Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
L’accueil des réfugiés devrait coûter 10 milliards d’euros à l’Allemagne en 2015
 

eurosL’accueil d’un nombre record de demandeurs d’asile devrait coûter à l’Allemagne quelque 10 milliards d’euros cette année, calcule le Frankfurter Allgemeine Zeitung. Dans le même temps, Angela Merkel affirme que l’équilibre budgétaire sera maintenu.

10 milliards d’euros : c’est ce que devrait coûter à l’Allemagne l’accueil des demandeurs d’asile cette année, avance le Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) dans son édition à paraître dimanche. La hausse de budget estimée par la FAZ est proportionnelle à celle du nombre de migrants enregistrés sur le sol allemand: 800.000 hommes, femmes et enfants devraient demander l’asile en 2015, contre 203.000 l’an dernier, avait annoncé Berlin cet été.

Avant que le gouvernement allemand ne relève ses prévisions, il avait prévu lors d’un sommet sur les réfugiés tenu en juillet un budget de 5,6 milliards d’euros cette année pour l’accueil de 450.000 personnes, rappelle le quotidien conservateur. Avec la nette accélération des entrées sur le sol allemand, un chiffre de 10 milliards d’euros semble désormais “cohérent” aux différentes administrations du pays, au niveau fédéral, régional ou communal, explique le journal.

Angela Merkel veut conserver un budget en équilibre

La chancelière allemande Angela Merkel conserve pourtant l’objectif d’un budget en équilibre malgré les coûts liés à l’accueil d’un nombre record de demandeurs d’asile. “Nous devons sans cesse reconsidérer les priorités”, a-t-elle affirmé samedi dans son message vidéo hebdomadaire. Indiquant que l’Allemagne ne pouvait se “contenter de dire : comme une tâche difficile nous incombe, l’équilibre budgétaire ou la question de la dette n’ont plus d’importance.”

“Ce que nous dépensons aujourd’hui en trop, par rapport à nos recettes, représente autant d’argent retiré aux générations futures”, a insisté Mme Merkel, dans un pays où discipline budgétaire et démographie atone vont de pair dans les discours. Qualifiant de “devoir national” l’hébergement et l’intégration des réfugiés, la chancelière a estimé que “chaque niveau – Etats régionaux, communes et Etat fédéral – devait en prendre sa juste part”.

De 12.000 à 13.000 euros par personne et par an

L’Etat évalue à 12.000 à 13.000 euros par personne le coût annuel de la prise en charge des réfugiés par les communes, intégrant l’hébergement pendant l’examen de la demande d’asile, les repas, le suivi médical et l’argent de poche. S’y ajoutent un demi-milliard d’euros pour les postes additionnels d’enseignants payés par les Etats régionaux, ainsi que l’embauche de 2.000 employés supplémentaires par l’Office fédéral de l’immigration et des réfugiés et les renforts policiers, pour un montant non précisé.

Une réunion va avoir lieu dimanche soir au sein de la coalition pour organiser la répartition des coûts entre Etat et collectivités locales, qui doit être décidée au plus tard le 24 septembre lors d’une réunion entre le gouvernement et les Etats régionaux.

Source: LCI

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x