Jean-Pierre Chevallier: « Les banques françaises sont en très mauvaise situation, elles risquent de tomber en faillite !! »

Olivier Pichon reçoit Jean-Pierre Chevallier, Professeur agrégé d’économie, économiste et animateur du site consacré aux questions bancaires et financières: Chevallier.biz

Politique & Eco n°212 : La dette, les banques et la création monétaire : petit voyage en absurdie

Olivier Delamarche: “La fin de l’histoire est proche… les banques vont sauter !” Charles Gave: 70% des banques européennes en état de quasi faillite

Source: tvlibertes

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 37,68 €. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule. Pour des prix imbattables sur l’achat d’Or et d’Argent, c’est ici et sur devis. Livrable dans toute la France.

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               
[AMAZONPRODUCTS asin= »2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id= »busbb-21″ locale= »fr »]

14 commentaires

  1. Sauf… Les banques communales… Et la banque de France (pour ceux qui on pensé à y ouvrir un compte avant 1990) qui du coup peut émettre les € manquants.

    Toutes les autres sont les fillales des 4 gros (ils ont mangé tout le monde) : ʙᴘᴄᴇ ; ʙɴᴘ Paribas ; crédit mutuel arkéa ; lcl.

    Bien sûr toute systémique. L’argument c’est que les banques qui gèrent l’épargne sont fortement réglementés pour éviter de faire faillite.
    Mais il ne fait aucun doute que ces dernière devront se porter au secours des filliales marchés les entraînant à leur tour (c’est d’ailleur la nécessité de sauver Natixis qui avait nécessité le renfloument de de Banque populaire et des caisses d’épargnes puis de leur fusion en 2009)

  2. Au sujet du partenariat Public-Privé, il y a pas mal d’années j’avais déjà eu connaissance, au sujet des caisses de retraites, des « transferts », comprendre prêts, faits par les caisses du Privé (sans doute sur « instigations » de l’État…)aux caisses de retraites du Public, donc celles des fonctionnaires.
    Déjà se posaient des difficultés supplémentaires se généralisant par l’introduction des risques sur les retraites du Privée compte tenu des trous abyssaux des finances publiques et, par ricochet, les dettes du Privé dont les risques sont augmentés d’autant.
    Entretien très bon, très clair, très classique, une mise au point lucide à laquelle il faut se tenir dans la mouvance économique, sociale et financière.
    Le projet suisse de la Monnaie pleine (très voisin du projet pour 100%-monnaie) y est rapidement cité. C’est un projet qu’il faut d’urgence appuyer car il dépasse les limites de la Suisse.

    1. Oh, mais jusqu’à François Mitterrand la France avait un système de monnaie pleine (loi 45-15). Et avant que toute les banques soient nationalisé et privatisés (balayant ainsi tout les modes de gestions) et avant la libération, la France était le point de départ de la doctrine Germain selon laquel les comptes courant non réumérés ne doivent pas servir au crédit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page