Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Etats-Unis: La crise sur les opioïdes est bien plus grave qu’on ne le pense
 

Aux Etats-Unis, l’épidémie d’opioïdes tue maintenant plus de 100 personnes chaque jour, et cela créé une crise de santé publique qui impacte sévèrement les moyens de l’état et des collectivités – obligeant même un coroner de Pennsylvanie à augmenter sa capacité en chambres froides pour pouvoir faire face à l’afflux de tous les corps.

Et selon une étude publiée récemment, l’épidémie tuerait probablement plus d’Américains qu’on ne le pense. L’étude, publiée dans l’American Journal of Preventive Medicine, laisse entendre que certains états ont peut-être sous-estimés le taux de décès liés aux opioïdes et à l’héroïne, ce qui fausse de plus de 20% le nombre de décès au niveau national. En 2014, année la plus récente couverte par l’étude, le taux de décès liés aux opioïdes était, en réalité, supérieur de 24% à ce qui avait été annoncé officiellement.

Parallèlement, les données de la CDC (Centres pour le contrôle et la prévention des maladies) publiées mardi montrent que les décès par overdose avaient atteint un sommet au troisième trimestre de l’année 2016, avec 19,7 décès pour 100 000 personnes, contre 16,7 à la même période, l’année précédente.

Trump a signé une ordonnance en mars créant une commission nationale sur les opioïdes dans le but de recommander des stratégies afin de lutter contre cette crise. La commission, dirigée par le gouverneur du New Jersey, Chris Christie, a demandé au président Trump de déclarer une situation d’urgence nationale. La liste des recommandations est attendue pour le 1er octobre.

« Nous allons combattre cette épidémie mortelle et les Etats-Unis vont gagner », a déclaré Trump lors d’une conférence de presse mardi, appelant à faire face à l’épidémie d’opioïdes. « Nous allons gagner. Nous n’avons aucune alternative ».

Les divergences surviennent lorsque les certificats de décès ne précisent pas la catégorie de médicaments ou le médicament spécifique responsable d’un décès donné. Dans certains états, une fois les données corrigées, les taux de décès liés aux opioïdes étaient significativement plus élevés que ce qui avait été signalé au départ. En Pennsylvanie, où le plus grand écart a été relevé, le taux réel représentait 2 fois le taux officiel, les décès atteignant 17,8 pour 100 000 contre 8,5 initialement. L’Indiana, l’Alabama, la Louisiane et le Kentucky étaient également coupables d’avoir sous-estimés substantiellement les taux de mortalité.

Selon les données du gouvernement américain, la Pennsylvanie avait enregistré le 32ème taux de mortalité d’opioïdes le plus élevé et le 20ème taux de mortalité par consommation d’héroïne dans le pays. Mais l’étude a révélé que près de la moitié des décès liés aux opioïdes et à l’héroïne n’étaient pas comptabilisés. Lorsque les données ont été corrigées, le classement de la Pennsylvanie a atteint le quatrième taux de mortalité par consommation d’opioïdes et le septième taux de mortalité par consommation d’héroïne.

Gerald Celente: l’Amérique consomme 80 % de l’offre mondiale d’analgésiques Les Américains vont tellement bien… Mais alors pourquoi consomment-ils 80 % de l’offre mondiale d’analgésiques ?

Les données corrigées ont également donné lieu à des schémas géographiques plus « cohérents » du fait d’anomalies supprimées qui étaient due à la manière dont les données sur la mortalité étaient collectées dans chaque état.

« Plus précisément, les taux de mortalité corrigés démontrent que la mortalité liée à la consommation d’opioïdes était concentrée dans les États des montagnes (Mountain States), au niveau de la ceinture de rouille et du Nord industriel – s’étendant jusqu’à la Nouvelle-Angleterre – et une grande partie du Sud, alors que les décès liés à la consommation d’héroïne étaient particulièrement élevés dans le nord-est et à la ceinture de rouille, mais moins dans les Etats du Sud ou de la Montagne. Les résultats étaient moins évidents lors de l’utilisation des taux officiellement déclarés, car la mortalité élevée dans des états comme la Pennsylvanie et l’Indiana était dissimulée par un manque fréquent de précision quant à l’implication ou non de la drogue sur les certificats de décès ».

L’étude, qui a analysé les données recueillies entre 2008 et 2014 sur les décès liés à la consommation de drogue, a révélé que les décès liés à l’héroïne augmentaient plus rapidement dans la plupart des États, à l’exception du Montana, du Dakota du Nord, du Dakota du Sud et du Nebraska. A l’échelle nationale, l’augmentation de la mortalité associée à l’héroïne a été sous-estimée d’environ 18%, alors que l’évolution des décès liés aux opioïdes était négligeable.

Etats-Unis: la consommation d’héroïne en forte hausse Pourquoi certains américains meurent de « désespoir » ?

Les décès par overdose en 2015 ont tué 52 000 Américains, ce qui est plus important que les homicides par armes à feu ou que les accidents de la route. Les données préliminaires laissent penser que le nombre atteignait près de 60 000 en 2016. Dans un comté de l’Ohio, les décès dus à des overdoses – dont la plupart ont été causés par de puissants opioïdes synthétiques comme le fentanyl – ont fait plus de décès que les accidents de la route, les suicides et les homicides combinés.

Et l’année 2017 devrait être encore pire.

Lisez l’étude complète ci-dessous:

2017.08.08ajpmopiates by zerohedge on Scribd

Source: zerohedge

Poster un Commentaire

Me notifier des
avatar
Jean Culelétat
Invité

En dirigeant le trafic d héroïne en Afghanistan une blague

Nathaly Allain
Invité

Et l’obésité, le diabète ?

SVL
Invité
SVL

Les lobbys pharmaceutiques se défilent d’avoir été les héritiers du marché de l’opium en Afghanistan… qui a explosé après que les Américains ont souhaité y instaurer Une Démocratie

Meme syndrome qu’en 68, ou comment empoisonner la population

M A R C E L
Invité
M A R C E L

Combien d’accidents du travail?…
Il n’y a pas de psy,
ni
d’anti-dépresseurs chez nos zamis?
Il y avait la sélection naturelle,
ils ont rajouté la chimique…
null

gerard
Invité
gerard

Nous allons combattre cette épidémie mortelle et les Etats-Unis vont gagner tu parle on a déja connus cela par le passer avec la coco difficile d’importé et de combattre l’expansion de cet merde

Dehors !
Invité
Dehors !
l’article répond à la question concernant l’overdose par des produits de plus en plus puissants donc un défaut de maitrise du consommateur mais ne précise pas si il y a décès par faute de qualité du produit qui serait coupé avec de la merde ou des différences de qualité énormes qui font qu’un consommateur perd la notion du niveau de puissance pour la même quantité. Dans tous les cas les stupéfiants sont certainement un des nouveaux glaive de la justice sur la sélection naturelle. Si Trump veut combattre une addiction il n’a qu’un moyen, la rendre légale (comme la fin… Read more »
Bublestars
Invité
Bublestars
Un remake des deux guerres de l’opium? => https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_l%27opium Et puis il y a toute l’électronique importée de Chine dont les USA (entre autres) sont devenus dépendants et dans laquelle il y a très certainement de très nombreux « chevaux de troie » pour prendre le contrôle de l’Amérique à son insu. Trump raconte une fois de plus des sornettes, l’Amérique a d’ores et déjà perdu la bataille et il le sait très bien (ou alors il est très con?). A force de vouloir tout contrôler (contrôle planétaire) on finit par perdre le contrôle. Et puisque l’Union Européenne est une création de… Read more »
wpDiscuz