Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Simone Wapler: La hausse des rendements produira-t-elle de l’inflation ou de la déflation ?
 

inflation-deflationLa hausse des rendements obligataires se précise. Premiers signes d’inflation, perspectives de réduction des quantitative easing en Europe ou hausse des taux directeurs de la Fed, peu importe le motif. Les conséquences peuvent être explosives dans le sens de la déflation comme de l’inflation.

Ce que j’écrivais jeudi se confirme : les taux des obligations montent, ce qui veut dire que le prix des obligations baisse. “Grandes questions pour les marchés : la chute des obligations va-t-elle s’accélérer”, s’interrogeait le Financial Times hier. “Les marchés joue la remontée des taux longs en Europe”, écrit L’Agefi de ce matin.

Effectivement une question à 152 000 milliards de dollars, le montant de dette à l’échelle mondiale est un sujet majeur.

Partout dans le monde, ceux qui veulent s’endetter commencent à payer plus cher.

Parmi les plus endettés, les gouvernements. Les investisseurs qui détiennent des dettes souveraines ne sont pas sûrs que Mario Draghi va continuer à les racheter pour le compte de la Banque centrale européenne. Certains trouvent donc plus prudent de s’en débarrasser — d’autant plus que les premiers signes d’inflation se préciseraient.

L’Agefi note que ce sont les obligations italiennes dont les rendements ont le plus monté, celles de l’Espagne et du Portugal étant pour l’instant conservées. L’Italie avec ses banques véreuses et une proche échéance politique refroidit les ardeurs des investisseurs téméraires.

Un écart entre les taux d’emprunt des différents pays d’Europe signifierait une nouvelle crise de la dette en euro et la fin de l’euro face aux dissensions entre les “buveurs de bière” de l’Europe du nord et les “buveurs de vin” de l’Europe du sud”. Les banques lestées d’emprunts de leurs gouvernements essuieraient de lourdes pertes.

Philippe Herlin: Comment la remontée des taux d’intérêt peut provoquer un tsunami destructeur

Myret Zaki: on ne peut pas relever les taux d’intérêt sans provoquer un krach d’une ampleur supérieure à 2007-2008

Pour certains, une baisse du marché obligataire signifie une hausse des marchés actions au motif “qu’il faut bien que l’argent aille quelque part”. C’est oublier que “l’argent” d’aujourd’hui est essentiellement de la dette et que si hausse des taux il y a, de nombreux emprunteurs seront incapables de payer.

En d’autres termes, déflation à l’horizon — ce dont gouvernement et banques centrales ne veulent à aucun prix.

Pour plus d’informations et de conseils de ce genre, c’est ici et c’est gratuit

Source: la-chronique-agora


simone-waplerSimone Wapler est directrice éditoriale des publications Agora, spécialisées dans les analyses et conseils financiers. Ingénieur de formation, elle a quitté les laboratoires pour les marchés financiers et vécu l’éclatement de la bulle internet. Grâce à son expertise, elle sert aujourd’hui, non pas la cause des multinationales ou des banquiers, mais celle des particuliers.

Elle a publié “Pourquoi la France va faire faillite” (2012), “Comment l’État va faire main basse sur votre argent” (2013), “Pouvez-vous faire confiance à votre banque ?” (2014) et “La fabrique de pauvres” (2015) aux Éditions Ixelles.


               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Galien
Galien
3 années plus tôt

et stagflation pour le bouquet final

Zeitgeist
Zeitgeist
3 années plus tôt
Reply to  Galien

Non… Flagellation pour la fin 😉

2
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x