Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Philippe Herlin: “L’immobilier, un placement en danger ? Une décision inique de la Cour de cassation menace les propriétaires”
 

“La pierre, il n’y a que ça de vrai” affirme la sagesse populaire, et effectivement les Français aiment l’immobilier. Plus que les actions, largement délaissées par rapport aux autres pays, plus que l’assurance-vie même, la pierre représente la sécurité et la pérennité, le patrimoine le plus solide et le plus sûr. Bien, mais n’y a-t-il pas là surtout le poids d’une tradition, d’une habitude que l’on n’interroge plus ? Qu’en est-il réellement, maintenant et pour les années qui viennent ?

Plusieurs menaces s’accumulent sur l’immobilier, que les potentiels investisseurs feraient bien de prendre en compte.

Déjà depuis longtemps, le poids croissant de la fiscalité a sérieusement entamé la rentabilité de cet investissement, que ce soit comme logement principal ou comme placement. S’endetter pour acheter un logement afin de le mettre en location n’offre au final quasiment plus de rendement intéressant, et de moins en moins de gens le font. Celui qui possède déjà un capital sera également peu enclin à le faire. Il faut dire que s’il a le malheur de tomber sur un locataire qui refuse de payer, il lui faudra attendre un an, dans le meilleur des cas, pour le voir expulser ; que de temps et d’argent perdu.

Il faut le savoir, les lois françaises favorisent le locataire contre le propriétaire, et même aussi le squatter. On ne compte plus les logements temporairement vides pris d’assaut par des individus ou des collectifs parfaitement informés des lois laxistes et qui simplement, au bout de 48 heures de présence, peuvent bloquer leur expulsion pendant des mois.

Mais à ces risques déjà connus s’ajoute un autre récent, qui date du 17 septembre : il s’agit d’un arrêt de la Cour de cassation. Un propriétaire contestait que la ville de Paris puisse préempter son appartement en le payant la moitié du prix qu’il était parvenu à obtenir auprès d’un acquéreur privé. Il a été débouté. Les juges de la Cour de cassation ont considéré que ce propriétaire devait accepter une indemnisation défavorable puisqu’il s’agissait d’économiser les deniers publics, et qu’en outre le droit de préemption de la collectivité est justifié, puisqu’il permet la réalisation d’opérations d’intérêt général, en l’occurrence la transformation de l’appartement en logement social.

Cette décision est inique, elle remet clairement en cause le droit de propriété et promeut une conception collectiviste de la société. Elle permet au maire, sous n’importe quel prétexte qui se pare de “l’intérêt général”, de voler ses administrés. Et n’espérez pas qu’une loi inverse les choses, aucun gouvernement n’osera défendre le “méchant” propriétaire contre le “gentil” logement social. Les maires avec leurs lubies clientélistes (vive le logement social et ses électeurs reconnaissants), politiques (chassons ces proprios qui votent à droite pour les remplacer par des HLM), ou mégalomanes (“quand le bâtiment va, tout va”), vont pouvoir s’en donner à cœur joie.

Bill Bonner: La propriété privée disparaîtra-t-elle de notre vivant ? Greyerz: Les prix dans l’immobilier vont s’effondrer de 75% voire jusqu’à 90% d’ici quelques années

Le placement immobilier va devenir de plus en plus risqué en France. L’épargnant ferait bien de se souvenir d’un actif trop négligé mais bien plus sûr et, dirons-nous, plus reposant, l’or physique, que nous défendons ici depuis toujours. En attendant, il pourra toujours s’amuser du spectacle de ces personnages pataugeant dans la “crise du logement” dont ils sont les principaux responsables à force de bureaucratie, de taxes et de lois injustes.

Source: goldbrokerGoldBroker.fr tous droits réservés

A l’intention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs, comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 43 $. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule.

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Fracasse
Fracasse
1 année plus tôt

Vingtième protocole La science financière et les impôts Je vais traiter aujourd’hui de notre programme financier que j’ai gardé pour la fin de mon rapport parce que c’est la question la plus difficile, celle qui sera la dernière clause de nos plans. Avant de discuter ce point, je veux vous rappeler ce que j’ai déjà dit plus haut, à savoir que toute notre politique repose sur ces chiffres. Quand nous arriverons au pouvoir, notre gouvernement autocratique évitera, dans son propre intérêt, de faire peser de trop lourds impôts sur le peuple et ne perdra jamais de vue le rôle qu’il… Read more »

Pascal
Pascal
1 année plus tôt

Il a pas peur d’avoir un accident ce maire….

Denise Colibri
1 année plus tôt

Analyse juste,On ne veut plus de propriétaires,On fait tout pour les spolier

bigmac29
bigmac29
1 année plus tôt
Reply to  Denise Colibri

Chaque placement a ses défauts. 😉

olivier
olivier
1 année plus tôt
Reply to  Denise Colibri

meme s’il est peu liquide, certains investisseurs ont fait fortune… Ce qui n’est pas le cas d’actifs tangibles à ce jour. J’ai acheté ma maison il y a 20 ans. Valeur multipliée par 4 e vendue il y a peu. Pas de location à payer durant 20 ans. Si tu as une bonne qualité de biens avec un bon choix de locataire également, tu n’as aucun probleme si tu choisis les biens de qualité, notamment en achetant de l’immeuble. Et ceci est une machine redoutable pour celui qui a compris la mécanique (déficit foncier – nu propriété – puis rachat… Read more »

NAP
NAP
1 année plus tôt
Reply to  olivier

Quel est le prix TOTAL de votre maison acheté il y’a 20 ans (coût du crédit TOTAL+ assurances-crédits rénovation) Et quel est le prix de vente?? Je penses que le seul gagnant, c’est………..la banque.
En ce qui concerne l’immeuble de rapport repris par la SCI là je suis tout à fait d’accord avec vous.

6
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x