Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Nomi Prins: « Je ne pense vraiment pas qu’il y ait d’issue favorable à cette Crise économique Grave ! Le cours de l’or va augmenter de façon importante !! »

Nomi Prins, est un auteur, journaliste et conférencier américain qui écrit sur Wall Street et l’économie américaine. Elle affirme que bien avant la crise sanitaire du covid-19, l’économie mondiale était déjà en train de vaciller. La Fed est intervenue massivement avec de l’impression monétaire fin 2019 pour tenter de sauver la situation.

Voici ce que Nomi Prins explique: « Nous étions déjà dans une phase de grave crise financière, comme je l’ai mentionné à la fin de mon dernier livre en 2019. Qu’avons-nous vu à la fin de l’année 2019 ? Nous avons vu ce rétropédalage, ce que j’appelle la phase 2… Les banques centrales sont passées en mode assouplissement quantitatif… En septembre, octobre, novembre et décembre, la Fed décide d’effectuer des opérations de repo. Ce sont des opérations de prêts à court terme qui sont censées être uniquement de la compétence des banques… La Fed n’est pas censée s’impliquer, mais elle l’a fait quand même. La Fed avait toutes sortes d’excuses. Elle a dit qu’il ne s’agissait pas de QE, mais en réalité, ça l’était… La dette à la fin de l’année 2019 dans le monde entier équivalait à trois fois le PIB mondial. Lorsque qu’on emprunte seulement 3$, cela correspond à une activité économique réelle de 1$. C’est comme cela que nous avons commencé l’année 2020. Et balancez ensuite une pandémie au milieu de tout ça… et là, vous obtenez une crise financière et économique qui sera extrêmement longue. »

Maintenant, l’impression monétaire est allée beaucoup trop loin pour tenter de sauver le système de la crise sanitaire. Selon Nomi Prins, les dégâts sociaux et économiques sont profonds et ne peuvent plus disparaître. Voici ce que Nomi Prins souligne: « Nous n’allons jamais rembourser cette dette et ça c’est sur le plan international. Personne n’ose même imaginer un jour rembourser cette gigantesque dette qui a été créée. Voyons un peu pourquoi cette dette a été créée. Ce n’est pas seulement parce que l’économie a ralenti. C’est l’une des raisons bien sûr, mais c’est aussi une sorte d’excuse. La réalité est que la Fed est sous stéroïdes, et d’autres banques centrales le sont également… Et c’est le cas dans le monde entier, en plus grand nombre qu’avant la crise financière de 2008. Cela signifie que toute cette nouvelle dette créée est encore moins chère que la dette qui avait été créée avant la crise de 2008. Donc, plus de dette créée à moindre coût, signifie moins d’incitation à la rembourser et plus d’envie de continuer à la faire grossir et grossir encore tant que c’est encore possible. Vous avez ainsi cette boule de neige d’endettement située très haut sur cette énorme montagne, et elle roule, grossissant au fur et à mesure. Cette boule de neige qui n’arrête pas de grossir au fur et à mesure qu’elle dévale cette immense montagne finira par impacter la vallée, c’est à dire nous en créant des dégâts considérables, ce qui démontre à quel point la situation actuelle est devenue vraiment fragile… Quelles en seront les conséquences ? Eh bien, c’est nous qui seront directement impactés par cette énorme boule d’endettement, à savoir l’économie réelle et donc les employés ainsi que les entreprises. Ce sera donc un gigantesque problème qui durera sur des décennies… »

Nomi Prins dit que la prochaine étape a un tout nouveau nom et voici ce qu’elle explique: « J’appelle cela un distorsion permanente. Je n’ai jamais utilisé ce terme dans mes précédents livres, mais je l’utilise parce que… la déconnexion entre les actifs financiers, les marchés boursiers et l’économie réelle… est complètement disproportionnée… Il va y avoir une offre infinie de liquidités sur les marchés… L’ancien président de la Fed de New York, Bill Dudley, a déclaré que le bilan de la Fed atteindrait 10 000 milliards de dollars. C’est exactement ce que je disais, et enfin il l’a avoué. Cela ne disparaîtra pas de sitôt. Le bilan n’est pas prêt non plus de revenir à zéro. Cela signifie que tous les actifs financiers sont à la hausse… Dans la foulée, moins de capital réel est alloué dans les infrastructures, la recherche et le développement, ainsi que dans la croissance et certains outils clés de l’économie ou tout simplement dans la création d’emplois au travers de cette nouvelle période plutôt inquiétante. »

Nomi Prins pense que le cours de l’or va suivre l’expansion du bilan de la Fed. C’est aussi simple que ça, et voici ce qu’elle anticipe: « tout comme nous l’avions vu juste avant la crise financière de 2008, une augmentation de façon assez importante des cours de l’or et de l’argent à mesure que la taille du bilan de la Fed augmentera, et ça, tout le monde en est bien conscient. Le président de la réserve fédérale, Jerome Powell, nous l’a dit à plusieurs reprises et de différentes manières d’ailleurs. »

Pour conclure, voici ce que Naomi Prins déclare: « Nous continuons à faire monter la bulle d’actifs alors que nous n’avons pas l’économie réelle derrière pour soutenir cette augmentation de la valorisation des actifs. Plus ce déséquilibre permanent augmente, plus la probabilité que le prochain krach financier se produise est forte… et ce sera d’une toute autre ampleur. Nous allons avoir une bulle encore plus importante, une boule de neige qui va dévaler cette énorme montagne à toute vitesse. Je ne pense vraiment pas qu’il y ait d’issue favorable à cette crise économique grave. Je pense que les marchés vont être bouleversés car c’est toute l’économie qui sera totalement secouée. »

L’effet combiné de ces 10 facteurs devrait multiplier le cours de l’or par au moins 10 ! Jim Sinclair: « Attendez-vous à ce que le cours de l’Or s’envole entre 50 000$ et 87 500$ l’once !… Et je vais vous dire pourquoi ça va arriver…

Source: usawatchdogVoir les précédentes interventions de Nomi Prins

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin= »2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id= »busbb-21″ locale= »fr »]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x