Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Charles Sannat: “Vous reprendrez bien un peu de taxes !!! 7 milliards de dettes avec Hidalgo. La bonne gestion, hahahahahahaha !”
 

« Selon une note confidentielle à laquelle a eu accès Le Figaro, la maire de Paris Anne Hidalgo a porté la dette de la ville à 7 milliards d’euros. Un chiffre qui inquiète l’ancienne conseillère aux finances de la mairie. »

« 7 milliards d’euros. C’est le montant de la dette de la ville de Paris depuis qu’Anne Hidalgo en a pris la tête en 2014, selon Le Figaro. Pourtant, au départ de son prédécesseur Bertrand Delanoë, cette dette était inexistante »…

Voilà le résultat d’une saine gestion calamiteuse de la mairesse de Paris.

Nous sommes gérés par des abrutis qui n’en ont cure de l’intérêt général et des grands équilibres.

Mais ils s’en fichent, c’est vous qui payez.

Delamarche: Si la France ne fait pas 4,2% de croissance, elle ne rembourse pas les intérêts de la dette Jovanovic: “En comptabilisant les régions, l’endettement de la France est compris entre 140 et 150%”

En l’occurrence les Parisiens reprendront bien le plein de taxes… C’est eux la contrepartie des dettes accumulées par leurs représentants.

Charles SANNAT

« Dans une note confidentielle datée du 20 décembre 2017 à laquelle Le Figaro a eu accès, la conseillère de la maire chargée du Budget, des affaires financières et des marchés publics, Myriam Métais, alerte son cabinet sur les dangers de l’augmentation à venir des montants de remboursement de la dette. Mais aussi des intérêts qui lui sont liés. «En effet, même en contenant notre taux d’endettement à 85 % et notre dette à sept milliards d’euros, nous aurons au-delà de 2020 deux contraintes à assumer», s’inquiète l’énarque en charge des finances. «En fonctionnement, dans les conditions actuelles favorables du marché, le niveau d’emprunt prévu d’ici la fin de la mandature va en effet avoir pour effet d’augmenter, à partir de 2021, à 150 millions d’euros par an en moyenne la charge des intérêts (contre 100 à 120 millions en 2017-18). En investissement, surtout, le remboursement des annuités d’emprunt passera à près de 300 millions d’euros dès 2021 contre 200 millions par an depuis 2014 et atteindra même 300 à 400 millions d’euros en 2030/2040 , poursuit-elle. Un «effet de ciseaux» contre lequel la conseillère met en garde la Mairie, qui se caractériserait par une baisse des recettes et une augmentation des charges. »

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
generalchanzy
generalchanzy
1 année plus tôt

Est ce que vous incluez les J.O? Et le “grand Paris”? Grand Paris qui se remplira de “ruraux” locaux devenus citadins; de futurs gilets jaunes du RER. Si j’ai bien compris, plus on est écolo et plus on endette. A mon avis, ce n’est pas durable. Croire que les “ruraux” sont les seuls en colère est une erreur.

Poujade51
Poujade51
1 année plus tôt

rappelez moi qui a vôté pour HIDALGO : Ah oui , les parisiens : qu’ils assument maintenant et surtout quand viendra l’hiver : qu’ils dansent !

toyet
toyet
1 année plus tôt

Les socialistes travaillent pour les banksters c’est pas nouveau, c’est bizarre on n’entend Naomie Klein et la stratégie du choc, maintenant que cela se passe en europe.

Nerv-yoko
1 année plus tôt

Note: Et ce n’est qu’un début! le #Déficit avec #Paris2024 , c’est une certitude https://t.co/N7wdXtJS3t

4
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x