Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Voilà à quoi ressemble une crise financière

Financial-CrisisAu cours des derniers jours, trois importants fonds à haut rendement(à haut risque) ont complètement implosé, et la panique s’est répandu rapidement à Wall Street. Les fonds gérés par Third Avenue Management et Stone Lion Capital Partners ont suspendu les remboursements aux investisseurs et un fonds géré par lucidus Capital Partners a liquidé la totalité de son portefeuille. Nous assistons à une course effrénée pour sortir, chose que nous n’avons pas vu depuis le grand krach financier de 2008, et beaucoup de ceux qui sont encore en train d’hésiter finiront par tout perdre.

Dans le cas où vous vous demanderiez à quoi ressemble une crise financière, lisez ce qui suit.

En 2008, les autres marchés financiers mondiaux avaient commencé à chuter, puis ce fut au tour des obligations haut rendement(à haut risque) de s’effondrer, et enfin les actions américaines suivirent. Actuellement, le même scénario se joue à nouveau sous nos yeux, et le carnage que nous avons vu jusqu’ici n’est que la pointe de l’iceberg.

Depuis la fin 2009, Une obligation à haut rendement que je suivais de très près et connu sous le sigle JNK se négociait dans une fourchette comprise entre 36 et 42. Et depuis tout ce temps, je surveillais le franchissement à la baisse des 35, parce que je savais que ce serait un signe qu’une prochaine crise financière majeure était imminente.

En Septembre, à un moment donné, elle avait atteint un point bas à 35,33, mais ce n’était pas le signal auquel je m’attendais. Enfin, au début de la semaine dernière, cette obligation JNK a franchi à la baisse le seuil des 35 pour la première fois depuis la dernière crise financière, et depuis cette obligation n’a pas cessé de baisser. Alors que j’écris ces lignes, l’obligation à haut rendement JNK a nettement chuté jusqu’à atteidre 33,42, elle n’a jamais été à un niveau aussi bas depuis la dernière récession, et Bloomberg rapporte que de nombreux gestionnaires obligataires “prévoient une accentuation du carnage chez les investisseurs à haut rendement”

high-yieldLes meilleurs gestionnaires d’obligations prédisent une accentuation du carnage pour les investisseurs à haut rendement dans un marché en pleine déroute ce qui a forcé au moins trois fonds spéculatifs à liquider la semaine dernière.

Lucidus Capital Partners, un fonds à haut rendement fondé en 2009 par d’anciens employés de Caxton Associates Bruce Kovner, a annoncé lundi avoir liquidé l’ensemble de son portefeuille et envisage de rembourser les 900 millions de dollars qu’il a sous gestion aux investisseurs le mois prochain. Les fonds gérés par Third Avenue Management et Stone Lion Capital Partners ont suspendu les remboursements demandés par les investisseurs, après que les clients aient cherché à retirer trop d’argent.

Quand ils disent que ces entreprises “ont suspendu les remboursements demandés par les investisseurs”, cela signifie que beaucoup d’investisseurs auront de la chance s’ils récupèrent ne serait-ce que quelques centimes pour chaque dollar investi.

Comme je le disais, maintenant que la crise a commencé, ceux qui vont perdre le plus sont ceux qui hésitent.

Et il suffit de consulter quelques-uns des très grands noms qui ont «averti des problèmes à venir sur le marché obligataire à haut rendement”…

Scott-MinerdScott Minerd, directeur des investissements mondiaux chez Guggenheim Partners, prédit que 10 % à 15 % des fonds obligataires à haut rendement(à haut risque ou pourris) pourraient faire face à des retraits élevés étant donné que de plus en plus d’investisseurs s’inquiètent de ne pas pouvoir récupérer leur argent. Il rejoint aisni d’autres gestionnaires de fonds comme Jeffrey Gundlach, Carl Icahn, Bill Gross et Wilbur Ross qui avaient averti de problèmes à venir dans le secteur du marché obligataire à haut rendement.

Dans ce type d’environnement, la Réserve fédérale devrait être complètement folle de relever les taux d’intérêt.

Malheureusement, cela semble bien être exactement ce qui va se passer.

Si la Fed relève ses taux, il est probable que beaucoup d’entreprises fassent faillite étant donné qu’elles ne pourront pas honorer leurs engagements et il est encore plus probable que cela fragilisera davantage le secteur du marché obligataire à haut rendement…

Des taux plus élevés pourraient probablement provoquer des défaillances sur les obligations de sociétés et les investisseurs qui sont en train de fuir ce secteur ont déjà retiré 3,8 milliards de dollars des fonds à haut rendement la semaine dernière au 9 Décembre, soit le plus grand mouvement en 15 semaines. Le rendement effectif des obligations américaines à haut risque est maintenant de 17 %, ce qui équivaut au plus haut niveau sur cinq ans, selon les données de Bank of America Merrill Lynch.

Toute une série d’éminentes personnalités avertissent que la Fed est sur ​​le point de commettre une tragique erreur. L’un d’eux est James Rickards

jim-rickards“La Fed aurait dû relever ses taux d’intérêt en 2010 et 2011 et si elle l’avait fait à cette époque, elle serait effectivement en mesure de les réduire aujourd’hui”, a déclaré James Rickards, un critique de la banque centrale et chef économiste pour le fonds d’investissement West Shore Group. “La Fed est sur ​​le point de commettre une bourde historique qu’elle peut classer parmi celles réalisées en 1927 et 1929. En augmentant faiblement les taux d’intérêt, ils vont probablement provoquer une récession.”

En 2015, nous avons déjà vu les indices baisser dans le monde entier. En Décembre, sur les 93 plus grands indices boursiers au monde, 47 d’entre eux soit plus de la moitié sont en baisse d’au moins 10 % actuellement sur l’année en cours, et certains d’entre eux ont même baissé de 30 ou 40 %. Actuellement, toutes les conditions sont réunies pour assister à un effondrement des marchés américains, et la Réserve fédérale est sur ​​le point de verser de l’huile sur le feu.

Toute personne expliquant que “tout se passe bien” est soit totalement désinformée ou totalement folle.

J’apprécie comment James Howard Kunstler résume la situation à laquelle nous sommes actuellement confronté…

James-Howard-KunstlerLes actions ont perdu près de 4 % la semaine dernière, le marché du crédit s’effondre (personne ne veut prêter), les obligations à haut rendement s’écroulent (étant donné que les défauts se profilent), les devises sont en chute libre un peu partout dans le monde, les hedge funds ne peuvent pas rendre aux investisseurs leur argent, “la liquidité” manque (pas d’acheteurs pour les obligations de qualités médiocres), les matières premières sont en chute libre, le cours du pétrole plonge tellement que son industrie ne pourra jamais s’en remettre, le commerce international baisse, le président fait tout son possible en Syrie pour provoquer la Troisième Guerre Mondiale, et le monstre surnommé “mondialisme” qui est couché dans son cercueil avec un pieu planté dans son cœur.

Les marchés financiers ont tenu bien plus longtemps que ce que les gens auraient pensé, mais maintenant ils menacent de s’effondrer.

Mais il faut avancer dans la vie, les «gagnants» seront ceux qui retireront leur argent le plus rapidement. Ceci est particulièrement vrai pour les fonds à haut risque comme les trois qui viennent d’imploser. Si vous hésitez, vous pourriez finir par tout perdre.

Et comme cette ruée vers la sortie s’accélère, les vendeurs vont surpasser et de loin, les acheteurs, et cela va pousser les prix vers le bas à un rythme très rapide. Nous allons entendre beaucoup de choses autour d’un “manque de liquidité” dans les prochains jours, mais la réalité est que nous assisterons à une bonne panique à l’ancienne.

Source: theeconomiccollapse

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des