Les chroniques de Jacques Sapir: À quand la prochaine crise financière ?… Avec Charles Gave et Jean-Michel Naulot

Les Chroniques de Jacques Sapir, économiste, directeur d’études à l’EHESS, rédacteur en chef du site russeurope, membre des Econoclastes du Mardi 19 Septembre 2017: À quand la prochaine crise financière ?

Description: Tout se déroule comme si les milieux financiers se préparaient effectivement à une nouvelle crise : volatilité et nervosité des marchés depuis quelques mois accrue par la mauvaise situation des banques européennes. Hors Europe, la situation financière de la Chine continue d’inquiéter, notamment l’endettement des entreprises, des banques, des ménages et celle des États-Unis soulève aussi de nombreuses interrogations. Sommes-nous vraiment à la veille d’un nouveau Krach mondial ?

Invités: Jean-Michel Naulot, ancien banquier, ancien membre du Collège de l’Autorité des marchés financiers, auteur de « Eviter l’effondrement », aux éditions du Seuil et Charles Gave, économiste et président de L’Institut des libertés.

Jim Rogers: « Nous sommes à la veille du pire krach boursier qu’on n’ait jamais connu » Imminence d’un effondrement financier – 5 Hauts Spécialistes l’annoncent !

Voir les précédentes interventions des Econoclastes

               L’euro est-il mort ?                                              L’euro contre la France, l’euro contre l’Europe
               
               

Autres livres de jacques Sapir

[AMAZONPRODUCTS asin= »2841868168,2918597694,2738116493,2226134271″ partner_id= »busbb-21″ locale= »fr »]

2 commentaires

  1. J’ai beaucoup de respect pour les opinions de Charles Gave et je les apprécie énormément mais il pourrait toutefois fermer sa gueule quand on a donné la parole à l’autre participant. Ce côté mythomane extrêmement déplaisant est vraiment inscrit dans les chromosomes de beaucoup trop de Français mais pas uniquement et c’est regrettable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page