,3%, réduisant ainsi un déficit de plus de 700 points atteint au cours de la séance. C’est la pire journée de bourse depuis 11 mois.

L’indice de référence a effacé près de la moitié de ses gains pour 2024, le rendement du Trésor à 10 ans a atteint 4,3 %.

Alors, pourquoi est-ce arrivé ?

Eh bien, on nous dit que les cours des actions ont chuté parce que les chiffres de l’inflation qui viennent d’être publiés par le « Bureau of Labor Statistics » étaient un peu décevants

Le dernier indice des prix à la consommation a révélé que les prix ont augmenté de 3,1 % pour les 12 derniers mois jusqu’en janvier, selon les données du « Bureau of Labor Statistics » publiées mardi. Sur une base mensuelle, l’IPC a augmenté de 0,3 % le mois dernier.

Les deux mesures ont été plus efficaces que prévu : les économistes s’attendaient à ce que l’inflation ralentisse à 0,2 % à partir de décembre et à 2,9 % par an, selon « FactSet ».

Honnêtement, je ne vois pas pourquoi quelqu’un accorde de la crédibilité à ces chiffres de toute façon.

Au fil des décennies, la formule utilisée pour calculer l’indice des prix à la consommation a littéralement été modifiée des dizaines de fois.

Si l’inflation était encore calculée comme elle l’était en 1980, nous serions encore actuellement dans une zone à deux chiffres.

Parallèlement, nous continuons de recevoir de nouveaux signes indiquant que l’activité économique a atteint un tournant majeur.

Au cours des trois derniers mois de l’année dernière, « Hasbro » a réussi à perdre plus d’un milliard de dollars

Au cours des trois derniers mois de 2023, Hasbro a perdu 1,06 milliard de dollars, soit 7,64 dollars par action, soit une perte considérablement plus importante que les pertes de 128,9 millions de dollars, ou 93 cents, un an plus tôt. Après d’importants ajustements liés au goodwill et aux actifs incorporels, la société a annoncé un bénéfice par action ajusté de 38 cents, toujours bien en deçà des estimations des analystes.

Pour l’ensemble de l’année 2023, le chiffre d’affaires a diminué de 15 % à 1,29 milliard de dollars, y compris une baisse des ventes à deux chiffres dans ses segments de produits de consommation et de divertissement.

Je sais que les temps sont durs, mais je n’ai aucune idée de la façon dont une entreprise comme « Hasbro » peut perdre plus d’un milliard de dollars en seulement trois mois.

On parle d’un niveau d’incompétence absolument ahurissant.

Est-ce que Joe Biden dirige l’entreprise ?

Parce que je ne sais pas comment l’expliquer autrement.

« Hasbro » dit qu’ils prévoient de réduire leurs coûts de 750 millions de dollars d’ici la fin de l’année prochaine, ce qui signifie que d’autres licenciements massifs sont à venir

L’entreprise prévoit désormais de réduire ses coûts de 750 millions de dollars d’ici la fin de 2025, contre un objectif précédent de 350 millions de dollars à 400 millions de dollars.

En décembre, le fabricant de jouets a licencié 1 100 employés après avoir déjà supprimé 15 % de ses effectifs plus tôt dans l’année.

Bien entendu, de nombreux autres grands noms licencient également un grand nombre d’employés.

En fait, j’ai été assez surpris d’apprendre que « Paramount » a décidé qu’il était temps de licencier des centaines d’employés

« Paramount Global » licencie des centaines d’employés, un jour seulement après que la société a annoncé que « CBS » avait enregistré une audience record pour le Super Bowl, a déclaré mardi le PDG Bob Bakish dans une note interne aux employés.

« Paramount » va licencier environ 800 personnes, soit environ 3 % de ses effectifs, selon une personne proche du dossier. « Paramount Global » a terminé 2022 avec environ 24 500 employés à temps plein et à temps partiel.

L’époque où il était facile de trouver un emploi décent est révolue.

À l’heure actuelle, les dirigeants d’entreprises discutent de licenciements lors des appels à résultats à un rythme plus élevé que jamais auparavant

Les entreprises américaines analysent et évoquent de plus en plus le contrôle des coûts (c’est-à-dire de licenciements) lors des appels à résultats, dans un contexte de réaffectation des fonds et d’investissement dans les nouvelles technologies, selon une analyse des stratèges de « Morgan Stanley ».

Les mentions dans les transcriptions de « l’efficacité opérationnelle » sont à leur plus haut niveau jamais enregistré aux États-Unis au cours de cette saison des résultats, alors que les entreprises se concentrent sur la discipline des dépenses, mais investissent également dans des nouvelles technologies « qui peuvent stimuler la productivité future comme l’IA », a écrit une équipe dirigée par Michael Wilson dans une note.

Si vous avez un bon travail que vous appréciez, conservez-le aussi fermement que possible.

Parce que les choses sont sur le point de devenir vraiment folles là-bas.

Une grande partie de ce à quoi nous assistons en ce moment me rappelle étrangement 2008.

Plus tôt cette semaine, j’ai été stupéfait d’apprendre qu’un très grand immeuble commercial dans l’Ohio vient de se vendre 9 dollars le 0,1 mètre carré

Un immeuble de 262 000 pieds carrés dans l’Ohio vient de se vendre pour 2,4 millions de dollars, soit 9 dollars les 0,1 mètres carrés.

Oui, ce n’est pas une faute de frappe : il s’est littéralement vendu 9 $ les 0,1 mètres carrés.

C’était l’ancien site de « FedEx Custom Critical » à Green, Ohio.

La « correction » de l’immobilier commercial est passée d’une situation inquiétante à une véritable apocalypse, affectant principalement les immeubles de bureaux dans la plupart des villes des États-Unis.

C’est fou à quel point les prix de l’immobilier commercial ont déjà chuté.

Et plus ils baissent, plus la pression financière s’accentuera sur nos banques.

Dans une tentative désespérée de rester à flot, les banques ont licencié du personnel et fermé des succursales à un rythme effrayant

Les banques américaines continuent cette année de fermer des succursales coûteuses, signalant à leur régulateur un total de 36 fermetures en une seule semaine.

En tête du peloton se trouvait la « US Bank », qui, entre le 28 janvier et le 3 février, a annoncé à son régulateur qu’elle fermerait 23 succursales à travers le pays, dont sept dans l’Oregon.

Elle a été suivie par « Wells Fargo », qui a annoncé au Bureau du contrôleur de la monnaie (OCC) qu’elle en fermerait cinq. Deux d’entre elles se trouvaient en Californie, mais les autres étaient dispersées aux États-Unis.

Oh, mais ne vous inquiétez pas.

Tout va bien.

Joe Biden est aux commandes et il va nous conduire vers un nouvel âge d’or de paix et de prospérité.

Bien sûr, si vous croyez vraiment à ces absurdités, il existe un pont en Californie que j’aimerais essayer de vous vendre.

La vérité est que les difficultés économiques que nous avons traversées jusqu’à présent ne valent même pas la peine d’être comparées à l’énorme chaos qui nous attend.

Cette crise perdure depuis plusieurs années et nous avons enfin atteint un point d’ébullition.

Source: theeconomiccollapseblog

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici


LES PLUS POPULAIRES 🔥

Investissez dans L'Or via notre partenaire de confiance "L'once d'Or".

X