La sempiternelle reprise économique… Vous en reprendrez bien une louche pour 2018 ?

mensongeA ceux qui contestent ce qu’avancent certains experts sur une crise à venir, sachez qu’elle est déjà là et se déroule sous vos yeux. La plupart des gens passent malheureusement leur temps à nier les faits tout en essayant de discréditer les analystes qui expliquent ce qui se profile. 

A ceux qui croient encore à cette fameuse reprise économique, elle est bien là mais uniquement dans les gros titres et nulle part ailleurs. Je vous conseille vivement de lire la série de liens ci-dessous qui répètent inlassablement depuis 11 ans maintenant, l’arrivée de la reprise économique qui ne se matérialise jamais:

Le dernier article est le meilleur car Christine Lagarde n’en n’est pas à son premier coup d’essai. Je vous laisse lire ses 14 prophéties.

Maintenant si vous prenez le cas de la France, vous allez constater au travers de 7 graphiques que la reprise n’existe qu’au travers des titres que l’on peut lire dans la presse et nulle part ailleurs. Au contraire, la situation a plutôt tendance à s’aggraver malheureusement.

1 – Nombre de demandeurs d’emploi toute catégories confondues

Bien que le gouvernement ne s’intéresse qu’à la catégorie A, il faut regarder l’ensemble des catégories et qu’on le veuille ou non, le chômage n’arrête pas de progresser depuis la crise de 2008. Il n’y a jamais eu d’accalmie sur le front de l’emploi et comme vous pouvez le constater ci-dessous, le nombre de chômeurs toutes catégories confondues dans notre pays bat record sur record selon l’insee.

Source: insee

2 – Travail à temps partiel

Regardez bien le graphique ci-dessous provenant du site tradingeconomics. Le travail à temps partiel n’arrête pas de progresser. On constate de plus en plus de contrats à durée limitée, des contrats très courts, parfois d’une seule journée… le lien entre salarié et employeur se fragilise.

Source: tradingeconomics

3 – La dette publique française

La dette publique de la France a augmenté de 22 milliards d’euros au second trimestre pour atteindre 2231,7 milliards fin juin 2017, soit 99,2 % du PIB. Lorsque l’on regarde le graphique ci-dessous, elle semble être devenue hors de contrôle. En 2007, Juste avant la crise de 2008, la dette publique française s’élevait à 1 252 milliards d’euros. Depuis, elle a augmenté de plus de 78%. Est-ce positif ou négatif ? La réponse est évidente. Et ça ne s’arrangera pas en 2018 puisque selon lefigaro, la France lèvera un record historique de dette !

Source: insee

La France n’a pas fini de voir sa dette enfler puisque selon Olivier Delamarche, si la France ne fait pas 4,2% de croissance par an, elle ne rembourse pas les intérêts de la dette.

France: L’OCDE voit la dette dépasser 100% du PIB en 2018 France: le nouveau gouvernement va accélérer la vente des bijoux de famille

Afin de compléter ce sujet, sachez que la dette publique française n’est pas de 99,2% comme le relate régulièrement la presse mais se situe entre 140 et 150% si l’on prend en compte l’endettement des régions comme l’explique clairement le journaliste Pierre Jovanovic.

4 – Solde de la balance commerciale

Le solde commercial avait atteint un point bas à -74,5 milliards d’euros il y a cinq ans… entre temps, il s’était redressé bien qu’étant resté en territoire négatif ce qui est tout sauf bon. Mais depuis, le solde est malheureusement reparti à la baisse.

Source: insee

France: le déficit commercial devrait se creuser en 2017 Le déficit français devrait connaître une forte dégradation en 2018. Le dernier budget excédentaire remonte à… 1974

5 – La croissance en France depuis 1960

Alors pour la croissance, comme vous pouvez le vérifier ci-dessous, elle ne cesse de chuter tous les 10 ans. Rappelons qu’une prévision sur 3 mois ne donne pas une tendance à 10 ans.

Source: wikipedia

6 – Près de 150 Millions de repas distribués par les restos du coeur

La pauvreté n’arrête pas d’augmenter en France et on peut le vérifier avec le nombre de repas distribués aux restos du coeur. Le chiffre est en constante augmentation. Vous pouvez le constater sur le graphique ci-dessous.

Source: wikipedia

Restos du cœur – Août 2017: le nombre de repas distribués en augmentation cet été France: Aujourd’hui, un Français sur sept vit sous le seuil de pauvreté et 143 000 personnes sont sans domicile fixe

7 – Indice des prix à la consommation

On vous dit que les prix sont stables, qu’il n’y a quasiment pas d’inflation mais en réalité, les prix n’arrêtent pas de grimper. Par exemple, actuellement le prix du beurre a plus que doublé en 1 an mais attention, les marques camouflent les hausses de prix en jouant sur les quantités. En réalité, depuis le passage à l’euro, les prix ont explosé et votre salaire n’a pas suivi cette hausse malheureusement. Prenez le prix d’une maison à 300 000 francs avant 2002, elle en vaut entre 350 000 et 500 000 aujourd’hui. Quasiment X 10. Tout va bien ! D’ailleurs, ce n’est pas la crise, les Français achètent de plus en plus d’occasion car c’est tendance…

Source: tradingeconomics

On vous parle d’un retour à la croissance sans vous expliquer qu’elle est achetée à crédit et donc par de l’endettement. comme l’explique très bien olivier Delamarche, entre 2008 et aujourd’hui, l’Espagne par exemple a mis 12 euros de dette pour avoir 1 euro de Pib. Idem pour nous la France, la « reprise » est bidon puisque vous avez ajouté 3,50 euros de dette pour faire 1 euro de Pib.

Delamarche: « On essaie de vous vendre une croissance qui n’existe pas. Elle est achetée à crédit ! »

Olivier Delamarche: « Bonjour, je viens vous parler de la croissance, vous savez cette espèce de chose dont tout le monde vous parle comme le font les journalistes, les politiques et que personne n’a jamais vu ou en tout cas si peu que ça ne vaut pas le coup d’en faire des discours. Alors pourquoi je vous dis ça ? Eh bien tout simplement parce qu’aujourd’hui le discours dominant est de se féliciter d’un retour de la croissance aux Etats-unis bien sûr et puis en Chine, au Japon, en Europe plus particulièrement en Espagne, au Portugal, et sans doute un peu en France aussi. Alors en fait, cette croissance n’existe pas. on essaie de vous la vendre parce que c’est sympathique mais elle n’existe pas. Pourquoi ? Parce qu’elle est achetée par de la dette et par de la dette de façon GIGANTESQUE, gigantesque aux Etats-Unis, gigantesque en Europe. L’Espagne dont on nous parle beaucoup et qu’on nous cite en exemple entre 2007 et 2017 a mis 12,10 euros sur la table pour retirer 1 euro de Pib. Ca fait beaucoup, beaucoup d’argent, beaucoup de dette qui évidemment vont peser sur la croissance à venir. Alors là, je vous cite l’Espagne mais vous pouvez vérifier cela dans à peu près tous les pays avec l’appui évidemment des banques centrales qui font tourner la planche à billets à tour de bras.

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physique et parer à la criseUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker, pour un stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.


Egon Von Greyerz: « Les raisons d’investir dans l’or et l’argent physique »

Goldbroker propose une solution simple et sûre pour acheter de l’or physiqueUne offre unique et sûre pour investir dans l'or et l'argentGoldBroker: Stockage sécurisé en nom propre hors du système bancaire de vos métaux précieux.

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
[AMAZONPRODUCTS asin= »2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id= »busbb-21″ locale= »fr »]

28 commentaires

  1. Un peu en avance (ainsi je suis le premier !), je souhaite une Bonne Année aux personnes qui tiennent BB, et les remercie pour ce travail. BB est un vrai site d’infos alternatives. Bonne année aussi aux amis posteurs.

  2. Ces données catastrophiques sont le résultat de la collectivisation acharnée de l’économie française menée depuis plus de 4 décennies par l’administration tentaculaire du monstre étatique.

    Le temps est venu de couper profondément dans les moyens et les missions de l’Etat. Il ne peut pas y avoir redressement du pays sans baisse des impôts et des charges. Il ne peut y avoir baisse des impôts et des charges sans baisse des dépenses publiques collectivisées. Il ne peut y avoir baisse des dépenses publiques collectivisées sans réduction massive des effectifs de fonctionnaires et assimilés qui sont trois fois trop nombreux en France.

    Il ne s’agit plus de savoir s’il faut le faire mais comment : soit par des réformes ordonnées, laissant le temps de s’adapter en douceur, soit par une crise désordonnée aux conséquences désastreuses et imprévisibles.

    1. rien à voir.

      le gouffre vient avant tout de la captation monétaire des banques privees.

      Depuis 1973 en france, loi giscard pompidou dit « de rotschild ». on paie depuis 40 ans des interets sur notre dette de facon totalement illegitime.

      1. Avant 73, l’Etat payait déjà des intérêts, et pas qu’un peu. Faudrait songer à changer votre disque rayé et cesser de raconter n’importe quoi à propos de cette loi qui n’a fait qu’acter la fin de la convertibilité du dollar en or et le change flottant.

        « Notre dette » ? Plutôt celle de l’Etat socialo-collectiviste corrompu, illégitime pour cette raison, mais qui devra être remboursée, jusqu’au dernier centime, d’une manière ou d’une autre.

        Les banques privées ne captent que ce qui est nécessaire à leur fonctionnement. Elles reversent à leurs créanciers ce qui leur est dû, au titre de la transformation du court terme (l’épargne) en long terme (l’investissement). Les intérêts sont la juste et légitime rémunération des prêteurs qui, parce qu’ils renoncent à la consommation immédiate de leurs richesses, contribuent de manière inestimable et décisive au développement économique, à la création des emplois et de toutes les richesses.

        C’est grâce aux capitaux rendus disponibles qu’on a pu sortir de la pauvreté absolue d’une économie de subsistance pour entrer dans une économie créatrice de richesses innombrables. Le capital associé à votre emploi est le déterminant essentiel du niveau de votre salaire et de votre pouvoir d’achat. Si vous voulez un pouvoir d’achat plus élevé, c’est simple : il faut associer à votre emploi encore plus de capitaux. Maintenant que vous savez, vous n’oublierez plus jamais de remercier chaleureusement les capitalistes sans qui vous stagneriez dans la misère la plus noire, dénué de tout pouvoir d’achat.

        Très bonne année 2018. Qu’elle soit riche d’une plus grande compréhension du monde tel qu’il est.

        1. Marrant cette démonstration !
          « Libéral-Capitaliste » étant l’inverse de « Socialo-collectiviste », je m’étonne que les Ricains, phare mondial du « Libéral-capitalisme » et appliquant sans faillir les « solutions libérales-capitalistes » qui semblent être votre bible, aient encore plus de dette que nous …
          Les US, ce n’est quand même pas un pays qui verse dans le « social-collectivisme », non ?
          Ou alors on nous cache quelque chose …
          Je crois plutôt qu’on (vous ?) se fout de notre gueule, mais ça c’est comme les recettes libérales, ce n’est pas nouveau et en plus ce n’est pas efficace à voir où en sont les US !

            1. Je ne sais peut être pas de quoi je parle, mais je vois ce qui se passe …
              Et c’est du factuel, pas de la soupe rance à la sauce Hayek resservie tous les jours depuis 30 ans avec les résultats que l’on constate pour 80 % de la population.
              Pour se soigner, il faut sans doute faire partie des 20 % (ceux qui ont voté pour le satisfait rêveur européen au pouvoir actuellement) dont vous faites peut-être partie.
              Mais au moins ça met du piment …

          1. Merci de remettre garfula a sa place. Ce type est lobotomise á l ultra liberalisme. Ce dogme ne fonctionne nul part dans le monde. Il contribue á sans cesse accroitre l egoisme et les concentrations de richesses
            Aux USA la classe moyenne est en train de disparaitres. Beaucoup de vieux sont obliges de travailler, nombre d americains ne peuvent pas se soigner. 50 millions d etre eux vont á la banque alimentaire
            a l oppose la suede, la norverge, la finlande ont des modeles ou les etats sont forts, le niveau d imposition est tres important mais la redistribution egalement
            Pfff decidemment il n y a que des demeures tels garfula pour defendre cette loi de la jungle qu est l ultraliberalisme..

        2. @garofula : Avant 73 quand l etat voulait construire une autoroute, il empruntait certes, mais il empruntait à la banque de france et sans interet.

          C est la toute la nuance. fais le calcul des interets de la dette depuis 73.. et reviens parler ensuite…

          1. 1960 : les intérêts sur la dette publique représentaient 3% des recettes. L’Etat a toujours payé des intérêts sur sa dette. Dire que l’Etat empruntait à la BdF est une histoire à dormir debout. Il le faisait d’autant moins que la monnaie était gagée et que la BdF ne pouvait pas imprimer comme elle voulait sauf à dévaluer mécaniquement à chaque fois. Vous ne savez vraiment pas de quoi vous parlez.

        3. D’après Attac, le renflouement des banques françaises aurait couté 30 milliards
          Le plan de relance du pays lancé par un petit excité sur talonnettes autour de 35 milliards avec les résultat phénoménaux que l on connait

          @A ce jour AUCUN de ces banquiers véreux n’est en prison »
          Si en Islande on les a mis dans prison 5 étoiles avec internet, consoles de jeux,salles de sport

          @ »il faut nationaliser les banques ! »
          SaiSir pas nationaliser

          1. Saisir ce que est habituellement taxé est un fusil à un coup. Une fois les banques saisies, il n’y a plus rien à taxer et l’Etat s’effondre sur lui-même, faute de financement.

        4. @Ce sont les banques les responsables de la crise 2008 et de celle qui arrive au galop

          Ah bon ?et les politocards qui les ont laissé faire et ferment les yeux eux ils ne sont pas responsable?
          Comme ces braves maires qui ont signés des emprunts toxiques pour leur ville à l insu de leur plein grès
          Dans ce pays on a même élu un ex banquier président( qui lui aussi déjà n’était pas au courant de ce qui se passait quand il était ministre)

        5. En 1960, les intérêts de la dette publique représentait 3% des recettes fiscales. Même niveau en 1970 et 1980, donc longtemps avant et après cette fameuse loi. Ce n’est qu’à partir de 1981, quand les socialistes sont arrivés au pouvoir, que la charge de la dette a explosé, surtout avec le déficit systématique des comptes publics, alors qu’avant l’Etat était excédentaire.

          Vos affirmations mensongères décrivent un monde imaginaire qui n’existe que dans votre tête. Réveillez-vous !

        6. En 2008, les banques française ont touché quelques milliards qu’on les a forcées à prendre alors qu’elles n’en voulaient pas car elles n’étaient pas en difficulté. Mais Sarko voulait à tout prix démontrer qu’il s’agitait pour sauver le monde, alors il les a contraintes. Puis elles se sont dépêchées de rembourser pour ne plus avoir à rendre de compte sur cet argent. Au total, l’opération n’a pas couté un seul centime au contribuable. Elle a même été rentable pour l’Etat qui a empoché les intérêts.

        7. Les responsables de la crise sont les Etats et leurs banques centrales. Du fait du monopole monétaire qui est la contrainte ultime, les banques n’ont pas une autonomie réelle qui pourrait justifier de les accuser de quoi que ce soit. La crise qui vient est celle des banques centrales qui impriment sans compter pour sauver leurs Etats respectifs.

    1. Oui, pour moi ça va, mais tous les ans je me coupe un bras pour que cela puisse continuer à aller. Il est hors de question que je me mette à vivre à crédit alors cette année, avec le budget vacance, j’ai acheté un poil à bois que j’ai installé moi même. Au lieu de financer les augmentations EDF, j’achète du bois en liquide aux paysans du coin… Je réfléchis déjà à ce que je vais faire l’an prochain. Peut-être supprimer un des deux chauffe bain.. Bon courrage et bonne année 2018 !

      1. @j’achète du bois en liquide aux paysans du coin…

        Pas bien, et sans factures je présume ..pas de tva pour financer nos politocards.. et pire peut être que vous financez le terrorisme ou un néo nazi..faites attention Pascal 😉

        1. Moi, je ne fais pas de procès d’intentions aux paysans de ma région. Il leur appartient de payer les taxes sur le bois qu’ils vendent tout comme il appartient à l’état de les contrôler. Jusqu’à preuve du contraire, j’ai le droit d’acheter quelque chose en liquide chez le commerçant de mon choix, c’est ma prérogative …. LOL !

  3. Tres intéressant lorsqu’on regarde l’hitorique ci dessus…
    -c’est comme pour l’ UE tous nos politiciens nous disaient : ca sera le pleine emploie et la belle vie …MDR bande de menteurs ….
    Preparez vous …ca va secouer SÉVÈRE….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page