Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
A la question, votre épargne est-elle à l’abri à la banque ? La réponse est évidemment et forcément… NON !
 

bankLa perspective du Brexit de la Grande-Bretagne provoque des remous sur les marchés. A Paris, le CAC 40 est en baisse depuis 5 jours… Dans le même temps, la Banque centrale européenne continue à distribuer des centaines de milliards d’euros gratuitement aux banques… Si le système devait à nouveau surchauffer ou déraper, votre épargne serait-elle à l’abri ? Eléments de réponse avec Natasha Koenigsberg

Cela fait des mois que circulent sur Internet, dans les médias de réinformation, et depuis peu, dans les médias “officiels”, des articles expliquant que les banques pourront se servir sur votre compte, pour éviter la faillite. Tout cela est absolument vrai : une directive européenne fixe les règles de sauvetage d’une banque en cas de difficultés. D’abord, ce sont ses actionnaires qui seront mis à contribution. Si cela ne suffit pas, les obligations émises par la banque verront leur valeur réduite, ou bien, elles seront carrément annulées, afin de désendetter la banque. Enfin, si tout cela ne suffit toujours pas, la banque pourra ponctionner les comptes de ses clients C’est arrivé à Chypre, en 2013. Les principales victimes de ce plan de sauvetage étaient des clients russes, qui mettaient à l’abri une partie de leur patrimoine financier à Chypre, à cause des taux d’intérêts faramineux servis par les banques locales. Mal leur en a pris.

Par ailleurs, des fonds de garanties existent : le fonds de résolution unique, mis en place à l’échelle de l’Europe, espère disposer de 50 à 60 milliards d’euros d’ici 4 ans pour pouvoir intervenir dans le sauvetage d’une banque. 50 à 60 milliards, cela parait beaucoup. Mais c’est en fait très peu, ridicule même ! Quand la bulle des subprimes a explosé aux Etats-Unis, en 2008, ce sont des centaines de milliards de dollars qu’il a fallut mobiliser en quelques heures, pour renflouer les banques…

Autant dire que la fameuse garantie des dépôts, jusqu’à 100 000 euros, est une utopie complète ! Elle jouera, si une seule banque, isolément, est en difficulté, et si elle n’est pas trop grosse, mais si plusieurs banques mordent la poussière en même temps, votre argent disparaîtra avec elles. Donc, à la question, votre épargne est-elle à l’abri à la banque, la réponse est évidemment, et forcément non. Aucun banquier ou conseiller financier honnête ne pourrait vous dire le contraire. Aujourd’hui encore, le sauvetage continue : la Banque Centrale Européenne, en fabricant de la fausse monnaie à tour de bras, qu’elle prête aux banques européennes à taux zéro, porte à bout de bras le système
Votre argent est il alors à l’abri sur un contrat d’assurance-vie ? Les Français sont en effets de très gros épargnants, ils ont placé 1600 milliards d’euros sur ces contrats… Seulement voila : les sommes placées en assurances-vie, de par la loi, doivent être majoritairement investies dans…. des emprunts d’Etat ! Sur ces 1 600 milliards d’euros mis de côté par les Français auprès des banques ou des assureurs, au moins 60 % ont été aussitôt prêtés à des pays qui en ont besoin pour boucler leurs fins de mois. Et le premier pays auquel les banques et les assureurs français prêtent de l’argent, c’est évidement la France !

Philippe Herlin: Alerte: un rapport pointe la fragilité des banques françaises

Philippe Herlin: Directive BRRD: peu efficace, sauf pour ponctionner vos comptes bancaires !

Résumons donc : vos dépôts bancaires ne sont pas du tout à l’abri, en cas de crise majeure, ou même moyenne. Et l’argent placé sur les contrats d’assurance-vie ne l’est pas plus ! Si un gros pays emprunteur annonce qu’il n’honorera pas tout ou partie de ses dettes, les contrats d’assurance-vie perdront 10, 20 ou 30 % de leur valeur d’un seul coup d’un seul, sans que rien n’y personne ne puisse rien y faire. C’est pour cela que depuis des mois, tout est fait pour chasser l’argent liquide de l’économie. En passant à 1 000 euros maximum le montant des achats que l’on peut effectuer en liquide. En faisant disparaître le billet de 500 euros. Ce n’est pas un hasard si l’or est redevenu à la mode depuis quelques mois. Il a encore pris 2,25 % en une semaine. Dans le même temps, la Bourse de Paris a perdu près de 6 %…

Source: tvlibertes

Poster un Commentaire

Me notifier des
avatar
Kaifa Quaresma
Invité

Example: au Portugal, le Fond de Garantie des Dépôts, couvre même pas 2% de tous les dêpots dans les banques portugaises!!!

eric
Invité
eric

buy gold sylver

Bruno Je Sais
Invité

Nom de diou !…..

Gus
Invité
Gus

La seule monnaie qui vaudra quelque chose si l’économie s’effondre c’est évidement l’or physique, on va me dire que ça se mange pas et je répondrais les bitcoins, le cash, les cartes de crédits non plus, de plus ces modes de payements ne valent intrinsèquement parlant absolument rien contrairement à l’or.

wpDiscuz