Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
L’économie européenne est malmenée de tous côtés
 

En 2017, l’économie européenne a enregistré sa meilleure performance en 10 ans. Cela ne risque cependant pas de se reproduire de sitôt.

On s’attend à un ralentissement important de la croissance européenne en 2018 en raison des frictions commerciales, des incertitudes qui planent autour du Brexit ainsi que des remous politiques qui minent la confiance en l’euro et qui mettent les banques sous pression.

« Ce cocktail de risques externes toujours plus aigus est une source grandissante d’inquiétudes », a déclaré Florian Hense, économiste de la banque Berenberg.

La BCE prévoit un ralentissement de la croissance à 2 % pour 2018 alors qu’elle fut de 2,5 % l’année dernière. L’Europe reste derrière les États-Unis en termes de croissance. L’activité est déjà en train de ralentir.

Une enquête IHS Markit réalisée auprès des acheteurs suggère qu’en octobre, l’Union européenne a connu son plus bas taux de croissance de ces 2 dernières années. L’étude indique que les guerres commerciales ont un impact négatif sur les exportations européennes. Pire encore, les perspectives de croissance ont atteint leur plus bas niveau de ces 4 dernières années.

« Il ne faut pas une grande dose d’incertitude mondiale pour faire chuter le moral et repousser les décisions d’investissement », a déclaré Stéphane Brown, économiste senior chez Capital Economics.

La BCE a néanmoins déclaré jeudi dernier que les chiffres économiques ne sont pas suffisamment négatifs pour remettre en cause son intention de mettre un terme à son QE en décembre. Dans les faits, elle a injecté, depuis 2015, 2,7 trillions d’euros dans l’économie européenne en achetant des obligations.

« Oui, l’élan est en train de faiblir… mais est-ce suffisant pour nous faire dévier de notre scénario de base ? La réponse est non », a déclaré Draghi aux journalistes. « Nous assistons à un léger ralentissement de la croissance, il ne s’agit pas d’un renversement », a-t-il ajouté.

Charles Gave: La fin de la zone euro est inéluctable…et imminente ! Alan Greenspan: “les jours de l’Euro sont comptés !”

Lire la suite sur or-argent.eu

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs, comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 43 $. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule.

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker: Stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des