Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Philippe Herlin: “La BCE est complètement dans le brouillard”

La Banque Centrale Européenne a inauguré sa “politique non conventionnelle” en mars 2015. Il faut commencer par se méfier des termes un peu obscurs et qui fleurent bon la langue de bois. Quand un automobiliste franchit une ligne blanche, il n’affirme pas au policier qui l’arrête qu’il a adopté une “conduite non conventionnelle”, il est bien conscient qu’il s’agit d’une faute et il l’admet ou, de bonne ou de mauvaise foi, la conteste.

Quand une banque centrale se met à acheter à grande échelle des obligations d’État et de grandes entreprises, elle franchit allègrement la ligne blanche. Ce type d’intervention s’est toujours mal terminé, l’histoire économique en témoigne. Il n’y avait même pas l’excuse de devoir faire face à une crise financière de type 2008, non, la BCE voulait seulement relancer l’activité économique et atteindre 2% d’inflation. On a envie de lui dire “de quoi je me mêle !”, la croissance relève de l’économie réelle, et une banque centrale est là pour garantir la valeur de la monnaie et lutter contre l’inflation, point. Mais la BCE est indépendante, elle fait ce qu’elle veut, y compris poursuivre des lubies.

Au rythme de 80 milliards d’euros par mois à partir de mars 2015, 60 après décembre 2016, puis 30 à partir de janvier prochain, c’est déjà plus de 2.000 milliards d’euros d’obligations qui sont entrés dans le bilan de la BCE, avec de l’argent qu’elle a créé par un pur jeu d’écriture (la “planche à billets”, un terme garanti sans langue de bois). Pour quel résultat ? Aucun, ni sur la croissance ni sur l’inflation. Et ce déluge de liquidités (QE, quantitative easing ou assouplissement quantitatif en langage “banque centrale”) était et est toujours couplé avec des taux d’intérêt ramenés à zéro, et parfois même en territoire négatif, sensés soutenir la consommation et l’investissement. Dans une étude qu’elle a elle-même réalisée, la BCE conclut que son QE a apporté un gain de croissance de 0,18% au premier trimestre 2015, qui s’est progressivement dissipé en 2016. Un chiffre tout simplement ridicule. Ça ne marche pas alors continuons, voici sa politique, vraiment “non conventionnelle” pour le coup.

Autant par peur de se déjuger que par peur de provoquer un krach en remontant les taux d’intérêt, la BCE a donc décidé de continuer sa planche à billets sans se fixer de limite dans le temps : “Une large majorité du Conseil s’est prononcée pour qu’il n’y ait pas de date [de fin de programme] et que les choses restent ouvertes” a déclaré son président Mario Draghi lors de sa conférence de presse le 27 octobre.

Les marchés drogués aux liquidités des banques centrales continuent leur course effrénée Philippe Béchade: Marchés: « Les banques centrales ne peuvent pas arrêter d’imprimer sinon le PONZI s’effondre ! »

Prise à son propre piège, la BCE ne croit plus à une vigoureuse et durable reprise économique, un événement salvateur qui lui permettrait, ainsi qu’aux États surendettés, de retomber sur ses pieds, non, on a plutôt l’impression qu’elle attend un krach, une chute des marchés ou une crise bancaire, qui rebattrait les cartes et lui donnerait l’opportunité d’agir tout azimut et de sortir de sa léthargie. On a envie de la rassurer : “oui, avec votre politique stupide, on y court tout droit !”

Philippe Béchade: “Les banques centrales inventent 200 milliards de dollars par mois”

La BCE condamnée à faire tourner la planche à billets tant que l’explosion de l’euro sera perçue Etats-Unis: Malgré des discours qui voudraient être rassurants, la FED continue à imprimer en catimini.

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la crise

Source: goldbrokerGoldBroker.fr tous droits réservés


Egon von Greyerz: “Les raisons d’investir dans l’or et l’argent physique”

Acheter de l'or et de l'argent en ligne - Goldbroker.com

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

L’Or des Fous (Broché)


Prix habituel EUR 24,00
Neuf: EUR 24,00 EUR En stock
Used from: EUR 24,00 En stock
buy now

Guide de l’Investissement en Or et autres métaux précieux (Broché)


Prix habituel Price Not Listed
Neuf: 0 Non disponible
Used from: 0 En stock
buy now

L’effondrement du dollar et de l’euro et comment en profiter (Broché)


Prix habituel EUR 22,00
Neuf: EUR 22,00 EUR En stock
Used from: EUR 22,00 En stock
buy now

Guide d’investissement sur le marché de l’Or (Broché)


Prix habituel EUR 26,35
Neuf: EUR 26,35 EUR En stock
Used from: EUR 26,35 En stock
buy now

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Garofula Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Garofula
Invité
Garofula

La BCE imprime pour assurer la survie des Etats surendettés par leurs modèles sociaux en faillite. Sans la BCE, il y a longtemps que les Etats de la zone euro auraient dû se déclarer en faillite et couper profondément dans leurs dépenses. La manipulation monétaire se poursuivra jusqu’au moment où les détenteurs de l’euro s’apercevront que cette monnaie ne vaut plus que des dettes socialistes sans valeur puisqu’impayables. Le modèle social européen est à bout de souffle. Le temps est venu d’en changer, radicalement. Alors, ceux qui croyaient pouvoir vivre grassement de la rente d’Etat, notamment les retraités de le… Read more »