Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Simone Wapler: L’euro, la monnaie des esclaves…
 

Les dissensions autour de l’euro montent et elles vont s’exacerber. La récente sortie de Sigmar Gabriel dans le Spiegel que j’évoquais lundi dernier n’est qu’un symptôme parmi d’autres.

Mais son avertissement doit être pris très au sérieux.

Il n’est « plus impensable que l’euro éclate » a-t-il déclaré.

Sigmar Gabriel, vice-chancelier allemand, président du parti social démocrate, va se présenter aux élections contre Angela Merkel. Ce n’est pas exactement un « populiste ».

Plus personne n’aime l’euro. Les pays du sud, les buveurs de vin, dont la France, le trouvent trop contraignant. Les pays du nord, les buveurs de bière, n’aiment pas du tout l’idée que Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne, puisse en créer 60 milliards tous les mois pour complaire aux buveurs de vin. Que la monnaie soit ainsi avilie.

L’euro, comme toutes les devises actuelles, n’est que de la dette, du crédit. La dette s’entasse. Les débiteurs craignent de ne pas être payés et les créditeurs voudraient des lignes de crédit infinies.

« L’or est la monnaie des rois, l’argent est la monnaie des honnêtes hommes, le troc est la monnaie des paysans mais la dette est la monnaie des esclaves » Norm Franz

Personne ne veut être esclave et tout le monde désire être libre. Libre de dépenser à sa guise, libre de gérer comme il l’entend. L’euro est désormais vécu comme une entrave. Des fonctionnaires planchent toujours sur un possible éclatement de l’euro. La cellule d’urgence ouverte lors de la crise de 2011 n’a jamais fermé.

Cette cellule n’a jamais fermé car les dysfonctionnements subsistent. Les banques de la Zone euro ne se font toujours pas confiance entre elles, le marché interbancaire n’a jamais vraiment fonctionné à nouveau normalement. Les soldes target enflent. Il s’agit d’un obscur système de compensation entre banques centrales nationales de la Zone euro.

Hans Werner Sinn, professeur d’économie à l’université de Munich, dénonce depuis des années ces déséquilibres et récemment, dans « Le sauvetage secret de l’Europe », il indique que le reste de l’Europe doit à l’Allemagne et au Pays-Bas 819 milliards d’euros. Cette dette a augmenté de 180 milliards d’euros en 2016. Soit 15 milliards d’euros par mois.

Les propositions de sortie ordonnée de l’euro s’appuient essentiellement sur les travaux de Markus Kerber. Un autre Allemand, économiste, professeur à l’université de Berlin, que j’ai souvent cité dans mes livres.

Qu’on le veuille ou non, le sort de l’euro est lié aux échéances électorales françaises puis allemandes.

The Wall Street Journal, le Financial Times surveillent de près la montée de Marine Le Pen dans les sondages, et les investisseurs institutionnels étrangers sont prêts à lâcher l’euro au premier signe de « populisme ». On ne leur refera pas le coup du « Brexit pas possible », du « Trump pas pensable » et du référendum italien.

Mais si le cap des élections françaises est franchi par l’euro, les décideurs sont en Allemagne. Et les Allemands se préparent à « l’impensable ». Que savent-ils que nous ne savons pas ?

Evidemment, votre patrimoine, votre argent feront les frais de la dislocation de l’euro. Tous les moyens légaux sont en place : la loi Sapin 2 pour les contrats d’assurance-vie, la directive européenne de résolution bancaire pour vos dépôts. Les esclaves paieront.

Assurance-vie: A y est ! Les députés ont voté le blocage des retraits en cas de crise

Charles Sannat: La une d’Investir – Assurance vie, danger !

Il faut choisir votre camp : esclave ou non ? Même si votre pays choisit pour vous la monnaie des esclaves, que ce soit l’euro ou n’importe quelle autre monnaie nationale basée sur du crédit, vous pouvez, vous, en décider autrement à titre individuel. On a toujours le choix…

Pour plus d’informations et de conseils de ce genre, c’est ici et c’est gratuit

Source: la-chronique-agoraVoir les précédentes interventions de Simone Wapler


simone-waplerSimone Wapler est directrice éditoriale des publications Agora, spécialisées dans les analyses et conseils financiers. Ingénieur de formation, elle a quitté les laboratoires pour les marchés financiers et vécu l’éclatement de la bulle internet. Grâce à son expertise, elle sert aujourd’hui, non pas la cause des multinationales ou des banquiers, mais celle des particuliers.

Elle a publié “Pourquoi la France va faire faillite” (2012), “Comment l’État va faire main basse sur votre argent” (2013), “Pouvez-vous faire confiance à votre banque ?” (2014) et “La fabrique de pauvres” (2015) aux Éditions Ixelles.


               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Bertrand Mercier
3 années plus tôt

bon moi si je gagne une tres grosse somme siur bwin je laisse le fric sur bwin pas envie de me faire voler 🙂

Bertrand Mercier
3 années plus tôt

ALORS LES ESCLAVES HEUREUX 😀

Bertrand Mercier
3 années plus tôt

classique 😀

Nomis
Nomis
3 années plus tôt

L’euro est avant tout la monnaie des pigeons !!!

jean
jean
3 années plus tôt

Comme le dit: Simone Wapler (qui ,elle, a les yeux ouverts) “Qu’on le veuille ou non , “le sort de l’euro” est lié aux échéances électorales françaises et allemandes . Les allemands se préparent déjà à “l’impensable” . Vous aurez … une énorme surprise ,lors des prochaines élections . (aussi bien en France qu’en Allemagne ) Pour certains d’entre-vous… (les inconscients) qui attendent “le reset” avec enthousiasme , vous ne savez pas ce que vous dites …! Vous verrez … ce que sera “un reset” ! ça fait beaucoup de casse. Votre patrimoine , votre argent feront les frais de… Read more »

virginie
virginie
3 années plus tôt
Reply to  jean

J’ai bien peur que vous ayez raison. Mais là où je ne suis pas d’accord avec vous, c’est ce “vous ” accusateur comme si on avait vraiment le choix et que la France est le seul pays a subir ses hommes politiques. Non “l’homme domine l’homme a son détriment” et vous en faites aussi partie

virginie
virginie
3 années plus tôt
Reply to  virginie

erreur “L’homme domine l’homme à son détriment”

jean
jean
3 années plus tôt
Reply to  virginie

Bonjour , ou bonsoir Virginie (joli prénom ) J’utilise le vouvoiement , oui , J’aurai pu dire : Vous , Nous tous…! C’est uniquement afin… de créer un électrochoc auprès de “certains moutons” qui sont endormis . Eh ! non ! la France n’est pas le seul pays à subir ces situations . La corruption est “totale” dans le monde entier . Il suffit de suivre l’actualité depuis des années…! C’est pour cela qu’un nouveau cycle démarrera en 2017 … Mais il y aura de la casse ! “On ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs” J’espère avoir répondu… Read more »

Nathaly Allain
3 années plus tôt

Ces peuples sont devenus des esclaves en choisissant cet Etat providence….

Denis Cloutier
3 années plus tôt

De la monnaie d’ arcade en acier comme au Canada qui n’ a aucune réserve d’ or et aucun fond souverain alors que la Libyen en avait avant de se faire racketter par l’ OTAN .

10
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x