Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
Warning: Entre janvier et Avril 2019, les détaillants américains ont déjà fermé plus de magasins que sur l’ensemble de l’année 2018

Si l’économie Américaine allait aussi bien qu’on nous le rabâche tous les jours, pourquoi tant de commerces ont-ils fermé ? Entre janvier et Avril 2019, le nombre de faillites est déjà plus élevé que le chiffre qui avait été enregistré sur toute l’année 2018. Mais ce n’est pas tout, nous assistons à une explosion du nombre de fermetures de commerces de détail. Du jamais vu, avec une progression de +50% du nombre de fermetures en un an. Alors même si le commerce en ligne ne cesse de se développer, ce concept existe existe déjà depuis quelques dizaines d’années maintenant. Ce n’est quand même pas comme si c’était une nouvelle menace pour l’industrie du commerce de détail. Etant donné que le commerce en ligne continue de croître lentement, nous devrions plutôt nous attendre à une certaine régularité dans le nombre de fermetures de commerces physiques mais au lieu de cela, nous sommes témoins d’un véritable effondrement. Et si comme on nous le dit tous les jours, l’économie Américaine était vraiment en forte croissance, c’est ce que l’on pourrait vérifier. En revanche, si l’économie Américaine se dirigeait vers une récession, nous assisterions à la même situation que celle que nous pouvons observer aujourd’hui.

L’année dernière, les commerces de détail ont connu 5864 fermetures de magasins.

C’était un chiffre plutôt déprimant mais nous sommes aujourd’hui en avril 2019 et nous avons déjà dépasser ce record. Ceci provient de la chaîne CNN

Depuis le début de l’année 2019, il a été annoncé que 5994 magasins allaient mettre la clé sous la porte. Ce chiffre dépasse déjà largement l’ensemble des fermetures qui avaient été annoncées au cours de toute l’année 2018 selon un rapport récent réalisé par Coresight Research.

A cette même période l’an dernier, régnait un vent d’optimisme dans l’industrie du commerce de détail. Les clients se déplaçaient de plus en plus dans les centres commerciaux au cours des premiers mois de l’année avec un pic en août.

Mais depuis quelque chose s’est passé et la tendance s’est clairement inversée.

L’ensemble de la clientèle à travers l’Amérique, qui se déplace vers les centres commerciaux a connu un pic en août 2018 et depuis cela a commencé a chuté. Il y a eu une remontée pendant quelques mois d’après un dernier rapport réalisé par l’entreprise Thasos qui se base sur plus de 100 millions de clients potentiels (étude réalisée par des échanges téléphoniques) qui entrent et sortent de certaines zones commerciales.

Une fois encore, on ne peut tout mettre sur le dos du commerce en ligne. Les déplacements physiques des clients ont augmenté pendant un moment mais ce qui est clair c’est que la situation s’est inversée et que nous sommes vraiment en train d’assister à un ralentissement économique constant.

C’est triste mais ce n’est que le début. En fait, un expert cité par CNBC, estime que le nombre total de fermetures de commerces de détail aux Etats-Unis, devrait atteindre le chiffre hallucinant de 12.000 d’ici la fin de l’année 2019…

« Je m’attends à une accélération de ces fermetures de commerces en 2019 qui touchera quelques 12.000 magasins avant la fin de l’année » a expliqué Deborah Weinswig, fondatrice et PDG de Coresight.

Si cela arrive nous allons faire voler en éclats le dernier record annuel de près de 4.000 fermetures supplémentaires.

Nous ne sommes qu’aux prémices d’un effondrement du commerce de détail Américain et cela va ne va faire que s’aggraver dans le temps.

Bien entendu, il n’y a pas que l’industrie du commerce de détail qui est impactée. Au fur et à mesure que le temps passe, nous obtenons de plus en plus de données qui prouvent que l’économie Américaine est en train de glisser vers une nouvelle récession. Par exemple, nous venons d’apprendre que lors du premier trimestre 2019, l’industrie manufacturière a baissé d’1.1% comparativement au même moment de l’année précédente

L’industrie manufacturière a baissé d’1,1% au cours des 3 premiers mois de cette année par rapport à la même période de l’année précédente, a publié la Fed.

La principale raison qui justifie ce déclin de l’industrie manufacturière est très claire. Les marchés sont submergés par les stocks de marchandises invendues et le ratio des stocks par rapport aux ventes aux Etats-Unis n’a fait qu’ augmenter régulièrement.

USA: La situation économique se dégrade: l’indice de Fret Cass en baisse pour le 4ème mois d’affilée Rien ne va plus dans les ports de la côte ouest des États-Unis, le volume des échanges commerciaux plonge !!

Tôt ce matin dans un article de Bloomberg, certains faisaient des commentaires sur les chiffres élevés des stocks d’invendus.

Il y a eu une progression des stocks d’invendus dans le secteur de l’automobile, dans lequel les vendeurs de véhicules et de camions, sur une moyenne de six mois, concorde avec le plus haut ratio d’invendus depuis 2009. Les constructeurs et vendeurs d’accessoires et de vêtements partagent le même problème, comme d’ailleurs les petites entreprises. Ces variations concernant les stocks ne font qu’accentuer ce ralentissement avec une économie qui doit déjà faire face à des bouleversements liés aux impacts des réductions d’impôts. Tout ceci ralentit la croissance générale et ne fait qu’accroître les tensions économiques.

Comme l’activité économique ralentit, il y a moins de produits qui sont acheminés dans le pays par trains, par avions ou encore par camions. Nous venons de recevoir une nouvelle actualisation par le biais de l’indice Fret Cass, qui met en évidence une baisse conséquente depuis quatre mois d’affilée du volume du transport de fret aux Etas-Unis…

Le volume de transport de fret à travers le pays, que ce soit en camion, en train, en avion ou en péniche, a baissé de 1% en mars comparativement à l’année dernière, selon l’indice Fret Cass. Cela correspondait au 4ième mois consécutif de baisse par rapport à l’année précédente et ce depuis la récession dans le transport de 2015 à 2016.

Pour mes lecteurs réguliers, ces nouveaux chiffres ne devraient pas les surprendre car j’avais repéré ces tendances depuis un bon moment déjà.

Toutes ces données nous montrent à quel point la situation économique se détériore et la plupart des experts nous rappelle combien nous sommes proche d’une nouvelle récession.

Malheureusement, ceci n’a rien voir avec une nouvelle récession. Comme je l’ai souligné à plusieurs reprises, tous nos problèmes économiques et financiers sur le long terme s’aggravent depuis la dernière récession. Nous n’avions jamais vu des bulles telles que celles-là aujourd’hui et le décor est planté : nous allons droit vers le plus grand des effondrements dans l’histoire Américaine.

La seule raison qui nous a permis de tenir aussi longtemps a été d’hypothéquer sans relâche nos problèmes actuels à plus tard. Nous avons emprunté des milliers et des milliards de milliards de dollars que nous n’aurions jamais dû emprunter et la réserve fédérale a inlassablement injecté des tombereaux liquidités sur des marchés financiers en surchauffe.

Ces « mesures d’urgence » ont permis de stabiliser l’économie Américaine pendant un certain temps mais en agissant ainsi ils n’ont fait qu’aggraver nos problèmes à long terme.

Enfin, ce n’est pas seulement l’industrie du commerce qui s’effondre. Notre économie est construite sur des fondations instables tandis d’un ouragan géant se rapproche de nos côtes.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 37,68 €. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule. Pour des prix imbattables sur l’achat d’Or et d’Argent, c’est ici et sur devis. Livrable dans toute la France.

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

L’Or des Fous (Broché)


Prix habituel EUR 24,00
Neuf: EUR 24,00 EUR En stock
Used from: EUR 24,00 En stock
buy now

Guide de l’Investissement en Or et autres métaux précieux (Broché)


Prix habituel Price Not Listed
Neuf: 0 Non disponible
Used from: 0 En stock
buy now

L’effondrement du dollar et de l’euro et comment en profiter (Broché)


Prix habituel EUR 22,00
Neuf: EUR 22,00 EUR En stock
Used from: EUR 22,00 En stock
buy now

Guide d’investissement sur le marché de l’Or (Broché)


Prix habituel EUR 26,35
Neuf: EUR 26,35 EUR En stock
Used from: EUR 26,35 En stock
buy now

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Subscribe  
Me notifier des