Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Egon Von Greyerz: “La crise de 2007-09 reviendra en force en 2018”
 

L’économie américaine est extrêmement prévisible. Peu importe le président et son parti. Au final, chaque président dépensera plus d’argent que les États-Unis ne peuvent se le permettre. En moyenne, la dette fédérale américaine a doublé tous les 8 ans depuis l’arrivée au pouvoir de Reagan en 1981. Trump ne dérogera pas à la règle. L’accord budgétaire qui vient d’être conclu garantit des déficits substantiels au cours des prochaines années. Le déficit de l’année en cours pourrait être légèrement inférieur à 1 000 milliards $, mais il est pratiquement garanti que les États-Unis n’auront pas un déficit budgétaire inférieur à 1 000 milliards $ pendant de nombreuses années.

La dette fédérale américaine à 40 000 milliards $ d’ici 2025

Sous Bush Jr, la dette est passée de 10 000 milliards $ à 20 000 milliards $. On peut se demander si Trump parviendra à la maintenir en deçà de 28 000 milliards $ d’ici 2021. Il est certain que d’ici 2025, peu importe le président, la dette aura doublé, en adéquation avec la tendance historique. Cela signifie une dette de 40 000 milliards $ en 2025.

USA: La fuite en avant dans l’endettement ou comment aggraver l’inéluctable crise qui se profile Michael Snyder: Game Over ! Le remboursement de la dette américaine est mathématiquement impossible

Le scénario qui engendrerait une telle dette est simple : des marchés obligataires et boursiers en chute libre, des taux d’intérêt élevés, une forte inflation entraînant une hyperinflation et des défauts dans le système financier. Tout cela se traduira par une impression massive de monnaie-papier, à une échelle encore jamais vue. Ce serait un miracle si la dette américaine n’était que de 40 000 milliards $ en 2025. Avec l’hyperinflation, on pourrait atteindre des multiples de cette somme.

Les bulles éclatent

Les signaux envoyés par les marchés ces dernières semaines indiquent clairement que l’euphorie économique touche à sa fin. Cela a commencé avec la plus grande bulle de l’histoire – les crypto-monnaies. En un mois, la capitalisation des crypto-monnaies a été réduite de plus de moitié, passant de 835 à 395 milliards $.

Les cryptos ont été un merveilleux instrument spéculatif pour ceux ayant réussi à encaisser leurs gains. Mais pour beaucoup, cette pyramide de Ponzi finira mal. Les cryptos n’ont rien à voir avec des investissements réels et encore moins avec la préservation de la richesse. Il n’y a rien de mal à spéculer un peu. Malheureusement, de nombreux investisseurs ont acheté à crédit et sont assis sur des pertes importantes.La chute des cryptos est symptomatique de la fin d’une époque. Comparé aux 80 000 milliards $ des marchés boursiers mondiaux, la capitalisation des cryptos est insignifiante. Les actions et cryptos ont une chose en commun ; ils leur restent un long chemin à parcourir. Alors que les cryptos tomberont à zéro, les actions baisseront en termes réels d’au moins 90%. Je dis termes réels parce que l’hyperinflation peut faire grimper le niveau nominal des actions. Entre 1929 et 1932, le Dow a chuté de 90%. La bulle boursière est tellement plus grosse aujourd’hui qu’une fois que ce marché aura atteint son sommet, la chute qui s’ensuivra sera violente.Les 100 dernières années ont été exceptionelles pour les investisseurs en bourse. 100 $ investis en 1913 au moment de la création de la Fed valent aujourd’hui 2,8 millions $. En présumant que tous les dividendes ont été réinvestis et qu’aucune taxe n’a été payée. Il s’agit là d’une performance remarquable, un rendement atteint grâce à un groupe de banquiers qui a décidé de prendre le contrôle du système financier occidental en 1910 sur l’île de Jekyll. Ce fut l’un des coups les plus remarquables de l’histoire financière mondiale. Comme l’a déclaré le célèbre banquier Mayer Amshel Rothschild il y a plus de 200 ans: “Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation, et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois.

Egon Von Greyerz: Risque global: la situation est plus grave que jamais ! Egon Von Greyerz: « Esclavage de la dette + fausse monnaie = effondrement final »

Depuis que la Fed a été créée en 1913 dans le but de contrôler la monnaie, la dette mondiale est passée de pratiquement zéro à 250 000 milliards $. Si l’on ajoute les passifs non capitalisés de 250 000 milliards $ et les dérivés de 1,5 quadrillion $, on obtient un risque global pour l’économie mondiale de 2 quadrillions $.

Une augmentation de 1% des taux provoquera un bain de sang

Les gouvernements et les banques centrales ont hypothéqué l’avenir des générations futures. Personne ne doit croire que cet argent sera remboursé ou que le passif pourra être réglé. Le dénouement de la plus grande bulle financière de l’histoire sera chaotique. Les banques centrales sortent aujourd’hui de leurs politiques expansionnistes. La combinaison d’un ralentissement progressif des achats de titres par la Fed (tapering) et d’une hausse des taux d’intérêt fera éclater la bulle. L’économie mondiale est dépendante de sa dose quotidienne d’argent frais et de taux d’intérêt zéro. Selon l’Office of Financial Research (OFR) du Trésor américain, une hausse de 1% des taux d’intérêt provoquerait un bain de sang sur le marché obligataire high grade. Cela se propagerait ensuite aux obligations de pacotille, aux prêts hypothécaires à taux fixe et aux produits dérivés. Une hausse des taux aura également une incidence sur le marché du financement en dollars à l’étranger, qui a été multiplié par cinq au cours du siècle dernier pour atteindre 10 000 milliards $. Avec plus de 1 quadrillion de Yen de dettes, le Japon ne pourrait survivre à une hausse des taux au-dessus de zéro.

L’indice de stress de l’OFR fournit un instantané quotidien du niveau de tension sur les marchés financiers mondiaux. Il est construit à partir de 33 variables des marchés financiers telles que les écarts de rendement, la valorisation et les taux d’intérêt. L’indice est maintenant à un niveau de risque similaire à celui d’avant la crise financière de 2007-2009.

Risque maximum

Comme je l’ai mentionné dans des articles récentsle risque est actuellement extrême dans la plupart des secteurs financiers. Les principaux indicateurs annonciateurs d’un retournement des marchés sont les taux d’intérêt, l’inflation en hausse et la baisse du dollar. Ces mouvements s’accéléreront au cours des prochains mois et années jusqu’à ce que les taux d’intérêt et l’inflation atteignent 10-20 %, au moins, et que le dollar finisse son mouvement vers zéro entamé il y a 100 ans.

La volatilité observée ces derniers jours sur les marchés boursiers est une autre indication que nous sommes à un tournant économique. Lors de 5 des 6 jours de négociation la semaine dernière, le Dow a gagné 500 à plus de 1 000 points par jour. Nous verrons probablement d’autres pressions à court terme avant que le marché ne se rétablisse pour terminer sa hausse. Ou bien nous avons touché le sommet et les marchés chuteront fortement depuis ce niveau. Quoi qu’il en soit, les actions sont aujourd’hui très risquées et les investisseurs devraient réduire leurs positions ou sortir du marché.

Egon Von Greyerz: « L’état réel de l’économie mondiale est inquiétant ! » Egon Von Greyerz: « Les investisseurs devraient placer une partie importante de leurs actifs en Or physique »

Avec la baisse des actions et la perte de valeur des cryptos, les métaux précieux commencent à réagir. Comme c’est souvent le cas lorsque les actions chutent, les prix des métaux diminuent d’abord avant de reprendre leur tendance haussière. L’or en dollars est monté de 120 $ depuis début décembre. Pour que l’or bouge vraiment, il doit le faire dans toutes les devises. Mais ce n’est pas encore le cas. L’or en euros, en francs suisses et en livres sterling se situe juste au-dessus des niveaux de début décembre. Cela signifie que ce n’est pas l’or qui a augmenté depuis décembre. Nous avons plutôt constaté une faiblesse du dollar.

Une forte hausse de l’Or dans toutes les devises est imminente

Les investisseurs dans l’or en dollars ont bénéficié du mouvement depuis décembre, mais pas les investisseurs dans d’autres devises. Au cours des deux dernières années, l’or en euros s’est échangé dans une fourchette étroite de 160 euros, entre 1 060 et 1 220 euros. Au cours des 6 derniers mois, cette fourchette s’est encore rétrécie et l’or en euros est maintenant proche d’une cassure à la hausse au-dessus de 1200 euros. Lorsque ce mouvement commencera, l’or devrait progresser non seulement en euro mais dans toutes les devises.

L’argent conduira les métaux vers de nouveaux sommets

Le ratio or/argent est souvent un bon indicateur de la tendance des métaux précieux. Ce ratio a maintenant atteint un peu plus de 80 pour la quatrième fois de ce siècle. Chaque fois que le ratio a atteint 80, il y a eu un retournement brutal. En regardant le graphique, un retournement est probable dans les prochaines semaines. L’argent prendra les devants et se déplacera rapidement, avec l’or qui suivra plus lentement. L’argent devrait bientôt entamer son mouvement vers de nouveaux sommets, ce qui engendrera une importante appréciation du capital et une excellente préservation du patrimoine. Mais il doit s’agir d’argent physique car il y aura probablement des pénuries importantes une fois le que le mouvement débutera.Les raffineurs suisses rapportent une forte demande d’or. Comme d’habitude, la plupart des achats viennent de l’Est et de la Chine en particulier. Il y a une demande constante pour les 3 000 tonnes d’or produites par les mines, principalement à l’Est. Une fois que le marché de l’or papier fera défaut, ce qui pourrait commencer en 2018, on ne reverra plus jamais le prix actuel de l’or.

2007-2009 – Nous y revoilà

2018 devrait être l’année du retour de la crise 2007-2009. Les banques centrales paniqueront et imprimeront de la monnaie comme jamais auparavant, ce qui mènera à l’effondrement des monnaies et à l’hyperinflation. L’époque de l’or et de l’argent à bas prix arrive à son terme et, à un moment donné, il sera pratiquement impossible de trouver des métaux précieux à n’importe quel prix.

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

Source: goldbrokerGoldBroker.fr tous droits réservés


A tous ceux qui sont lucides, pragmatiques et sérieux, je vous conseille vivement d’écouter la sévère mise en garde d’Egon Von Greyerz ci-dessous.

Fabrice Drouin Ristori: Egon, pouvez-vous nous dire comment vous voyez la situation évoluer à l’avenir ?

Egon Von Greyerz: “Il n’y a pas de solution à ce problème. Le problème est trop grave, comme je l’ai dit; les gouvernements sont en faillite, les dettes augmentent maintenant à un rythme exponentiel, et il n’y a aucune possibilité de réduire les dettes. Tout gouvernement qui essaie de lancer des plans d’austérité se fait immédiatement renvoyer, et même s’il pouvait instaurer ces mesures d’austérité, il est aujourd’hui trop tard. Alors la prochaine étape que je vois, et je crois que cela commencera très bientôt, est que les déficits vont s’accélérer, et donc l’impression monétaire va s’accélérer, et on sera en route vers une dépression hyperinflationniste.

La dette mondiale vient d’atteindre un nouveau sommet historique à 233.000 milliards de dollars Egon Von Greyerz: d’ici peu, les banques centrales vont paniquer et commencer à imprimer plus de monnaie que jamais

Bien sûr, cela pourrait prendre des années, mais je crois que cela va aller plus vite que prévu, parce que le système est très fragile… alors l’impression monétaire, comme je l’ai dit, détruira les monnaies, qui sont toutes à la baisse depuis cent ans; elles ont perdu 97 à 99% par rapport à l’or ces cent dernières années, et elles ont perdu 80% par rapport à l’or ces douze dernières années. Il ne reste plus beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre 100%, ce qui arrivera, et alors l’impression monétaire aura entièrement détruit la valeur des monnaies papier, et c’est ce qui créera de l’hyperinflation.

Egon Von Greyerz: « L’état réel de l’économie mondiale est inquiétant ! » 1971: 100$ permettaient d’acheter un lingot d’Or de 100g – 2016: ces 100$ permettent d’acheter 3g de ce même lingot

Fabrice Drouin Ristori: Dans ce contexte, peut-on dire que l’Or est dans une bulle ?

Egon Von Greyerz: L’or n’est pas dans une bulle. Tout ce que fait l’or, c’est refléter la destruction des monnaies papier. Vous devez regarder la courbe à l’envers : alors, au lieu de voir l’or monter, vous verrez les monnaies se déprécier. Ce n’est pas l’or qui monte, c’est le dollar, l’euro et la livre sterling qui baissent. Et cela va continuer.

Face à l’Or, le dollar a perdu plus de 98 % de sa valeur d’origine Egon Von Greyerz: « L’Amérique doit se réveiller – le dollar va vers zéro ! »

Seulement 1% des actifs mondiaux sont alloués à l’or aujourd’hui, presque personne ne possède de l’or en réalité, et l’or a quand même monté ces douze dernières années, il a quintuplé, sextuplé, selon la monnaie. Et, comme je l’ai dit, à peine 1% des investisseurs possèdent de l’or. Cela va changer dans les années à venir, ce qui signifiera que la demande d’or va augmenter et, vu qu’il n’y a pas assez d’offre, cette offre additionnelle ne peut se manifester qu’avec des prix plus élevés. Et c’est ce qui va arriver.

Réveillez-vous !!!!

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
7 Comment threads
5 Thread replies
2 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
10 Comment authors
NogoDick ButtJeremychannybeverly Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
Nogo
Invité
Nogo

Les sujets ne varient jamais avec egon c est tjr les memes choses… blabla fin du monde blabla l or.. en attendant ca fais des années que rien ne bouge cessez de vous faire les portes paroles d un apocalypse qui viendra un jour de tt facon.. (ou pas)

Dick Butt
Invité
Dick Butt

Il faudra une guerre pour cacher la misère de la chute boursière qui s’en vient, donc guerre, pétrole en hausse, et les métaux suivront le pétrole, il a à la fois raison et tort, il ne regarde pas ce qui s’est toujours passé lors des effondrements boursiers, c’est à dire des guerres, des grandes guerres, elles ont toujours servit à détourner l’attention sur Wall-Street, et permises de renflouer les caisses, car la guerre, ça paie. cool

beverly
Invité
beverly

J’espère que cette fois il aura raison. Des predictions de lui ou d’autres ça fatigue un peu. Tellement de date de dites je viens de voir encore une prediction cette fois de PETER SCHIFF pour ce mois de mars.

Mjixx
Invité
Mjixx

possible pendant la coupe du monde de foot ? mais c’est vrai qu’il y aura un retournement boursier car cette pyramide de ponzi ne pourra pas durer si longtemps vu le désastre qu’elle créé de jour en jour !

beverly
Invité
beverly

J’ai du mal à me projeter après ce krach qui sera plus devastateur que les autres, nous ne pourrons pas reprendre le même systeme capitaliste avec de la surconsommation à outrance et reprendre ce même systeme avec les ressources qui s’epuisent nous ne pourrons pas repartir sur du plein emploi si nous restons aussi nombreux. Alors quoi ? ce chaos fera le tri eliminera le plus de gens qui mourront de faim ou s’entretueront pour repartir à zero avec un nouveau systeme mais pour ça il faudra beaucoup de temps.

Dick Butt
Invité
Dick Butt

On sait très bien comment ça se passera.

https://www.dailymotion.com/video/x3x16hd

Et comme ce sera mondial cette fois, et que ça sert les plans des élites, ils feront durer le plaisir plusieurs années, ils vont souffrir tous ces gens qui n’ont que des petits LU dans leur placard comme stock de nourriture. evil

Marc Chivrac
Membre

tu écoutes macron tout va bien,l’emploi repart,,le chômage baisse,augmentation des salaires,un coup de baguette magique et hop tout va bien. Quelle honte ce pays`

jklm
Invité
jklm

je pense que ça va plus tarder car quand je vois les taux longs us à 10 ans à 2,90 % et quand ils vont monter à plus de 3 % avec plus de dettes .Je me commence à me poser des questions

Mika
Invité
Mika

Le fameux bain de sang tant attendu !
Il semble que d’une façon ou d’une autre on manipule à tout va depuis des années et « ils » vont laisser aller les choses ? S’il se passe un événement majeur c’est qu’il a été prévu.