Etats-Unis: Au 31 Mai 2017, près de 102 MILLIONS d’américains sont toujours sans emploi

homeless usa Etats-unisLe nombre d’américains se trouvant hors de la population active (en dehors du marché du travail) se situe toujours proche des sommets historiques au 31 Mai 2017, selon les nouvelles données sur l’emploi publiées ce vendredi 02 juin 2017 par le département du travail américain (Bureau of Labor Statistics-BLS).

Le Département du Travail Américain (Bureau of Labor Statistics – BLS) rapporte ce vendredi 02 Juin 2017 que 94,983 millions d’américains (âgées de 16 ans et plus) n’étaient ni employés le mois dernier, ni en recherche active d’un emploi durant les quatre dernières semaines.

Le nombre d’américains se trouvant en dehors du marché du travail a augmenté de 608.000 personnes sur le mois de Mai 2017 (+ 770.000 sur les 2 derniers mois – Mars/Avril). Le nombre d’américains se trouvant exclus du marché du travail au 31 Mai 2017( Not in labor force), est de 94,983 millions d’individus. Mais on peut pousser un peu plus loin encore la synthèse puisqu’il faut ajouter à ce nombre, les 6,861 millions d’américains officiellement déclarés au chômage (unemployed).

En résumé: 94,983 + 6,861= 101,844 millions d’américains se trouvent sans emploi au 31 Mai 2017.

Ci-dessous, vous trouverez le graphique partagé par la Réserve Fédérale de Saint Louis sur le nombre d’américains âges de 16 ans et +, se trouvant en dehors de la population active au 31 Mai 2017: 94,983 MILLIONS

Vivre à l’année sur un parking, …. Voilà ce qu’il reste à la classe moyenne américaine.

USA: Remake des années 30 ? … Le pourcentage d’hommes sans emploi est identique à celui de la grande dépression

De plus, le taux de participation à la population active se situe à 62,7 % au 31 Mai 2017. Ce taux de participation à la population active n’a jamais été aussi bas depuis Décembre 1977.

Ci-dessous, vous trouverez le graphique partagé généreusement par la Réserve Fédérale de Saint Louis sur le taux de participation à la population active: 62,7 % au plus bas depuis Décembre 1977

Avec autant d’américains exclus de la population active, il est légitime de s’interroger sur ce si faible taux de chômage de 4,3 % qui serait à son plus faible niveau depuis mai 2001 et de cette soit disant situation de plein emploi !

Mais alors, quel serait le réel taux de Chômage aux Etats-Unis ?

Un graphique vaut parfois mieux qu’un long discours. Ce dernier est très intéressant puisqu’il vous montre le taux officiel basé sur l’indice U3 ( l’officiel ), on découvre aussi l’indice U6 utilisé par le BLS ( Bureau of Labor Statistic ) qui permet une mesure plus large des chiffres du chômage puisqu’il prend en compte certains chômeurs découragés ou à temps partiel cherchant malgré tout un emploi à plein temps. Enfin, nous avons l’indice utilisé par Shadowstats qui prend en compte quant à lui toutes les personnes exclues des statistiques.

Etats-unis: Pauvreté: de plus en plus d’adolescents se prostituent pour se nourrir

USA: Les villages de tentes pour sans-abri poussent comme des champignons. La pauvreté est en Inflation vertigineuse

Le taux de chômage serait de 22,0% au 31 Mai 2017 selon le site shadowstats de John Williams.

Comme vous le voyez, le taux de chômage aux Etats-Unis est situé entre 20 et 25 %. Qui a parlé de reprise aux Etats-Unis ? Quand on sait que les taux de chômage en Espagne ou en Grèce se situent « officiellement » dans les 22 % ou plus, il y a de quoi avoir froid dans le dos.

Vous me direz certainement que vous le saviez, que cela n’apporte rien, ou que nous ne sommes pas mieux avec nos 9 millions de chômeurs « officieux », je vous répondrai simplement que tous les analystes se basent sur les chiffres officiels pour leur prévision, autant dire qu’avec un taux aussi biaisé ils ne risquent pas d’être au bout de leur surprise !

Olivier Delamarche-02/01/17: Oui, en effet , il y a eu des emplois créés aux Etats-Unis depuis 2008 mais pour des gens de plus de 55 ans et non pas dans la catégorie 25-55 ans avec un taux de multi-emplois qui n’a jamais été aussi élevé à 8.170 millions d’américains qui ont plusieurs jobs parce que sinon, ils ne s’en tirent pas. On a aujourd’hui des gens qui ont perdu des boulots à temps complet et qui ont été réengagés à temps partiel et lorsque vous réembauchez la même personne à temps partiel parce qu’il a 3 boulots, vous le comptez comme 3 engagements… Ce qui est FAUX ! On a détruit des boulots qui étaient très bien payés dans l’industrie manufacturière et on en a engagé une pelleté, c’est monumental ce qui s’est passé, dans les restaurants et les bars. Et pour l’emploi, je continue, je persiste et je signe, il y a 102,5 millions d’américains qui sont sans emploi… ce qui représente 1/3 de la population américaine. Excusez moi mais je pense que c’est inquiétant. Et on a 50 millions d’américains qui sont au food stamps (resto du coeur)

Olivier Delamarche-9/04/13: Marché de l’emploi US: « les chiffres sont truqués ! »

N’oubliez pas ce qu’a déjà expliqué Olivier Delamarche au sujet des américains que l’on sort de la population active… « A force de sortir les gens de la population active, Barack Obama va finir par obtenir un taux de chômage négatif. » Les taux négatifs sont à la mode actuellement…

Jacques Attali-Août 2014: Marché de l’emploi US: Le chômage est à 17% aux Etats-Unis et non de 6%

ATTENTION!! Actuellement, les indices ne grimpent pas du fait de l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche ou bien d’une embellie soudaine dans l’économie. Si les indices grimpent c’est parce qu’il n’y a plus qu’un seul acheteur que sont les banques centrales. Or malheureusement dans la vie réelle, la situation économique américaine n’arrête pas de se détériorer comme vous pourrez le constater ci-dessous. Alors remonter les taux dans de telles conditions et avec un monde endetté comme jamais il ne l’a été de toute l’histoire est suicidaire.

Dessous, l’état de santé plus que chancelant de l’économie américaine

32 commentaires

  1. En FRANCE pour 18 millions d’actifs,10 millions de chômeurs,20 millions de retraités et le reste sont des jeunes et étudiants.Inutile de vous dire que nous allons prendre le mur dans la gueule.Toutes les charges et impôts sur les 18 millions et le reste roule en camping car. Je propose une contribution des retraités les plus aisés à hauteur de 20% pour que cesse ces provocations. UNE HONTE CE MONDE

  2. Le problème c’est que les statistiques c’est bien jolie mais on leur fait dire ce que l’on veut… par contre quand on sera dos au mur là les vrais chiffres apparaitront.

  3. 1/En appliquant la meme méthode de calcul en France sur la population inactive ou peu active de 15 à 65 ans; en Considérant au passage 1 million de salariés associatifs et 25/100 de la population active composée de fonctionnaires ou d’assimilés fonctionnaires (Suisse et Royaume Unis 10/100) mais quel est donc le taux de chomage réel?

    7 millions?
    10 millions?
    15 millions?

    La génération de mes parents a laissé entrer 10 millions de personnes en 40 ans bientot on va s’en mordre les doigts.

    La France est foutu!

  4. Et sinon la fonction publique en France ça va ?
    Oh que oui !
    – toujours pas de baisse de salaire
    – toujours pas de cotisations unédic ou solidaire
    – et, toujours, la retraite miraculeuse.

    1/ Privatisation totale de la fonction public !
    2/ Externalisation de tous les services publiques là où c’est le moins cher càd, au Bangladesh ou en Inde.
    3/ remboursement des cotisations sociales et des cotisations retraites aux privés s’ils le souhaitent, en échange de quoi, ils disparaissent du radar social et sortent définitivement du merdier.

    1. Quand tu parles, j’ai l’impression d’entendre un oncle ancien pilote à air France…un privilégié qui s’ignore et à réponse à tout!

  5. Pour moins perdre le contact avec la réalité, pensons d’abord à l’automne qui vient contre tant de méthodologie pour le mal chez les élites du monde.

  6. Quand la Réserve fédérale cessera d’injecter de l’argent virtuel dans une économie virtuelle, on dévaluera les avoirs de l’ordre de 10 pour 1. Si vous possédez 1 milliard de dollars, il ne vous restera plus que 100 millions en valeur « actualisée ». Votre train de vie sera certes moins enlevant mais vous vivrez très bien.

    Si vous possédez 1 million de dollars, vous vous retrouverez avec 100 000 dollars. Si vous ne réduisez pas drastiquement vos dépenses, vous survivrez pendant deux, peut-être trois ans.

    Si vous possédez 100 000 dollars, votre espérance de vie ne sera que de quelques mois…

    Quant aux autres, il est inutile d’en parler…

    Une forte dévaluation de toutes les monnaies s’annonce, ce qui réduira à néant le pouvoir d’achat des deux-tiers de l’humanité, les entraînant vers une fin programmée.

    Nous sommes en profonde déflation et personne ne veut l’admettre, car c’est tout à fait inconcevable…

  7. Résumons:
    321 mio d’habitants.
    102 mio sans travail.
    50 mio aux food stamps.
    Tant qu’il y en aura 2 qui travaillent pour un au chômage, ça passera, mais quand il y en aura 2 au chômage pour un qui travaille, ce sera l’explosion…
    On s’en approche gentiment…
    Et c »est avec ce renversement qu’éclatera la grande guerre, terminale.

    1. je pense pas qu’il y est encore 1 travailleur pour 1 gars au resto du coeur car sur les 258 millions restant il y a des retraités américains qui sont donc à la « charge » du système malgré des retraites par capitalisation. Ils sont certainement plus proche des 1.5 travailleurs pour 1 retraité + 1 miséreux et les 0.5 sont compensés par la planche à billet

    1. C’était sarcastique… Et combien d’Américains sont éligibles au travail alors? 240 millions? Donc un taux de chômage d’environ 42%? Bin oui… J’imagine que de redonner un emploi au 70 000 mineurs du charbon est la solution…

    2. Y a les temps partiels, ceux qu’on compte aussi plusieurs fois avec ces temps partiels…. y a pas mal de paramètres à intégrer. 42%, c’est exagéré. Je pense qu’entre 20 et 25% est plus réaliste. Mais vous avez raison, la situation n’est pas bonne de toute manière. Elle n’a même jamais été aussi mauvaise qu’aujourd’hui alors que l’on entend et lis l’inverse régulièrement.

      1. Non c’est pas exagéré 42%, on doit avoisiner les 40% de chomage aux usa
        Bon à part ça Tiger54, paypal ne marche toujours pas dommage pour B&B

      1. ça va pas relancer la croissance globale mais c’est toujours 70’000 gars qui auront de quoi se sentir valorisé auprès de leur famille pour commencer et intégrés socialement. Les petits ruisseaux font les grands fleuves.

    1. Pareil pour notre « Bon Président Hollande », … Qui en 5 ans nous a laissé plus de dettes, plus de chômeurs, plus de pauvres, plus de déficits, plus de « sans dents », plus de misère, plus d’impôts, plus de taxes, plus de faillites, moins de pensions retraites, moins de remboursements sécu, etc. …

      Personne ne dit rien ?!

  8. N’importe quoi. Etre en dehors de la population active ne signifie absolument pas être au chômage ou être exclus du marché de l’emploi. Pensez par exemple aux étudiants et aux retraités.

  9. 28% de la population américaine sans pouvoir d’achat et nécessitant soit le soutien de la planche à billet soit l’augmentation des impôts et taxes, donc les 2, cela devient un marqueur intéressant … allez encore un petit effort, le cap des 30% marquera le franchissement d’un cap psychologique

    1. dans une news sur B&B, 35% des américains ont zéro dollar en banque et 35% ont moins de 1000 dollars. Seulement 15% des américains ont plus de 10 mille dollars en épargne. La classe moyenne est endettée jusqu’aux oreilles, c’est dingue ce qu’a fait l’élite us, ils ont détruit la classe moyenne. Et comme ce qui se passe aux usa arrive tot ou tard en France, bref vous voyez le topo

    1. une guerre n’est jamais bonne pour ceux qui vont au front, elle ne l’ait que pour les industriels et quelques collabos!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page