Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Quand est-ce que la «bombe de la dette» américaine va exploser ?
 

Quand la « bombe de la dette » américaine explosera-t-elle ? C’est la question que pose le site Sputnik. Contrairement à ce qu’ils pensent, je reste persuadé que la dette américaine peut grossir encore plus sans que cela ne panique fondamentalement les marchés. Regardez l’Italie ou le Japon avec leurs 250 % de dettes sur PIB.

On vous explique que ce n’est pas grave car 95 % de la dette nippone est détenue par… les Japonais eux-mêmes. Sauf que l’on oublie de vous préciser que 90 % de ces 90 % ou presque sont détenus en réalité par la Banque centrale japonaise ! D’ailleurs, la dette italienne est détenue principalement par la Banque centrale … d’Italie ! Et en France, le pourcentage de dette entre les mains de la Banque de France est en très nette augmentation également.

En gros, les banques centrales assurent la liquidité des marchés obligataires et font croire à la solvabilité du système.

C’est un leurre, mais un leurre qui peut durer longtemps.

Charles SANNAT

La dette est le problème principal de l’économie américaine et elle pourrait même la «tuer», estime un membre du Congrès. Selon lui, les autorités américaines n’ont pas le temps de temporiser sur ce sujet.

Les États-Unis feront défaut d’ici huit à dix ans si les autorités ne réduisent pas les dépenses publiques de manière significative, a déclaré le congressiste Andy Biggs dans une interview pour Fox News. Selon lui, en 2018 les allocations budgétaires ont été de 1.300 milliards de dollars tandis qu’elles ne devraient pas excéder 700 milliards de dollars.

Yannick Colleu: Le piège de la dette se referme sur les Etats-Unis Michael Snyder: Le remboursement de la dette américaine est mathématiquement impossible

«Cela dépend du “sentier”. La voie que nous suivons, nous la connaissons, mais en sortir et en prendre une plus optimale est douloureux à courts termes. Ils [les élus, ndlr] estiment que cela se traduira par des pertes politiques. Mais si nous ne le faisons pas, chaque jour de retard nous privera de moyens de résoudre ce problème et de combler les lacunes. Le véritable problème est que nous avons un déficit structurel. Nous dépensons plus que nous ne recevons et nous sommes obligées d’emprunter de l’argent», a-t-il expliqué.

Selon lui, les fonds destinés au système de l’assurance-santé Medicare seront épuisés vers 2026.

«Je crois que nous nous rapprochons de l’abîme», a ajouté M.Biggs, interrogé sur la «bombe de la dette» susceptible de détruire l’économie américaine.

Il a expliqué que d’ici huit à dix ans les États-Unis n’auront d’autres options que de «dévaluer sa devise, constater le défaut et tuer son économie».

Le Trésor américain estime qu’en 2018 le déficit excèdera les 833 milliards de dollars, ce qui est supérieur d’un quart à l’année précédente.

D’après le Bureau du budget du Congrès américain, en 2020 le déficit dépassera la barre des mille milliards de dollars.

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
10 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
diable tranquille
diable tranquille
2 années plus tôt

tous des pourris

Insoumis Viennois φ
2 années plus tôt

Finance, social, ecologie le capitalisme privilégie tjrs le court-terme.
Qd ça va péter, faudra pas… https://t.co/0L6X5KK5DA

michel clerc
michel clerc
2 années plus tôt

Jamais, on disait la même chose quand cette dette était a 9000 mds$

Article 50
Article 50
2 années plus tôt

Comme souvent rappelé sur ce site, les niveaux de valorisation actions US sont astronomiques par rapport à leur valorisation économique réelle. Il y aussi une utilisation plus qu’abusive du crédit (ou de la dette, dans ce cas c’est kif-kif) L’histoire explique que le Krach de 29 avait pour origine ces deux faits. Toujours dans les bouquins d’histoire, la dette américaine a commencé à grimper sous l’ère Reagan du fait de la baisse des impôts des riches (exit le New deal et le Fordisme) et de la politique de va t-en guerre de Reagan. La dette US a littéralement explosé après… Read more »

sgmsg
sgmsg
2 années plus tôt
Reply to  Article 50

Bernanke a promis qu’il larguerait de l’argent du haut d’hélicoptères si il y avait le moindre problème de liquidité.

00 882
00 882
2 années plus tôt

À défaut de baisser les dépenses de manière significative, ils ont baisser les impôts de manière significative (division par 2 de l’impôt sur les sociétés).

Emon
Emon
2 années plus tôt

Le Titanic était réputé insubmersible. Pour maintenir la dette à un tel niveau il faut du pétrole et des industries. Or, l’Arabie Saoudite a pris l’année dernière des réformes post pétrolières et quant à l’industrie elle est en plein déclin. Quand une économie est en surfusion, il suffit d’un simple choc pour que tout se gèle. Genre Kim Jong Un qui glisse sur une peau de banane et qui se rattrape au rebord de son bureau en appuyant malencontreusement sur le fameux bouton rouge et déclenchant ainsi le lancement du Missile tant redouté 😆 Je pense que Charles Sanatorium devrait… Read more »

Sax
Sax
2 années plus tôt

Je reste persuadé que ça va tenir encore longtemps…

sgmsg
sgmsg
2 années plus tôt

MDR. D’ici 8 à 10 ans…

Vendeur d’apocalypse. Ils n’ont pas de travail honnête, ils ne sont pas capables d’investir sur les marchés financiers. Alors ils font leur beurre en prédisant un apocalypse qui ne peuvent dater. Les mêmes méthodes que les religions qui annoncent depuis leur création la fin du monde… un jour. Puis des jours meilleurs après…

Article 50
Article 50
2 années plus tôt
Reply to  sgmsg

C’est juste du Brunet ou du Perri ça ! 266 millions c’est évidemment “Kolossal” par rapport aux 86 milliards qui échappent à tout impôt en toute légalité par le truchement des régles edictées par la finance internationale et … l’UE. 266 millions c’est évidemment scandaleux par rapport aux 2200 milliards “balancés” par la BCE (encore l’UE) pour que “soi-disant” les banques commerciales fassent des crédits destinés à relancer une demande. (Ce qu’elles n’ont que très peu fait car étant assurées de taux à 0% par la BCE si non utilisation de l’argent pour délivrer des crédits) La même BCE (toujours… Read more »

10
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x