Selon Peter Schiff, une nouvelle crise financière arrive

Selon Peter Schiff, la prochaine crise financière américaine entraînera le monde entier dans un chaos économique. Un tas de sujets sont abordés, l’inflation cachée, la chute du dollar, la politique des taux bas mis en place par Alan Greenspan et ses conséquences, la dette américaine, les soit-disant bons chiffres de l’emploi américain…

Peter Schiff explique que les chiffres de l’inflation sont faussés. Les devises s’effondrent tandis que les prix s’envolent. il dit que lorsque la valeur de la monnaie chute et que le coût de la vie augmente, cela pose beaucoup de problèmes aux gens. D’ailleurs beaucoup d’américains en retraite retournent sur le marché du travail parce qu’ils sont incapables de vivre de leurs pensions.

La dette publique américaine s’élève à 20 000 milliards de dollars. Les intérêts de la dette représentent 250 milliards de dollars par an, soit 1,25% d’intérêt. Peter schiff explique que les chiffres de l’inflation ne pourront pas être camouflés éternellement. Mais que se passerait-il si les taux d’intérêt montaient à 10%… eh bien, cela coûterait 2 000 milliards de dollars à l’Amérique par an, au titre des intérêts de la dette et le pays devrait alors se déclarer en faillite. En clair, si les taux d’intérêt bondissent, les Etats-Unis sont foutus.

Signalons que Joe Rogan qui interview Peter Schiff est terrifié par ce qu’il voit sur le site « US Debt Clock » qui affiche depuis 1989 l’état de la dette nationale américaine et tout un tas d’autres chiffres. Il y voit des nombres qui le dépassent et c’est alors qu’il demande si le budget pour le système d’assurance santé « Medicare » est en billion ou en Trillion tant ça lui paraît énorme. Peter Schiff lui répond en Trillion, ce qui représente plus de 1148 milliards de dollars. Joe Rogan n’en revient pas: « Oh my God !! »

Jim Rogers: « Nous sommes à la veille du pire krach boursier qu’on n’ait jamais connu » Imminence d’un effondrement financier – 5 Hauts Spécialistes l’annoncent !

16 commentaires

  1. La crise n’aura pas lieu suite à l’effondrement des actions ou obligations car la grande majorité est détenue à long terme par les banques centrales ou les fonds souverains. Le pb interviendra par les sans dents ayant des dettes hypothécaires ou de cartes bleues. Je sors bcp, il n’y a plus d’argent, les gens sont à 50c près.

  2. Ce n’est pas une crise qui arrive c’est carrément une RUPTURE, un Grand Divorce.
    Aux USA, à Manhattan, il y a en face d’une grande cathédrale la statue du Dieu Atlas qui porte le monde null
    Il s’agit d’un pied de nez ou d’un doigt d’honneur à l’Eglise catholique lui disant d’aller se faire foutre car sans les esclaves qui la soutiennent elle n’est RIEN tandis que les Elites ont les moyens financiers pour libérer le peuple de l’esclavage.

    1. vous dites n’importe quoi l’église n’a jamais réduit les gens en esclave , contrairement à d’autres religions .Au file des siécles l’église a toujours condamné l’usure et lesclavage (ex saint Rémy achetais la liberté des esclaves a Rome.

  3. Ho que oui lorsque set famille de Bankster voudras que se sois set journée se seras set journée car ils ont tout mi en place depuit trop longtemps ils nous propulse en enfert rien de moin .. Sais Bank Central apartienne tous a set Famille de Bankster les Rotchilde !! Ceux qui suive et ne savais pas sa la vous vous comprenez l’urgence de la situation !!! tout sa et oui fait partie de leur plant dément du Nouvel Ordre Mondial se monde ou les habitant ne vaux pas mieux que des animaux rien de moin !!!!

    1. La plupart de vos fautes d’orthographe viennent de ce que vous ne comprenez pas ce que vous écrivez.
      Ainsi, lorsque vous désignez, « ça » remplace cela, c’est pourquoi il y a ce « c », la cédille permettant la prononciation « se ou ce » avec les voyelles « a », « o », « u », le « e » et le « i » n’en n’ayant pas besoin.
      En revanche, lorsque vous montrez une appartenance vous écrivez « sa », de ma, ta, sa, notre, votre, leur.
      Il a sa maison, le voisin.
      Il y a ça, dans cette maison, soit une table.
      Il en est de même lorsque vous écrivez au sujet de la famille de bankster (de ce dernier mot vous ne faite aucune faute).
      Set désigne un set de table ou un set au tennis.
      Par contre, lorsque vous désignez la-dite famille, ça s’écrit cette, du même « c » désignant, puis « ette » puisque, de plus, famille étant au féminin, vous doublez le « t » puis y rajoutez le « e » de ce féminin.
      Cet écrivain écrit avec volupté.
      Je mets chaque assiette sur un set de table.
      De même, « mi » est une note de musique, do, ré, mi, fa, sol, la, si, do.
      Le participe passé du verbe mettre s’écrit mis.
      La poupée fut mise dans le placard.
      Moins s’écrit avec un « s » à la fin, dans les Pyrénées ce « s » se prononce.
      L’orthographie de la langue française est certes élitiste, mais songez à la complexité des écritures idéographiques comme l’est le chinois, or les chinois savent tous lire et écrire.
      Si c’est en raison d’une dyslexie ou dysorthographie que vous avez ces difficultés, renseignez-vous des problèmes de dys-proprioception ( allez y voir sur le net).
      Quoi qu’il en soit, seul le travail paye, j’en connais quelque chose, soyez en sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page