Ici, la seule chose qui doit vous guider, c'est votre esprit critique et la manière dont vous devez comprendre et vous servir de l'information. Voilà pourquoi l'aide et l'utilité de BusinessBourse, organe à 100% libre et indépendant. En savoir plus...
Les Etats-Unis vivent une nouvelle Grande dépression, voire pire… 10 faits !

La dernière récession a vraiment été rude, mais ça n’a jamais été à ce point. Il est grand temps de faire face à la réalité et cela veut dire d’accepter enfin que l’économie américaine plonge dans une très forte dépression. Il s’agit déjà du pire ralentissement économique que l’Amérique a connue depuis la Grande Dépression des années 1930s et nous sommes témoins du plus grand bond du chômage de toute l’histoire des Etats-Unis et de loin. Bien entendu, cest bien la peur liée au Covid-19 qui a été à l’origine de l’implosion de la bulle économique dans laquelle nous nous trouvions et cette peur du virus risque de nous suivre pendant encore très longtemps. Donc il va falloir que l’on se prépare à affronter une crise économique qui va s’amplifier et à ce stade, même le «Time Magazine » fait allusion ouvertement à ce nouveau ralentissement en parlant clairement d’une dépression économique. Inutile de vous dire qu’il y aura énormément de débats quant à savoir quelle sera son intensité mais une chose est sûre, c’est que nous n’avions jamais vu quelque chose d’aussi grave depuis la seconde guerre mondiale. Afin de de vous démontrer mon analyse, je vous propose de partager ces 10 faits importants :

  1. Selon une étude qui a été publiée par le « National Bureau of Economic Research », plus de 100 000 entreprises américaines ont dû fermer leurs portes pendant la pandémie et cela représente des millions d’emplois qui ne reverront jamais le jour.
  2. La Fed d’Atlanta prévoit désormais que le PIB américain va plonger de -42,8% durant le deuxième trimestre 2020
  3. Une nouvelle prévision du PIB américain réalisée par la Fed d’Atlanta sur les trois mois à venir et jusqu’au mois de juin indique une chute sans précédent de -42,8%. La réserve fédérale régionale décrit ces nouvelles données comme étant des estimations réalisées en temps réel, et les compare avec le rapport officiel du gouvernement, dont les statistiques sont largement dépassées. Les données pour le premier trimestre 2020 montraient une diminution de 4,8%, mais comprenait qu’une période limitée liée à l’impact du Covid-19.

  4. Nous avons appris vendredi que les ventes au détail ont chuté de -16,4% au cours du mois d’avril, et que c’est un nouveau record de tous les temps.
  5. La production américaine a chuté de -13,7% le mois dernier, et c’est le pire chiffre jamais enregistré pour ce secteur.
  6. La production industrielle américaine a chuté de -11,2% le mois dernier, et c’était le pire chiffre sur 101 années.
  7. Incapables de faire face à une prochaine crise économique: 41% des américains sont fauchés ! Après le travail, certains américains en sont à devoir chercher de la nourriture dans les poubelles des voisins

  8. Ce jeudi, nous avons appris que le nombre de personnes qui avaient effectué des demandes d’allocation chômage pendant la pandémie avait atteint 2,9 millions, ce qui porte le total à 36,5 millions. Rappelez-vous que lors de la grande Dépression des années 1930s, il y avait seulement 15 millions d’américains sans emplois.
  9. Selon la FED de Chicago, le véritable taux de chômage aux Etats-Unis est désormais de 30,7%.
  10. Selon une étude qui vient d’être menée par des responsables de la Fed, pratiquement 40% des américains qui perçoivent un revenu de moins de 40 000$ par an, ont perdu leur travail pendant cette crise.
  11. Une étude a démontré que 42% de toutes les pertes d’emplois pendant cette pandémie ne reverront jamais le jour.
  12. Selon un professeur en économie de l’Université de Columbia, la population des sans-abris va augmenter de 45% d’ici la fin de l’année 2020.

On a jamais connu dans le passé des statistiques économiques aussi effroyables et il faut imaginer que les mois à venir ne feront qu’aggraver ce bilan déjà catastrophique.

En fait, la situation est si mauvaise que même Jerome Powell admet ouvertement qu’il n’a aucune idée de la durée de ce ralentissement économique…

« Il y aura une reprise économique… On va y arriver. Cela prendra sûrement du temps, voire même beaucoup de temps. Cela pourrait durer jusqu’à la fin de l’année 2021 », voilà ce qu’a déclaré Jerome powell lors d’une rare interview télévisée qui a duré une heure ce dimanche soir. On ne sait vraiment pas ce qui va se passer. Nous espérons tous que cette crise ne durera pas trop longtemps, mais personne n’est capable d’anticiper quoi que ce soit ».

Dans les mois à venir, il va falloir surveiller de très près certains secteurs et tout particulièrement le marché de l’immobilier commercial. Ce qui suit provient de Zero Hedge…

Mais depuis, avec la pandémie du Covid-19, et le confinement qui s’en est suivi, le marché de l’immobilier commercial s’est comme paralysé. Certains bâtiments qui jadis étaient occupés par des gérants de restaurants, de bureaux, d’hôtels, des spas ou encore plein d’autres commerces qui ont été classés en tant qu’entreprises non essentielles, se sont littéralement vidés, et ce brutalement.

Tout ce processus a clairement mené le marché de l’immobilier commercial américain dans une situation chaotique. Alors que quasiment l’ensemble des locaux commerciaux se sont vidés, il y a eu énormément de pression sur pratiquement toutes les catégories d’actifs liés à l’immobilier commercial.

D’après les dernières données TREPP compilées par Morgan Stanley, le quart de l’ensemble des titres adossés à des créances hypothécaires seraient sur le point de faire défaut.

Je suis personnellement convaincu que nous sommes au bord du plus grand effondrement de l’immobilier commercial de toute l’histoire américaine.

Alors que les dominos tombent les uns après les autres, cela va déclencher un véritable tsunami sur le secteur financier, et cela va faire passer la crise des supbrimes de 2008 pour un pique nique.

Mais au moins, les avocats spécialisés en faillites auront beaucoup de travail. La semaine dernière, les faillites auxquelles nous avons assistées jusqu’à maintenant n’ont été que la partie émergée de l’iceberg.

Je pense que les politiciens américains vont vraiment regretter d’en avoir trop fait face au COVID-19, parce que personne ne sera en mesure de faire repartir la croissance alors que la bulle économique vient d’éclater.

Malheureusement, très peu de gens ont compris à quel point notre «boom» économique alimenté uniquement par de l’endettement était si fragile et, en fin de compte, il n’aura pas fallu que très peu de temps pour que l’on replonge dans une nouvelle dépression économique.

Et maintenant, chaque nouvelle crise qui va survenir ne fera qu’aggraver nos problèmes économiques actuels. Nous allons vivre un très très long cauchemar, et la sortie du tunnel n’est pas pour demain.

Même avant l’arrivée du COVID-19, les sans-abris étaient devenus un problème majeur dans beaucoup de nos grandes villes américaines, et maintenant les villes pleines de tentes se multiplient rapidement et partout.

Nous allons rencontrés énormément de difficultés économiques dans les mois à venir. E,n réalité, tout ceci aurait pu être évité si nous avions fait des choix très différents.

Mais nous ne l’avons pas fait, et maintenant nous devons tous en payer le prix fort.

Source: theeconomiccollapseblogVoir les précédentes interventions de Michael Snyder

A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse

Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu d’acheter de l’Or avant qu’il ne soit trop tard. Pour les très rares personnes qui ont des actifs à protéger, il devient urgent de sortir des bulles d’actifs(marché boursier, obligataire, immobilier, etc…), comme je le recommande depuis longtemps. Il est également temps de détenir de l’or et de l’argent physique comme assurance pour son patrimoine. Les métaux précieux atteindront des niveaux sans précédents, voire non envisageables aujourd’hui avec l’hyperinflation. Débancarisez-vous ⟶ Service Premium

Pour ceux qui pensent que c’est le moment d’investir dans l’or ou l’argent, nous vous recommandons de contacter le site « l’once d’or ». Leurs prix, le service et le conseil vous aideront à prendre votre décision. Livraison gratuite dans toute la France métropolitaine, et territoires d’outre-mer. Pour d’importants achats, si vous venez de la part du site BusinessBourse, vous aurez de meilleures conditions en prix et en service. (En cas de besoin – Tel portable: 06 85 94 73 13)

               
Le retour au Standard Or d’Antal Fekete                            Dernière intervention de P.Herlin sur l’or
                      
         Nicolas Perrin: Investir sur le marché de l’or                                           Histoire de l’argent
               

[AMAZONPRODUCTS asin= »2914569661,2865532321,2914569823,2297004788,2915401233″ partner_id= »busbb-21″ locale= »fr »]

0 0 vote
Évaluation de l'article
Subscribe
Me notifier des
guest
5 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
QuandGourou
QuandGourou
6 mois plus tôt

Les USA, l’exemple pour le monde ! Bon, ça ne marche pas et le « marche ou crève » montre bien ses limites.
Beaucoup de gens avaient deux ou trois emplois : aujourd’hui ces petits boulots ont disparu et la ruine est survenue.
Moins d’argent circule et donc la vélocité de la monnaie chute, puis la valeur de la dite monnaie s’effondre et enfin elle disparait avec une perte sèche définitive pour la quasi totalité des acteurs, y compris les très riches.

mitou
mitou
6 mois plus tôt

quand on regarde certaine emission tele tout va revenir comme avant les magicins defilent pour manipuler l opinion…..emmanuel lechipre celui là sa connerie et egal a son poids…..

Pierre Londoncoca
Pierre Londoncoca
6 mois plus tôt
Reply to  mitou

Et pendant ce temps les licenciements massifs ont commencé partout dans le monde. Les compagnies aériennes virent à tour de bras, en Amérique du Nord, dans les pays du golfe etc.

Poujade51
Poujade51
6 mois plus tôt

Ecoutez les grandes pontes de BFM Business : ils vont vous expliquer que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ! LOL !

Lupin
Lupin
6 mois plus tôt
Reply to  Poujade51

Oui ils sont ridicules, mais je dois dire qu il est aussi pas tres bon de mettre en avant des demis argument: « Rappelez-vous que lors de la grande Dépression des années 1930s, il y avait seulement 15 millions d’américains sans emplois. » Ca veut faire peur et rendre la chose plus dramatique qu’elle ne l’est ce qui est aussi idiot que de dire tout va bien: 15 millions sur une population de 132…. et 36.5 sur 320… hummm ben oui en reltif ca n’a plus la meme gueule. Et je passe sur le fait qu il y a plus de personne… Read more »

5
0
Vous souhaitez réagir ? N'hésitez pas à laisser un commentairex
()
x