Les créations de liquidités par les banques centrales (QE) sont aujourd’hui plus importantes que durant la crise financière…

Les banques centrales n’ont jamais autant fait tourner la planche à billets qu’aujourd’hui.

Elles ont mis le doigt dans un engrenage infernal. Les banques centrales ne peuvent plus s’arrêter car sinon, c’est la fin du jeu et tout s’écroule.

Elles (BCE, BOJ, BOE) abreuvent les marchés de liquidités à hauteur de 200 milliards d’euros par mois.

Les marchés financiers drogués aux liquidités des banques centrales continuent leur course effrénée Olivier Delamarche: Les banques centrales se sont embarquées dans quelque chose sur lequel elles ne peuvent pas revenir en arrière

La Fed n’est pas en reste puisqu’en début d’année, nous apprenions par CNBC que la Réserve Fédérale faisait elle aussi de l’impression monétaire.

5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page