Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
House Of Cards: Netflix est l’incarnation type de la bulle internet

Comment est-ce qu’une entreprise peut être valorisée plus de 70 milliards de dollars en bourse alors qu’elle va générer un flux de trésorerie négatif de 2 milliards de dollars en 2017 ?

Ces dernières années, la popularité de Netflix a progressé, mais il en est de même pour ses pertes financières. Tout comme à l’époque de la bulle internet, les investisseurs ignorent les fondamentaux et investissent d’énormes quantités d’argent dans ce type d’entreprises année après année, simplement parce que ce sont des entreprises “high tech” à la mode. Mais à un moment donné, il faut arrêter de perdre de l’argent si vous voulez survivre. Posez la question aux victimes de la bulle internet qui ont quasiment tout perdu sur Pets.com, Webvan et Etoys.com. Les investisseurs qui avaient investi d’énormes sommes d’argent dans ces entreprises ont fini par tout perdre, et nous assisterons à des tragédies similaires lorsque cette bulle technologique 2.0 finira par exploser.

Depuis le début de l’année 2017, le S&P500 a gagné environ 8%, alors que les “Fang”, à savoir les actions “Facebook, Amazon, Netflix et Google” se sont envolées de 30%.

Alors que Facebook, Amazon et Google gagnent de l’argent, eh bien Netflix en perd.

Alors, pourquoi l’action a-t-elle augmenté de plus de 30% cette année ? Cela n’a tout simplement aucun sens. Selon CNBC, au cours du premier trimestre 2017, Netflix avait un flux de trésorerie négatif de -423 millions de dollars, et pour l’ensemble de l’année 2017, on prévoit que l’entreprise va générer un flux de trésorerie négatif de -2 milliards de dollars…

La société basée en Californie est en train de dépenser énormément d’argent dans du contenu original afin de maintenir sa domination face à une concurrence croissante. La société avait un flux de trésorerie négatif de -423 millions de dollars au cours du trimestre 2017, encore plus importante qu’il y a un an lorsqu’elle avait publié un flux de trésorerie négatif de -261 millions de dollars. Netflix s’attend à avoir un flux de trésorerie négatif de -2 milliards de dollars cette année.

Le rythme auquel Netflix perd de l’argent semble s’accélérer. Le résultat du premier trimestre 2017 est 62% fois plus mauvais qu’au premier trimestre de l’année 2016 et encore 2 fois pire qu’au premier trimestre 2015.

Si Netflix n’arrive pas à dégager le moindre petit profit au moment où elle est au sommet de sa popularité, alors quand est-ce que cela se produira ?

On pourrait tenir les mêmes propos au sujet Twitter. Il s’agit d’une entreprise qui n’a jamais réalisé le moindre bénéfice annuel et qui commence à voir ses revenus diminuer. Mais pourtant, l’action continue de monter. Depuis que j’ai écrit sur Twitter la dernière fois, sa capitalisation boursière a augmenté d’1,5 milliard de dollars.

Actuellement, le marché valorise Twitter à plus de 13 milliards de dollars, alors qu’en réalité, elle a perdu 2 milliards de dollars depuis ses débuts.

Ce à quoi nous assistons actuellement est la version moderne de l’hystérie que l’histoire a connu autour de la “Tulipe” au 17ème siècle, mais à un moment donné, cette euphorie irrationnelle finira par s’arrêter soudainement. En fait, certains signaux indiquent que l’éclatement de cette bulle technologique 2.0 pourrait engendrer de terribles conséquences. Ce qui suit est l’extrait d’un article de Bloomberg intitulé “Les Investisseurs misent tout sur les géants de la haute technologie”…

Le rallye haussier sur les valeurs high-tech a catapulté ce secteur à 24,4 points en termes de ratio cours/bénéfice, soit 41% de plus que la moyenne que nous avions connu il y a 10 ans. Mais comme les actions de Google et Amazon sont valorisées à près de 1 000 $ par action, beaucoup d’investisseurs ne se sentent plus en confiance avec ces niveaux de valorisations boursières. La semaine dernière, les investisseurs ont retiré plus de 716 millions de dollars de l’un des plus grands fonds indiciels spécialisé dans les valeurs technologiques et coté bourse: Le fond indiciel “Technology Select Sector SPDR Fund (XLK)” de 17,4 milliards de dollars, a connu son plus grand désengagement hebdomadaire depuis plus d’un an comme le montrent les données compilées par Bloomberg.

“La plupart des gens qui se souviennent de l’an 2000, pourraient être inquiet avec ce qui vient de se passer”, a déclaré Maley. “Je me demande combien de personnes se disaient:« Si Amazon arrive à 1 000 $, je prendrais au moins quelques bénéfices”.

Partout dans le monde financier, de nombreux experts reconnus avertissent que toutes les énormes bulles financières que nous voyons grossir actuellmement ne pourront pas le faire indéfiniment et qu’une crise majeure se profile. Hier, j’ai parlé de ces lanceurs d’alerte, et aujourd’hui, nous pouvons ajouter Paul Singer à cette liste…

Vu le phénomène de “pensée collective” et la détermination des décideurs à faire “tout ce qui est nécessaire” pour empêcher le prochain krach boursier, nous pensons que la lévitation magique à basse volatilité des actions et des obligations perdurera jusqu’à ce qu’elle disparaisse. Ensuite, la situation dérapera (ne nous demandez pas quelle sera l’ampleur des dégâts…). Nous nous dirigeons vers un scénario regrettable, mais qui offrira des opportunités qui seront probablement à la fois extraordinaires et éphémères. La seule façon de tirer profit de ces opportunités consiste à avoir du capital prêt pour déploiement.»

Lorsque les marchés financiers s’effondreront, Donald Trump sera probablement pointé du doigt et nommé comme étant l’unique responsable.

Mais ce n’est pas Donald Trump qui est à l’origine de cette énorme bulle boursière, et il ne sera pas plus responsable de son éclatement.

Depuis la création de la Réserve fédérale en 1913, nous avons vu cette même histoire se reproduire encore et encore. Il y a eu 18 récessions ou dépressions depuis que la Fed a été créée, et plus la Fed interfère sur le marché, plus il y a de périodes d’euphorie et ensuite de dépression.

Et on peut rajouter que la Fed n’a jamais autant manipulé les marchés financiers que cette fois-ci. Les taux d’intérêt ont été abaissés à zéro et des milliers de milliards de dollars ont été injectés dans le système financier à l’aide de ses programmes d’assouplissement quantitatif(Planche à billets). La conséquences de ces décisions irresponsables, c’est que cela a créé une gigantesque bulle sur les marchés actions, et bien entendu, cette énorme bulle finira par éclater car c’est inévitable.

E.V Greyerz: « Je m’attends à une chute du marché boursier d’au moins 90%, comme après 1929 »

Jean-Michel Naulot: « La crise financière de 2008 était un avertissement, la prochaine crise sera encore pire ! »

Tout ceci n’est malheureusement pas un jeu. De vrais gens souffriront lorsque les marchés finiront par s’effondrer. Des millions d’Américains qui économisaient depuis des années pour leur retraite se retrouveront sans rien, et les fonds de pension américains feront faillite.

Je ne sais pas pourquoi nous n’arrivons pas à tirer parti de nos erreurs passées. Et je ne parle pas uniquement des événements qui se sont produits il y a des décennies. L’arrivée de cette crise ressemble à s’y méprendre à ce que nous avions vécu juste avant les crashs de 2000 et 2008, mais nous continuons à rééditer encore et toujours les mêmes erreurs.

Mais cette fois-ci, lorsque tout va s’effondrer, je pense que le peuple américain finira par en avoir marre. Je pense qu’ils en auront ras le bol qu’une banque centrale gérée par des gens non élus puisse continuer à créer des périodes d’euphorie et de grand dépression et ce sans fin, et je pense qu’ils seront enfin prêts à pousser le congrès à fermer pour de bon la Réserve fédérale.

Source: theeconomiccollapseblogLire les précédents articles de Michael Snyder

Get Prepared Now!: Why A Great Crisis Is Coming & How You Can Survive It (Broché)


By (author):  Michael Snyder, Barbara Fix

Prix habituel EUR 14,12
Neuf: EUR 14,12 EUR En stock
Used from: Non disponible
buy now

The Rapture Verdict (Broché)


By (author):  Michael Snyder

Prix habituel EUR 16,93
Neuf: EUR 17,16 En stock
Used from: EUR 17,16 En stock
buy now

The Beginning Of The End by Michael Snyder (2013-05-15) (Bunko broché)


By (author):  Michael Snyder

Prix habituel EUR 36,93
Neuf: EUR 36,93 EUR En stock
Used from: EUR 36,93 En stock
buy now

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
toyetpoujade541poujade51 Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
toyet
Invité
toyet

Tesla est tout aussi comique, les banksters gagnent des milliards sur des sociétés déficitaires, la plus belle arnaque de l’histoire.

poujade541
Invité
poujade541

oui ne serait ce que pour se préserver un peu ! un % équilibré avec des actifs tangibles !

poujade51
Invité
poujade51

“Je ne sais pas pourquoi nous n’arrivons pas à tirer parti de nos erreurs passées” : Tout simplement pvrcequ’il y a une grosse différence entre une histoire qu’on vous raconte et la vivre.
Les étudiants qui écoutent les histoires de l’holocauste sont dégoutés à 11 h30 mais à 12h ils vont se régaler à la cantine comme si rien n’était . Celui par contre qui a vécu ces moments d’horreurs, se remémore l’odeur des cadavres en putréfaction, la vue de la barbarie et celui là à 12h n’a plus faim pour consommer son repas : Ca s’appelle la nature humaine!

poujade51
Invité
poujade51

RAPPEL : REGLE N°1 POUR UN INVESTISSEUR: ne jamais s’engager financièrement dans plus que ce qu’on est prêt à perdre! A BON ENTENDEUR!

poujade51
Invité
poujade51

” Les investisseurs qui avaient investi d’énormes sommes d’argent dans ces entreprises ont fini par perdre tout, et nous assisterons à des tragédies similaires lorsque cette bulle technologique 2.0 finira par exploser.”

ce n’est pas une tragédie : ça s’appelle un couplage entre la bêtise et la cupidité : Les investisseurs quand tout s’écroulera ne vivront pas une tragédie mais une leçon de vie, tout simplement!