Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Au tour de la banque d’Angleterre d’afficher un ton agressif

Jeudi dernier, les marchés ont été surpris par le ton agressif de la Banque d’Angleterre. Si celle-ci n’a pas touché à son taux directeur, 3 des 9 membres de son comité de politique monétaire, dont son influent économiste en chef Andrew Haldane, considéré comme une colombe, ont voté afin de relever le taux directeur à 0,75 %. En opposition donc avec la majorité qui souhaitait le statu quo à 0,5 %.

Ce désaccord, surtout de la part de Haldane, a téléphoné au marché qu’une hausse du taux directeur à l’occasion de la prochaine réunion du mois d’août est probable. La livre sterling, qui s’était fait massacrer, a fortement rebondi.

En revanche, on a moins parlé de l’annonce du démantèlement de l’assouplissement quantitatif de la BoE. À l’instar des autres banques centrales, la Banque d’Angleterre s’est engagée dans un QE massif. Son bilan pèse pour 435 milliards de dollars d’obligations britanniques et 10 milliards d’obligations d’entreprises locales qui ont été acquises durant les secousses du Brexit.

Mais avant de réduire la taille de son bilan, la BoE souhaite cependant relever suffisamment son taux directeur afin de pouvoir le baisser en cas de nécessité.

De ce point de vue, elle rejoint la FED. La FED a commencé à détricoter son QE en octobre 2017 après avoir relevé son taux directeur à 4 reprises.

Précédemment, la Banque d’Angleterre avait indiqué qu’elle débuterait cette opération lorsque son taux de référence se situe autour des 2 %. (…) À l’époque, tout le monde pensait que ce serait impossible et que ce démantèlement n’aurait donc jamais lieu.

Lire la suite sur or-argent.eu

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x