Ce site est entièrement dédié à l'analyse technique sans pour autant dédaigner l'analyse fondamentale. Nous avons voulu ce site interactif et convivial où vous pouvez poster vos commentaires et études dans les différents forums.
« Pas de krach en 2020 pour Steve Eisman, la star de « Big Short » » L’édito de Charles Sannat

Pour Steve Eisman, la star de « Big Short », difficile de prédire la prochaine crise.  C’est en tous cas ce qu’il dit dans cet entretien accordé à La Libre Belgique. Steve Eisman, un investisseur surtout connu pour avoir anticipé la crise financière de 2008… et avoir gagné beaucoup d’argent en anticipant l’explosion des subprimes et le fait que tout était assez bidonné.

Il avait misé sur l’effondrement du marché immobilier après avoir vu se multiplier les défaillances des ménages américains ayant souscrit aux désormais fameux « subprimes », son pari, audacieux et au final très lucratif, est raconté dans le film « The Big Short », sorti en 2015.

Il n’était pas seul dans cette histoire un peu folle, il y avait aussi Mickael Burry.

Bref, que pense-t-il donc la situation ?

Rien.

Ou pas grand chose.

« Il est peu probable qu’un tel cataclysme se reproduise ». « Cette crise « systémique », qui a « failli faire brûler la planète », était due à l’endettement trop important des banques et à l’explosion des « subprimes ».

« Ce risque n’existe plus. L’endettement (des établissements financiers) est beaucoup moins important aux Etats-Unis et en Europe, les banques sont mieux réglementées ».

« Une récession de moindre ampleur reste tout à fait possible. Mais l’économie pourrait tout aussi bien continuer à croître poussivement pendant encore plusieurs années.

« Il y a trop de variables pour tenter de deviner ce qui va se passer ».

« La qualité du crédit aux Etats-Unis est très bonne, en particulier du côté des consommateurs ».

Bref, un blabla assez décevant de prime abord de la part de ceux qui avait vu arriver l’explosion de la bulle immobilière. Mais creusons encore un peu.

« L’argent est gratuit, ce qui rend possible beaucoup de choses qui ne le seraient pas autrement », observe l’investisseur.

« L’argent est gratuit, ce qui rend possible beaucoup de choses qui ne le seraient pas autrement »

Voilà le fond du problème.

L’argent gratuit qui rend beaucoup de choses possibles qui ne le seraient pas autrement !

Dans un monde d’argent gratuit, les crises ne sont plus prévisibles, et elles sont mêmes, par nature, presque impossibles.

Ce qui créé une crise ce sont des excès qui mènent à l’insolvabilité d’acteurs économiques. Les excès de demande d’argent augmentent les prix de l’argent. Les taux montent. Bref, au bout d’un moment il n’y a plus assez de capital pour tous ceux qui ont besoin, les plus fragiles meurent. Puis l’activité repart et un nouveau cycle commence.

Ainsi se déroule la vie économique dans un monde normal.

Dans un monde d’argent gratuit, c’est la croissance éternelle, jusqu’au jour, où, plus personne ne voudra de cet argent, car il y aura une perte de confiance dans la valeur même de la monnaie.

C’est cela que dit Steve Eisman quand il parle d’argent gratuit.

Ce n’est pas la réponse de Steve Eisman qui est mauvaise, c’est la question.

La bonne question n’est pas quelle sera la prochaine crise, mais, « dans un monde d’argent gratuit une crise économique est-elle seulement possible, une crise monétaire inévitable ? ».

Voilà de quoi méditer pour votre week-end. Je ramasse les copies lundi !!

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
7 Comment threads
14 Thread replies
12 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
14 Comment authors
Patrice SAGEBonnes nouvelles pour le Bitcoinchannyélu psPoujade51 Recent comment authors
  Subscribe  
Me notifier des
channy
Invité
channy

Sannat il a ecouté ce qu il a bien voulu écouter de Eisman, j invite les lecteurs a écouter l interview posté hier sur ce site
https://www.businessbourse.com/2019/11/28/ce-financier-tres-ecoute-par-wall-street-qui-avoue-naviguer-dans-le-brouillard-avec-philippe-bechade/

Apparement P.Bechade n’a pas compris la même chose, car il précise que pour Eisman la dette des entreprises est LE gros problème(même avec l’argent gratuit) ce qui recoupe avec les alertes de la BCE..disant qu en cas de remontée de taux 45% des entreprises deviendraient des zombies(post de la semaine passée )

utilisez DVF
Invité

Lorsque l’on lit le livre de Michael Lewis “the big short” et qu’on regarde le film on se rend comp… https://t.co/5Nl5szDip3

Cyrus
Invité
Cyrus

Et lorsque les monnaies n’auront plus aucune valeur, l’économie ruinée par l’hyperinflation, on viendra nous pondre une belle monnaie mondiale basée sur l’or ? Mais ne vous réjouissez pas si vite, pourrez-vous encore revendre votre or sans vous faire racketter ? Aura-t-on seulement encore le droit de posséder de l’or ? Pour établir sa monnaie l’état ne risque t-il pas de réquisitionner tout ça (les achats anonymes sont déjà interdits donc il doit y avoir un fichier qui dit qui a quoi et depuis quand etc…)? L’or aura toujours de la valeur mais saurons-nous gouvernés un jour par des gens… Read more »

Poujade51
Invité
Poujade51

T’inquiète cyrus : si le paradigme que tu décris arrive, il restera un marché noir pour l’or : tout le monde n’est pas débile, tout le monde ne leur mange pas dans la main!

élu ps
Invité
élu ps

Il est facile de retracer tous ceux qui parlent d’or sur internet grace a l’industie du data.On peut logiquement penser qu’ils savent déja qui en possède.Pour ma part je préfère rester dans la légalité:si vous n’avez rien a vous reprocher vous n’avez rien a craindre!

Poujade51
Invité
Poujade51

Ben si : qu’ils te le pique ! ce serait pas la première fois à travers l’Histoire :
Quand ils sont dans la merde jusqu’au cou : celle qu’ils ont créée et dont ils sont responsables, ils ne trouvent rien d’autres à faire que spolier les masses laborieuses et malgré ton statut d’élu PS je pense que tu ne sera pas assez haut dans l’organigramme pour ne pas être impacté!

Patrice SAGE
Invité
Patrice SAGE

“ELU PS”…Vous portez bien votre nom !

beverly
Invité
beverly

Pourtant c’est vraiment limite on arrive a tenir, mais franchement dans quel état. Il a peut être raison mais en tout cas l’année prochaine risque d’être bien agitée.

channy
Invité
channy

Quand on change sans arrêt les règles du jeu cela peut tenir très longtemps surtout quand la bourse fonctionne avec des robots
cette année aussi elle été agité ,on pète tous les records a la bourse
Allez vous êtes surement allée au vendredi noir d amazon racontez nous un peu.

GUMROUGE
Invité
GUMROUGE

si Steve Eisman a raison. ca voudrais dire qu on a ecouter un paquet de braillard alarmiste pendant 10 ans…?????

épargnant_atteré
Invité
épargnant_atteré

En même temps lui à juste suivis et mis ces billes dans les prédictions de Michael Burry et rien d’autre il en à profité pour s’enrichir mais sans le vrai génie de l’histoire il aurais fini plumé comme ses autres copains qui font joujou avec leur fric sur le dos des pauvres gugus qui peuple la planète

JIM
Invité
JIM

L’explosion de la bulle des subprimes n’était qu’un épiphénomène certes important mais elle n’était pas systémique. A.TOOZE l’a expliqué dans son livre “CRASHED” : la hausse des taux de la FED a entrainé un syphonnage des dollars vers les US qui a entrainé une crise de liquidité et donc de solvabilité des banques européennes qui n’avaient plus de dollars pour financer les émergents . C’est pourquoi la FED a été obligé de renflouer les banques européennes via un gigantesque swap de dollars au profit de la BCE. Elle n’a fait que corriger la bourde de la hausse des taux aux… Read more »

franck barron
Invité
franck barron

C’est les libéraux qui sont à l’origine de la crise et c’est le socialisme que l’on accuse, toujours le même commentaire mensonger. La crise des subprimes, pas systémique ! Rien à rajouter.

bigmac29
Invité
bigmac29

Le socialisme !

Viens au Venezuela voir ce que donne ton socialisme ! cry

beverly
Invité
beverly

bigmac29 c’est partout pareil même ceux qui venerent la Russie on a eu un article ici il y a peu de temps les gens agés sont obligés de bosser

channy
Invité
channy

Au japon, dans toute l’Asie , aux usa…des retraités de 70 ans et plus travaillent…dans ma belle famille, certains bossent encore comme veilleur de nuit à 74 ans..
@ceux qui venerent la Russie on a eu un article ici il y a peu de temps les gens agés sont obligés de bosser”
tiens je vous fait une Graziani..ils ont fait des études ces retraités? fallait pas divorcer non plus, pas picoler

Poujade51
Invité
Poujade51

L’autre jour quand je t’ai dis qu’en Argentine avec un capitalisme (macri : un peu plus à droite que Fillon ) on avait les mêmes résultats, tu m’as écris que le problème n’était ni le socialisme, ni le capitalisme mais la corruption de ces élites !

Aurais-tu changé d’avis?

Bonnes nouvelles pour le Bitcoin
Invité
Bonnes nouvelles pour le Bitcoin

Le socialisme est un cancer.

Fraude massive à la Sécurité Sociale.
https://www.youtube.com/watch?v=f1z1A0prhng

JIM
Invité
JIM

La crise des subprimes a été suffisamment analysée et commentée: elle est la conséquence typique du capitalisme de connivence des grands monopoles bancaires JPM , GS, Citi etc…et leurs serviteurs stipendiés que sont la FED et les agences de notation .
Où est le libéralisme la dedans? Lenine n’a t’il pas dit que l’impérialisme (les multinationales sans concurrence et de connivence entre elles )etait le stade suprême du capitalisme ?
Permettez moi d’ajouter qu’il est l’antichambre du socialisme .

channy
Invité
channy

@solvabilité des banques européennes qui n’avaient plus de dollars pour financer les émergents ”

???????????????? c est l europe qui finance seule les émergents? pas la chine, pas le japon(les samurai bonds vous connaissez?)le shadow banking japonais a financé une grande partie du développement de la Thaïlande,Malaisie
Etayez vos propos svp

JeanLouis Mallar
Invité

aucun de d’accord