Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Le PMI manufacturier US vient d’atteindre son plus faible niveau en près de 10 ans et ce n’est pas tout…
 

Après des PMI européens (légèrement) meilleurs que prévu, les attentes vis-à-vis des PMI américains prévoyaient une certaine stabilisation après la chute qu’on avait observé au mois de mai, mais ce n’est pas le cas.

Les indices PMI des secteurs manufacturier et des services pour juin ont encore baissé, se situant juste au-dessus du seuil technique des “50” qui sépare croissance et récession.

On est à l’aube d’une énorme récession. Des tonnes d’invendus s’empilent dans les entrepôts US Je vous mets au défi de me dire que l’économie US est florissante après avoir lu cette liste de 19 faits alarmants !!

L’indice PMI composite d’IHS Markit pour les Etats-Unis ressort à 50,6 en estimation flash pour le mois de juin, à comparer à 50,9 pour mai. Un plus Bas de 40 mois.

  • Le secteur des “services” a baissé à 50,7 contre 50,9 au mois de mai. Un plus bas de 40 mois.
  • L’indice mesurant les attentes en terme d’activité est tombé à 57,8 – Plus faible valeur jamais enregistrée.
  • L’indice PMI manufacturier a chuté de 50,5(Mai) à 50,1. Un plus bas de 117 mois.
  • L’Indice Flash de la production industrielle aux États-Unis a chuté à 50,2 contre 50,7 en mai. Un plus bas de 37 mois

Chris Williamson, économiste en chef chez IHS Markit, a commenté les données préliminaires (‘flash‘) pour le mois de juin :

«Au cours des derniers mois, le secteur des services a été davantage impacté par un ralentissement provoqué par le secteur manufacturier. La vigueur de l’économie du secteur des services observée en début d’année n’a pratiquement plus progressé en juin, enregistrant la seconde plus faible croissance mensuelle depuis la crise financière mondiale.

« L’optimisme des entreprises est également devenu plus modéré, la confiance sur l’année est en baisse au milieu d’inquiétudes grandissantes concernant les tarifs douaniers, le risque géopolitique et le ralentissement de la croissance économique dans les mois à venir.

« Le marché du travail montre également des signes de ralentissement. Les données de l’enquête pour juin indiquent une croissance de l’emploi non agricole de 140 000, contre une moyenne 150 000 au deuxième trimestre, après 200 000 observées au cours des trois premiers mois de l’année.

« Les prix des biens et services ont quant à eux augmenté légèrement en juin, principalement en raison des droits de douane. A titre d’exemple, environ deux tiers des fabricants ont imputé une partie ou la totalité de leurs hausses du coût des matières premières au cours de ce mois aux tarifs douaniers. Toutefois, l’impact inflationniste des tarifs a été compensé par un ralentissement plus général de la demande, ce qui a réduit le pouvoir de tarification des fournisseurs. Le taux d’inflation général du coût des intrants (Élément entrant dans la production d’un bien) dans le secteur de la fabrication est tombé à son plus faible niveau en deux ans, tandis que la valeur moyenne des prix de l’ensemble des biens et services ont affiché l’une des plus faibles augmentations jamais observées depuis la fin de l’année 2016.

Warning – USA: L’ensemble des indicateurs économiques indiquent une récession !! Peter Schiff: “La Fed va réduire ses taux, les ramener à zéro mais ça n’arrêtera ni les marchés de baisser, ni la récession d’arriver !”

Williamson constate enfin:

« L’activité des entreprises a frôlé la stagnation en juin, progressant au rythme le plus lent depuis février 2016 et clôturant un deuxième trimestre au cours duquel les données de l’enquête indiquent que le rythme d’expansion économique a chuté à 1,4%.

Allons-nous assister à une baisse des taux en juillet de 50 point de base .

Source: zerohedge

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, le moment est venu de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation.

Pour ceux qui pensent avoir peu de moyens, rappelez-vous que vous pourriez acheter 1 gramme d’or par mois, ou plus, ce qui coûte aujourd’hui 37,68 €. Au fil du temps, cela vous permettra d’accumuler un important pécule. Pour des prix imbattables sur l’achat d’Or et d’Argent, c’est ici et sur devis. Livrable dans toute la France.

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin=”2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id=”busbb-21″ locale=”fr”]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Alex Po
1 année plus tôt

il est beau le reve americain…..

1
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x