Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Simone Wapler: Risques et « fake rate »
 

En France, les gouvernements dispendieux et surendettés trouvent toujours des prêteurs. Mais sur les marchés actions, la perception du risque est en train de changer.

Même si vous n’êtes pas un « usager » de la SNCF réseau ouest, les déboires de ce fleuron du « service public » vous concernent en tant que contribuable.

A la suite de l’incendie d’un transformateur à Issy-les-Moulineaux, le trafic est à nouveau presque paralysé gare Montparnasse. Ceci survient après de multiples pannes et retards qui ont émaillé l’année – après un été 2017 lui-même calamiteux.

Les guichets sont pris d’assaut. Ce matin, devant moi, un usagé contraint de faire un aller-retour Nantes Paris en voiture pour un rendez-vous s’est vu refuser le remboursement de son billet au motif que « le système ne fonctionnait pas ». Il est prié d’user sa patience en passant par le site en ligne.

Si vous prenez le train cet été, je vous recommande chaudement la lecture de La Grève d’Ayn Rand. Vous aurez quelques milliers de pages pour combler vos attentes et les délais imprévus. Vous y découvrirez les malheurs de la Taggart – ligne ferroviaire imaginaire – confrontée à l’économie administrée, paralysée par les subventions et taxations. Vous aurez matière à réfléchir sur la moralité du capitalisme et le « laissez-faire ».

En attendant, la SNCF – emblématique d’un service public aussi coûteux que dégradé – pèse quelque 50 milliards d’euros de dette dans les comptes publics.

Macron est attendu sur des propositions de coupes dans les dépenses publiques, d’autant plus que les prévisions de croissance ralentissent en France.

Le consensus se situe désormais entre 1,7% et 1,8% sur l’année, validé par l’Insee (1,7%) et la Banque de France (1,8%).

Bruno Le Maire – pris en flagrant délit de mensonge – a indiqué que Bercy maintenait sa prévision de croissance à 1,8%. Mais dans le cadre du programme de stabilité envoyé fin avril à Bruxelles, 2% sont gravés dans le marbre.

Pour résumer, les possibilités de recettes fiscales diminuent, les plans d’économie n’existent pas et le déficit devrait encore déraper, se situant au-dessus des engagements pris vis à vis de nos partenaires européens.

L’Agence France Trésor devrait placer de la dette française cette semaine mais même si les investisseurs prennent enfin conscience du risque de prêter pour financer la gabegie de l’étatisme français, les rachats de Mario Draghi pour le compte de la BCE seront encore là pour maintenir les taux à un niveau acceptable.

La perception du risque s’éveillerait-elle ?

Sur les marchés américains, certaines valeurs se sont prises une claque la semaine dernière. Facebook, bien sûr, mais aussi Netflix, Intel, Twitter, CBS, Tesla…

Comme vous le savez, ces valeurs « font » la hausse des indices américains compte tenu de leur poids.

House Of Cards: Netflix est l’incarnation type de la bulle internet Henry Bonner: Attention aux bonimenteurs de la Silicon Valley…

Les grands indices accusent donc le coup.

Voici sur ce graphique, l’allure des valeurs techs (en orange) comparée à celle de l’indice large S&P 500 (en bleu).

Les investisseurs commenceraient-ils à s’apercevoir que ces actions sont surévaluées ?

Les opérations monétaires des banques centrales consistent à faire baisser les taux d’intérêt, supprimant ainsi un précieux indicateur de risque. Mais la réalité économique – des bénéfices et chiffres d’affaires décevants – finit toujours par reprendre le dessus.

Ces « fake rates » sont à l’origine de la « Bulle de tout » mais si la perception du risque change, l’été risque de devenir mouvementé…

Jim Rogers: « Nous sommes à la veille du pire krach boursier qu’on n’ait jamais connu » Egon Von Greyerz: « Croyez moi si vous le voulez, mais un krach gigantesque est imminent. »

Vous devez absolument éviter les ETF ou trackers indiciels qui présentent un risque d’illiquidité en cas de forte chute.

Pour plus d’informations et de conseils, c’est ici et c’est gratuit


simone-waplerSimone Wapler est directrice éditoriale des publications Agora, spécialisées dans les analyses et conseils financiers. Ingénieur de formation, elle a quitté les laboratoires pour les marchés financiers et vécu l’éclatement de la bulle internet. Grâce à son expertise, elle sert aujourd’hui, non pas la cause des multinationales ou des banquiers, mais celle des particuliers.

Elle a publié « Pourquoi la France va faire faillite » (2012), « Comment l’État va faire main basse sur votre argent » (2013), « Pouvez-vous faire confiance à votre banque ? » (2014) et « La fabrique de pauvres » (2015) aux Éditions Ixelles.

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Poujade51
Poujade51
1 année plus tôt

« Pour résumer, les possibilités de recettes fiscales diminuent, les plans d’économie n’existent pas et le déficit devrait encore déraper, se situant au-dessus des engagements pris vis à vis de nos partenaires européens »

Maintenant que tous les cadeaux ont été faits à ses copains et que le gueux doit compenser,( 2,2 milliards de trou d’ifs par exemple) on va maintenant expliquer aux gueux que l’économie n’allant plus bien; on ne pourra honorer ses promesses économiques le concernant! mais bon c’est pas grave, tous ces petits mougeons revoteront pour lui aux prochaines élections!

00 882
00 882
1 année plus tôt

Cher Walper.

Merci d expliquer comment faire un Brest Clermont ferand pour moins de 200€ un Lundi en août sans utiliser le service publique (autrement dit le train SNCF) et sans faire un long et ccoûteux détour par Paris (en arrivant avant 17h00 sur place pour rendez vous)

Car question rentabilité, ce ne sont pas les cars Macron ni le covoiturage qui vont s’en occuper.

Et la distance exclue tout moyen de locomotion sans Permis B.

diable tranquille
diable tranquille
1 année plus tôt

Quittons la France ce pays en faillite. MARRE DE PAYER POUR CES GUIGNOLS

3
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x