Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Michael Pento: « En route vers l’inflation galopante et la panique financière ! »
 

michael-pentoAujourd’hui, l’un des meilleurs économistes au monde a transmis à kingworldnews une note percutante qui alerte sur l’arrivée prochaine d’une inflation massive, puis d’une panique financière et enfin d’un chaos mondial.

Ci-dessous cette fantastique note de Michael Pento.

De Michael Pento des stratégies du portefeuille PentoMéfiez-vous du succès de la réserve fédérale

La question importante à laquelle les investisseurs seront bientôt confrontés est la suivante: Que se passera-t-il lorsque les banques centrales atteindront leurs objectifs d’inflation ?…

Michael Pento poursuit: Par exemple, supposons qu’après des années de monétisation de la dette publique, que le prix des actions ait grimpé forçant le poids de la dette publique à maintenir les coûts d’emprunt au niveau de zéro voire en dessous et que la BCE soit enfin en mesure d’atteindre son objectif de taux d’inflation de 2%. Cela ne se produira que si la croissance de la masse monétaire devient à la fois robuste et durable.

Il est ridicule de croire que le président de la BCE Mario Draghi puisse ramener l’inflation à 2% et la maintenir à ce niveau. L’inflation va continuer d’augmenter au delà des 2% jusqu’à ce que la BCE relève ses taux d’intérêt en réduisant son rythme de rachats d’obligations. Donc, nous aurons un environnement où l’inflation remontera vers les 2% et où la banque centrale sera contrainte de commencer à réduire ses achats de dette tout en préparant les marchés à des ventes fermes éventuels.

La plus violente hausse de taux d’intérêt de l’histoire

Voici le problème: 2.100 milliards de dollars, soit un tiers de la dette souveraine européenne qui s’établit à 6.300 milliards de dollars, a un rendement négatif. La capacité à produire une inflation durable en ralliant l’objectif de la BCE de 2%, avec l’arrêt de rachats massifs d’obligations souveraines par la banque centrale, devrait provoquer la plus violente hausse des taux d’intérêt de l’histoire.

En effet, les bulles d’actifs existent partout sur la planète en raison de l’interventionnisme excessif des banques centrales auquel rien ne peut échapper. Le carnage sera particulièrement grave au Japon, où un taux d’inflation de 2% n’aurait pas de sens avec une note à 10 ans qui se situe seulement à 0,3% actuellement. La Banque du Japon (BOJ) ne peut certainement pas continuer à faire chuter la valeur du yen au rythme de dépréciation actuel (en baisse de plus de 30% depuis 2013), sans créer à terme une crise monétaire et d’inflation.

Par conséquent, les investisseurs japonais auront bientôt à faire face à la chute des obligations et des actions, alors qu’ils tentent déjà de faire face aux énormes ordres de vente en provenance de la BOJ qui essaie d’alléger son énorme bilan de 385.000 milliards de yens (75% de son PIB) pour stimuler le valeur de sa monnaie. Cependant, le bilan de la Banque du Japon se compose désormais à la fois d’obligations et de milliers de milliards de yens en actions. La fin inévitable de la politique d’assouplissement monétaire de la Banque du Japon provoquera une crise économique sans précédent au Japon.

En route vers l’inflation galopante et la panique financière!

Les lois de l’économie affirment que ce niveau d’impression monétaire sans précédent doit éventuellement produire de l’inflation. Jusqu’à maintenant, la plupart de cette énorme quantité de liquidités est restée coincée dans le giron des banques centrales. Cependant, le niveau croissant des dettes souveraines exige que ces quantités croissantes d’argent doivent être utilisées à en racheter afin de maintenir l’illusion d’une solvabilité intacte. L’inflation a toujours été, et sera toujours, le résultat inévitable.

La réussite des banques centrales à créer de l’inflation produira une période de chaos sur les marchés financiers telle que le monde n’en a jamais vu, avec un environnement économique qui évoluera au travers de cycles excessifs d’inflation et de déflation. C’est ce qui était arrivé lors de la Grande Récession de 2008-2009 et est destiné à se reproduire avec plus d’intensité.

Source: kingworldnews

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x