Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
La France pressée de lever de la dette avant la présidentielle
 

2017 est l’une des années les plus à risque depuis 2012. L’Etat va émettre près de 10 milliards jeudi et emprunter à 50 ans. Le taux français s’écarte du taux allemand.

L’Etat devra encore lever quelque 200 milliards d’euros cette année sur les marchés financiers (ou 185 milliards nets des rachats de titres).
Une simple formalité a priori pour cet emprunteur de référence , l’un des plus importants du monde…sauf que 2017 est une année d’élection présidentielle.

Les conditions de financement de l’Etat sont donc soumises à un aléa et, comme l’a indiqué le patron de l’Agence France Trésor (AFT) dans un entretien aux « Echos », la spéculation a débuté dès la victoire de Trump aux Etats-Unis.

Les fonds spéculatifs attaquent la dette française

Le patron d’un des plus gros fonds spéculatifs, a listé parmi ses recommandations la vente de la dette française

Certains investisseurs parient ainsi sur une poussée des partis populistes qui fera remonter les taux français. D’ailleurs, signe de cette nervosité, le « spread », c’est-à-dire l’écart de taux entre la France et l’Allemagne a grimpé à 51 points de base. La prime de risque française ne dépassait pas 21 points en juillet dernier…

Alerte: La France est en faillite selon le sénateur Vincent Delahaye

France: le déficit se creuse à 85,5 milliards d’euros fin octobre

Budget des communes: une députée LR crie à « la plus grande faillite de France »

Lire la suite sur les echos

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x