Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
La « profitation » sans vergogne de nos élites qui se goinfrent !
 

La dernière enquête de Mediapart a provoqué la colère des dirigeants de la FNSEA puisque le site d’informations a dévoilé leurs salaires mirobolants, et d’ailleurs la FNSEA n’a pas pour le moment contesté les montants évoqués, mais les méthodes employées par Médiapart pour obtenir ces informations…

L’enquête intitulée « À la FNSEA, le train de vie hors sol des dirigeants » a notamment révélé le salaire de son nouveau directeur général, Clément Faurax, s’élevant à «13 400 euros brut mensuels, soit 3 300 euros de plus que le ministre de l’Agriculture ». De manière générale, les postes de direction ont connu des augmentations de 5 à 30 %, selon les cas, depuis l’arrivée de la nouvelle direction en avril 2019.

Ainsi, le salaire du directeur adjoint a été rehaussé de 30 % pour atteindre 9 600 euros brut mensuels, tandis que le directeur du département « économie et développement durable » touche 7 500 euros brut (+11,5 %), et celui du département des affaires sociales gagne 7 400 euros brut (+14 %), affirme Mediapart.

Le média dénonce ainsi des niveaux de rémunération bien supérieurs à ce qui se pratique dans les autres syndicats. Pourtant, la FNSEA aurait fait état d’1,5 million d’euros de pertes pour l’année 2019.

Nos agriculteurs sans le sous apprécieront que leurs cotisations servent à verser de plantureux émoluments à quelques cadres dirigeants de ce syndicat.

Pour la patronne de la FNSEA, on est à Paris (sous entendu cela coûte cher de vivre à Paris), il faut bien attirer des « compétences », donc c’est normal de filer plus de 13 K€ par mois en salaire dans un syndicat, la notion d’engagement et de bien commun ayant décidémment du plomb dans l’aile dans notre monde où largent rend tout le monde fou depuis 15 ans.

La FNSEA n’est ni mieux ni moins bien que plein d’autres.

C’est partout la « profitation » généralisée, le goinfrage sur le dos des autres comme le disaient nos amis antillais qui de mémoire avaient inventé ce mot si pertinent pour dénoncer ce gavage d’élites qui ont perdu définitivement le sens du service, de l’Etat.

Le fossé entre les riches et les pauvres: Le germe de la révolution ! Inégalités des richesses: l’écart continue de se creuser

Charles SANNAT

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

0 0 vote
Article Rating
Subscribe
Me notifier des
guest
6 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Poujade51
Poujade51
3 mois plus tôt

Vive la transparence ! les donneurs de leçons en tout genre vont se faire beaucoup moins « légion » !

Drusus III
Drusus III
3 mois plus tôt

Voler l’Etat d’une façon ou d’une autre, doit être notre leitmotiv! Ne nous laissons pas faire. Plus nous serons, plus nous aurons des chances de gagner
Vive l’anarcho-capitalisme!
Justice pour les Balkany de France, Grands ou petits!

00 888
00 888
3 mois plus tôt

Pas contradictoire!
Même modèle que le lait c est qui le patron qui n est jamais vendu en dessous d 1 euros le litre pour que l exploitant en touche 40 (pour rappel la tva c est 5%).
Répartir la chaîne de valeur en faveur de la production, ça fait commerce équitable c est à dire trop bobo.

Non pour eux le problème, c est uniquement le consommateur qui ne crache pas assez.

Personne
Personne
3 mois plus tôt

S’il n’y avait que cela, on serait dans la « normalitude » de la corruption française généralisée. Mais ne voilà t-il pas qu’il est sorti récemment des « rumeurs » concernant un accord avec la Gendarmerie pour mieux surveiller les grandes exploitations. On savait ce pays vérolé par la corruption et le fric (pléonasme), mais voilà en plus que les « gardiens de la paix », pardon « les forces de l’ordre » vont se porter garantes de l’utilisation de tous les pesticides et autres produits phytosanitaires employés à tour de bras par les adhérents de la FNSEA. Bref, dérive policière de plus en plus forte au pays… Read more »

00 888
00 888
3 mois plus tôt
Reply to  Personne

Sauf que pour les adhérents, le problème c est pas ça mais le consommateur qui ne paie pas assez pour supporter tous ça.

Ils sont contre une meilleure répartition et la réduction du nombre d intermédiaire!

Jacques b
Jacques b
3 mois plus tôt

Il faut rajouter aux salaires les remboursements des frais d’hôtel ******et de restaurant, lors des coloques et divers prétextes pour voyager à peu de frais !!!

6
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x